Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Encore une Histoire d’Amour » Allo ici Sarah (Elodie (...)

« Encore une Histoire d’Amour » Allo ici Sarah (Elodie Navarre)...

Handicap physique face à inhibition psychique, leurs cœurs balancent !… C’est ainsi que Joe et Sarah, séparés par l’Océan Atlantique, s’apprêtent à vivre l’émoi amoureux via le câble téléphonique sous-marin tendu entre Londres et New-York… pour raison initialement professionnelle !

JPEG - 66.9 ko
ENCORE UNE HISTOIRE D’AMOUR
photo © Theothea.com

Pas tant que ça, néanmoins, car si la comédienne appelle personnellement l’auteur pour obtenir les droits de sa pièce, c’est bien parce que ce texte lui renvoie en miroir l’enjeu de ses propres difficultés existentielles se traduisant par une paralysie des membres inférieurs.

Et si, sur l’autre continent, le dramaturge, lui, est sensible à cette demande d’autorisation, c’est bien parce que son succès théâtral s’est retourné contre lui-même a posteriori, en suscitant à rebours un syndrome agoraphobique accompagné de boulimie et d’obésité.

Si donc d’emblée, leurs conversations téléphoniques vont se prolonger, se répéter et s’amplifier, c’est qu’à leur corps défendant tous deux sont en état de quête réciproque sous couvert de complémentarité fictionnelle.

Étant donc résolus, comme par magie, les frais astronomiques que ces conversations transatlantiques à répétition devaient engendrer, à l’instar de ceux qui pourraient être à la clef d’une psychanalyse interminable, leur relation va, peu à peu, se virtualiser en duo amoureux se cherchant mauvaise querelle à la moindre incompréhension du partenaire.

D’où l’idée de Tom Kempiski de les réunir physiquement en un même lieu une première fois, avec faillite quasi inévitable du vivre ensemble ; et néanmoins, par la suite, d’effectuer une deuxième tentative qui prendrait leçon de leurs déficits pouvant être objectivement maîtrisés.

Bref, l’auteur va amener tranquillement son couple d’handicapés « psycho-moteurs » sur la voie de l’adaptation et de l’effort mutuel permettant de compléter deux solitudes contraintes par le destin !

Sous la motivation autobiographique du dramaturge, Ladislas Chollat prête une dimension cinématographique à ce spectacle vivant « à distance » de soi et de l’autre !

En amenant Elodie Navarre et Thierry Godard à jouer avec convictions aveugles sur la scène du Studio des Champs-Elysées, tout en se côtoyant, se croisant et s’effleurant, le metteur en scène intègre la proximité des affects chez les deux protagonistes que, pourtant, leurs combats intérieurs respectifs séparent d’un océan méga problématique.

Ainsi cette scénographie duelle, à valeur de perspective optique ajoutée en trompe-l’œil vidéaste, les incite au liant du vécu sans que leurs regards puissent se poser l’un sur l’autre… tant que Londres & New York les sépareraient !

Ceci dit, Sarah est du genre battante et volontariste ; quant à Joe, il est volontiers du style cynique et désabusé ! Alors, pas forcément facile d’accorder leurs violons mais en revanche les pulsions vitales et libidinales pourraient aisément compenser ce que la vie n’aura pas su équilibrer spontanément. Eh oui, encore une histoire d’Amour !...

photos © Theothea.com

ENCORE UNE HISTOIRE D'AMOUR - **.. Theothea.com - de Tom Kempinski - mise en scène Ladislas Chollat - avec Elodie Navarre & Thierry Godard - Studio des Champs Elysées

JPEG - 75.1 ko
ENCORE UNE HISTOIRE D’AMOUR
photo © Theothea.com


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (1 vote)




Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès