• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Esperanza Spalding, attention talent insolent !

Esperanza Spalding, attention talent insolent !

Cette fille décoiffe tous ceux qui l’ont vu sur scène, dit-on...

D’ailleurs, « capillairement » parlant, je ne serais pas étonné qu’avec elle, la coupe afro reprenne du galon sous peu.

Attendons de voir...

En tout cas, c’est à se demander comment, en jazz surtout, il est possible d’atteindre une telle maturité aussi précocement.

Mazette ! quel talent en effet, comme tombée dans la potion magique...

De cette fille de 24 ans, à la fois compositeur, chanteuse et instrumentiste, un journaliste a très justement dit d’elle « mieux qu’une bonne artiste de jazz, elle fait du bien au jazz »...

Il est étonnant et rare en effet de trouver une artiste qui joue aussi bien de deux instruments à la fois : contrebasse et voix, réputés pour être exigeants, on le sait.

S’ajoute à cela, charme, virtuosité et le sourire pour ne rien gâcher. Pour tout dire, la musique s’en ressent .... originale, inspirée et enjouée, un jazz fusion aux accents soul, avec une pincée de groove latino, aux tonalités rafraîchissantes, le tout chanté aussi bien en anglais qu’en portugais.

Pour la petite histoire, Esperanza Spalding est née en 1984 à Portland dans l’Oregon. Elevée seule par une mère courage qui fait bouillir la marmite en exerçant mille métiers, elle est longtemps clouée au lit par une maladie d’enfant. Son parcours n’en est que plus édifiant.

Jugez plutôt :

Cours de clarinette et de hautbois, cours de violon de cinq à quinze ans et rencontre fortuite et heureuse avec son instrument de prédilection d’aujourd’hui. Agée de 16 ans et poussée par son prof de musique, elle entre au prestigieux Berklee College of Music de Boston, et quatre ans plus tard, c’est elle qui y enseigne à son tour.

Des débuts prometteurs qui voient cette jeune artiste s’afficher au côté de quelques sommités du jazz comme Charlie Haden, Stanley Clark, ou Pat Metheny.

Assurément, une artiste à suivre et à ne surtout pas manquer lorsqu’elle passera sur scène en France.

Esperanza Spalding a enregistré deux albums ; Junjo (2006) et Esperanza (2008)


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • L’Hermelise 26 janvier 2009 11:51

    Merci il est toujours interessant de decouvrir un artiste de talent. J’y vais de ce pas.


    • morice morice 26 janvier 2009 12:23

       A la basse, elle est.. ordinaire. Et est loin d’être une virtuose !! Sa voix est tout aussi banale... et le morceau catastrophique (pas tant que le solo de guitare au son étriqué !). Reste la coiffure, remarquez. Ça, c’est exceptionnel : elle aurait pu faire un 6 eme Jackson... Five. Bref, on a un phénomène de foire, sorte d’erreur de l’espace temps pilaire, qui n’a rien à voir avec le jazz. De la variété-jazz, oui, comme il existe de la variété-rock. Une poseuse, une de plus. Citer Pat Metheny là est grave. C’est à mille lieues. A part les... cheveux, j’ai du mal à saisir le lien... C’est autre chose !


      • Yohan Yohan 26 janvier 2009 13:06

        Franchement MORICE, on se passe de tes commentaires navrants. Tu n’y connais rien, c’est évident.
        A part sabrer, tu ne sais rien faire d’autre


      • Tonton Tall 26 janvier 2009 13:56

        et encore.... d’après son ex, même sabrer, il sait pas...
         


      • morice morice 26 janvier 2009 14:03

         Citer Metheny à ce propos, c’est une injure faite à la musique, mon cher.


      • Yohan Yohan 26 janvier 2009 14:59

        Metheny en dit le plus grand bien et en jazz, il sait de quoi il parle, je pense


      • viking 27 janvier 2009 09:36

        C’est de la musique figurative. Coupez le son et réglez la couleur pour apprécier. Yohan ne sait pas apprécier la musique. La musique n’est qu’une question de goût et non pas de connaissance.

        L’extrait en vidéo…. Beurk !

        J’aime bien cet argument d’autorité que le Yohan des « quatre pattes » nous avance. Il est irréfutable : « Metheny en dit le plus grand bien et en jazz, il sait de quoi il parle, je pense » Hé Bé ! Qui est-ce ce Metheny

         


      • Tonton Tall 26 janvier 2009 13:54

        Salut Yohan

        L’air de rien, c’est sexy une contrebasse smiley


        • Yohan Yohan 26 janvier 2009 15:00

          salut Tall
          Pour le coup, tu en as deux pour le prix d’un smiley 


        • Gül 26 janvier 2009 14:00

          Bonjour Yohan,

          Toujours intéressant de découvrir, mais, là..............Je n’accroche pas du tout, du tout. smiley

          Les goûts et les couleurs.... smiley


          • Tonton Tall 26 janvier 2009 15:23

            à propos de goûts et couleurs, tu le mets quand ton bikini panthère ?


          • Gül 26 janvier 2009 18:30

            Tu parles de celui-ci ???

            http://www.koena-mitra.com/images/leopard-koena-mitra.jpg


            Sinon, j’ai retrouvé le tien derrière la commode du salon :

            http://www.swimwearthailand.com/description.php?lang2=1&id=268&path=33

             smiley smiley smiley


          • Bobby Bobby 27 janvier 2009 13:36

            Bonjour,

            Je serais plutôt de l’avis de Morice... plutôt jolie fille, musique sans grande particularité, l’aritcle qui lui est consacré pêche par exagération à mon sens.

            bien cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires