• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ensemble c’est tout

Ensemble c’est tout

La musique du film "Ensemble c’est tout" c’est l’"Eté" de Vivaldi, et le hic c’est que les gens la trouveront fabuleuse quand ils l’entendront dans un film, mais ils ne l’aimeront pas quand ils l’entendent du CD ou à la radio !
Et, en général, c’est le cas pour toutes les musiques classiques : dans un film, on dira que c’est magnifique, mais, pour l’écouter sans le film, pour l’écouter simplement, ah ça jamais !

Mais, si l’on veut regarder le bon côté des choses, au moins grâce à ce film, Vivaldi peut revivre et sa musique aussi ! Une réussite finalement !
Et ce n’est pas tout… le film est lui aussi une réussite !

Pour ceux qui n’auront pas voulu lire le livre parce que la lecture de ce bouquin est en vogue et que rentrer dans le moule ce n’est pas votre genre, le film peut convenir ! Il est vrai que quand on voit le phénomène Marc Lévy, ensuite le phénomène Da Vinci Code, on n’a pas envie de se laisser tenter par le phénomène Anna Gavalda…

Alors M. Claude Berri a eu la merveilleuse idée de trouver quatre acteurs fabuleux pour nous faire partager autrement ce phénomène. A travers la sensibilité de Camille (Audrey Tautou), l’air bourru de Franck (Guillaume Canet), la courtoisie de Philibert (Laurent Stocker) et la fragilité de Paulette (François Bertin), les férus de cinéma découvriront ce film tout comme les férus de littérature !

Et, si vous voulez savoir, la musique du film ne ment pas… explication :
Ce film, il est difficile de ne pas avoir envie de le revoir au moins une vingtaine de fois après le premier visionnage. On ne peut pas s’en passer et, même si on essaie, on reste hanté par les premiers émois ressentis la première fois… de l’impatience et, en même temps, on est bouleversé de tant de délicatesse et de charme !
On pleure, on rit, on sourit, on passe par tous les états d’âme !
Ce film fait rêver, donne envie d’y croire, de se dire qu’ensemble alors c’était mieux que seul(e), il donne envie de croire qu’un jour on trouve tous des gens comme eux à nos côtés pour continuer le chemin, et puis les personnages sont si attachants principalement parce qu’ils sont proches de nous, parce qu’ils pourraient être nous, parce que nous pourrions être eux, parce qu’ils peuvent nous ressembler et inversement... parce qu’on peut s’y identifier, ils sont vrais pas comme dans les films où, en plus d’avoir de mauvais acteurs, la musique est elle aussi de mauvais goût !

Là, non, c’est un mélange subtil de crédibilité, de vérité, de tendresse, de charme romanesque, tout un film qui vous met du baume au cœur ! Les personnages sont si... il y a très peu de mot pour décrire cela, enfin il y en a bien sûr... mais les mots pour décrire ce film...
Les personnages ont tous leurs petites blessures, leurs bémols, leur tracas, leurs déboires, mais ce qui les réunit c’est leur tendresse, leur sensibilité, leur cœur si vrais et si gros derrière leurs si lourdes blessures. De voir tant d’humanité, tant de vérité, tant de douceur et de sensibilité dans un film, ça vous met du baume au cœur et vous transforme votre journée pour vous la rendre meilleure ! A la fin, on se sent blotti, sur un nuage, on pense "alors ouais c’est possible si on y croit, et c’est ensemble qu’on peut y arriver."

Ce film est mieux qu’une pommade vendue en pharmacie pour soigner vos maux, il est à mettre sur votre sélection de film à regarder quand vous broyez du noir. Et les acteurs jouent si bien les personnages ! Si proches de la réalité et, en même temps, si émouvants, si touchants ! Le seul petit bémol, c’est peut-être qu’après la moitié du film les choses vont un peu trop vite, la fin arrive trop tôt, on nous lâche comme ça, comme un oiseau lâcherait sa proie en plein vol. On voudrait que ça continue, on ne veut pas s’arrêter là, c’est comme si on vivait une sorte d’abandon à la fin. On s’était habitué aux personnages, à cette petite vie, à l’émotion et à la tendresse qu’ils nous transmettaient puis voilà que ça s’arrête… Et alors on se retrouve nostalgique à repenser à eux, aux souvenirs qu’ils ont fait naître ne nous, et alors on reregarde "x" fois le film pour que notre cœur reçoive encore un peu de ce baume finalement très doux et reposant.
Puis, on admet que c’est peut-être mieux que la fin soit ainsi parce que, d’une part, ça nous évite de nous y attacher encore plus que de coutume, plus qu’on ne l’est déjà et nous évite alors des souffrances ou tristesses par la suite ; et, d’autre part, ça nous oblige à dépasser nos avis sur le livre et à courir l’acheter.

On feuillette d’abord le bouquin, on lit quelques passages, et alors on sourit bêtement à certains passages si tendres et attendrissants, on a quelquefois la larme à l’œil à d’autres et on rigole tout seul devant la sincérité et l’humour de ce bouquin et de ses personnages !
Et, même si on a en tête le film ou le visage des personnages, on se rend compte que finalement avec le bouquin on s’y attache différemment, c’est certes la même histoire, mais c’est un attachement différent, disons que le fil qui sert de lien autour du paquet cadeau qu’on vous offre à Noël n’est pas de la même couleur que celui du paquet que vous recevez à votre anniversaire (ou inversement), mais voudra dire la même chose !
Et vous achetez le bouquin !
Les émotions que l’on ressent ? Les mêmes que pour le film, mais triplées ! Avec une petite différence : plus de rire, de fantaisie, plus de larmes, plus de beauté dans l’écriture, dans la retranscription des sentiments ! Et on a à chaque fois un doux déchirement à l’intérieur de soi quand on doit tourner une page, car plus on en tourne une et plus on sent que la fin du bouquin se rapproche. Comme les secondes dans le film…
Et, vous savez quoi, nos avis premiers sur le livre, on est forcé d’admettre que le film est comme la bande annonce entre guillemets du livre... et que les deux ne font qu’un !

C’était beau et pourtant simple. On n’a pas eu droit à de grandes scènes mélodramatiques ou hyper nostalgiques, non on n’a pas eu droit à ça et c’est ce qui rend le film et le livre si touchants et si vrais.
Un mélange de finesse de tendresse, de vérité et d’humour... oui d’humour !
Ce film et ce livre vous empoignent le cœur et vous le caressent !

Un délice pour nos cœurs ! Et on ne peut s’empêcher d’en redemander !

Un arc-en-ciel dans une bulle de savon, qu’il faudrait se répéter... qu’on ne se lasse jamais de regarder... et qu’on aime à relire quand on se sent, nous aussi, un peu cabossés...

Quatre personnages qui ont su s’épauler, ouvrir leur cœur…
Quatre personnages qui ont su écouter leur silence…
Quatre personnages qui nous attachent à eux…

Si seulement le retour à la réalité pouvait être moins brutal...

Un film que je vous conseille vivement !

— ->Ensemble c’est tout

KC


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 13 mai 2008 18:12

    Viva Vivaldi !

     


    • Kléîo Kléîo 13 mai 2008 18:29

      hi hi hi

      je suis contente c’est la première fois qu’un article à moi est publié sur le net, je me sens comme une mini journaliste prete à se munir de son appareil photo qu’elle n’a core de sa bouteille d’eau aromatisée citron et de courir sur le terrain pour découvrir plein de secrets d’etats, d’enigmes historiques, d’actualités politiques et bien sur de découvrir encore une parcelle de beauté romanesque grace à ce genre de film livre ou spectacle^^

       

      ravie que ca t’ait plus et oui : Vivaldi is alive, alive !

      tout comme la flute enchantée de Mozart^^

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires