• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « En allant à Saint-Ives » de Lee Blessing au Théâtre Marigny

« En allant à Saint-Ives » de Lee Blessing au Théâtre Marigny

Depuis maintenant près de trois mois et ceci jusqu’à fin décembre se joue à 19 heures dans la salle Popesco du Théâtre Marigny une pièce dont l’enjeu éthique n’a cessé de confirmer son emprise affective en plaçant le lien mère-fils, pour ne pas dire celui de dépendance oedipienne, au coeur de la dialectique vitale.

C’est donc Béatrice Agenin qui a décidé de monter En allant à Saint-Ives de Lee Blessing non seulement en assumant la mise en scène mais surtout en donnant la réplique à Yane Mareine, impressionnante comédienne d’origine nigériane.

Deux femmes Mary et Cora vont se trouver en prise avec un problème de conscience que la parole échangée en tête à tête dans un huis clos fait surgir avec une violence refoulée au coeur de l’intimité jusqu’à cet instant.

En se rendant indispensables l’une à l’autre en perspective d’un geste chirurgical délicat, une réalité géopolitique insupportable va s’inviter au sein du contrat médical entre la patiente et l’ophtalmologiste pour faire basculer, à leurs dépens, leur relation dans celle du droit à donner la mort.

Il faut dire qu’en sollicitant la libération de confrères otages de la dictature africaine régentée par le fils de sa cliente, Cora sans le pressentir contraint celle-ci à prendre radicalement parti pour ou contre cet assassin de son propre peuple.

Ce qui jusqu’ici pouvait être tu au plus profond du ressentiment de mère protégeant néanmoins la chair de sa chair va se transformer en volonté farouche de tuer celui à qui elle avait autrefois donné la vie avec toutefois la complicité requise du médecin qui symboliquement lui aura rendu la vue.

C’est donc en s’appuyant sur le douloureux secret de Cora dont une malencontreuse décision d’itinéraire automobile a été jadis à l’origine de l’assassinat de son fils par une balle perdue provenant d’une rixe en pleine rue, que Mary va faire appel au sentiment solidaire de culpabilité maternelle pour obtenir de celle-ci du poison.

Terrible dilemme qui aboutira à une troisième mort annoncée en apportant le sens de la tragédie grecque à cette dramaturgie mettant en cause la perpétuation de la vie au sein de la civilisation humaine sans cesse en danger.

Il va sans dire que face à cette ambition, les deux comédiennes sont magnifiques en hissant la dignité féminine bien au-delà de toute posture morale.

Photo © Vincent Flouret

EN ALLANT A SAINT IVES - *** Theothea.com - de Lee Blessing - mise en scène : Béatrice Agenin - avec Yane Mareine et Béatrice Agenin - Théâtre Marigny Salle Popesco -


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • parkway (---.---.18.161) 19 décembre 2006 13:38

    Ca a l’air bien votre histoire !

    Dommage, dijonnais et sans le sou, voilà 2 bonnes raisons de ne pas voir la pièce.

    Mais vous me mettez l’eau à la bouche !


    • (---.---.124.230) 19 décembre 2006 18:09

      @ Parkway, bonjour, tu illustres en plein ce que dit Marie Pierre hier, même rubrique.

      Solutions :

      1. Avec les autres dijonnais d’Agvx (il y en a), vous vous groupez, vous allez voir le directeur de votre théâtre en demandant la programmation de la pîèce pour le printemps (Vous avez un Festival à cette époque).

      2. Tu te bricoles un relevé d’Assedic et tu dis « ’intermittent du spectacle », ou chômeur, sans sourciller. Ils ne sont pas regardant. Tu ne paieras qu’une détaxe.


    • Marie Pierre (---.---.40.80) 19 décembre 2006 22:49

      Bon, tu te fabriques une convocation pour un entretien d’embauche, tu la soumets à ton ANPE. Voyage payé (n’exagère pas, reste en 2° classe). Vérifie bien les dates !!! Elle est pas bonne mon idée ?

      Bon, dijonnais sans le sou, t’es peut-être pas pour autant au chômage ! Pas de solution dans ce cas, sauf écouter le Masque et la Plume et imaginer !


    • chantecler (---.---.146.254) 19 décembre 2006 21:59

      Bonsoir Théothéa,je suis toujours trés heureux de lire tes articles...Peut-être connais-tu des potes qui seraient intéressés pour créer une pièce basée sur le métier de prof:c’est à la fois passionnant et désespérant... Les écoles et les collèges sont le miroir de notre société et un bon auteur pourrait en faire une pièce passionnante....Je pourrais te donner quelques indications pour définir le« script »...Mais trop fatigué actuellement pour écrire le texte...Amitiés. Chantecler.


      • Marie Pierre (---.---.40.80) 19 décembre 2006 22:44

        Euh.... vaut mieux emmener les élèves au théatre. Leur faire découvrir ce qu’ils étudient sur du papier ! Ne pas replonger dans un univers quotidien. Voir les acteurs en chair et en os !


      • ohlala (---.---.124.230) 19 décembre 2006 23:13

        @ chanteclerc, Tu es prof ? Alors tu as lu François Bégaudeau « Entre les murs » éd. Verticales. Fais une adaptation, appelle le.

        Sinon, je suis de l’avis de Marie Pierre.

        Et le post anonyme qui a récolté -1 en donnant une recette pour aller au théâtre pour pas cher était de moi, désolé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires