• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Esquisse et imbroglios « à la Française » par Edouard Baer

Esquisse et imbroglios « à la Française » par Edouard Baer

Tout le monde aime Edouard Baer ! Edouard, c’est le mec sympa, toujours prêt à blaguer mais qui, mine de rien, ne ferait pas de mal à une mouche ! Prenant la vie à contre-pied, il s’impose en chef de troupe comme si chacun était son alter ego ou vice versa.

Bref, Edouard, c’est une voix, un ton et surtout un sourire enjôleur avec l’œil malicieux.

Oui, mais qui est Edouard ? Bien malin celui qui pourrait répondre. Sur son compte Twitter, le dernier message envoyé date d’un an ! Est-ce qu’Edouard souhaiterait donner du temps au temps ? En tout cas, si le garçon reste, pour beaucoup, un mystère de gentillesse et d’étrangeté intimement mélangées, ses spectacles, eux apparaissent, également, comme de véritables ovnis dans la galaxie du spectacle vivant.

Ainsi, après « Miam Miam », trois années auparavant, dans ce même Théâtre Marigny, voilà que le trublion atypique rempile, en compagnie de ses fidèles, pour s’afficher dans un show à la française.

En effet, à l’instar d’un titre judicieusement éponyme, le comédien, scénariste & metteur en scène se voit confier le discours d’ouverture du G20 avec l’objectif de valoriser la France de toujours.

Quasiment un spectacle de commande, pour lequel l’humour très british affiché lors de l’ouverture des Jeux Olympiques à Londres aurait pu lui servir de modèle et d’inspiration.

Dans cette perspective, l’auteur et réalisateur convoquent l’ensemble des clichés que les Français ont sur eux-mêmes, en n’hésitant pas à recourir à l’auto complaisance qu’il s’empresse de retourner comme un gant, à chaque tentative de récupération institutionnelle.

Bricolées, tel un chef d’œuvre artisanal fait main, les saynètes thématiques s’enchaînent cahin-caha dans un joyeux bordel, en signe de reconnaissance à la contre-image de marque que l’artiste se doit de garantir à son public.

Bref, Edouard Baer se débrouille plutôt bien avec ce maelstrom, quelque peu brouillon, qu’il signe des deux mains mais force est de reconnaître que l’effervescence impétueuse de « Miam Miam » a laissé place à une digression humoristique davantage buissonnière et poétique.

Au demeurant, le public est satisfait de ce périple en France profonde, sans toutefois jamais être dupe, d’une lecture au énième degré par l’intelligentsia bobo à qui notre héros aurait tort de déplaire.

photo © Theothea.com 

A LA FRANCAISE - ***. Theothea.com - de & mise en scène : Edouard Baer - avec en alternance Lionel Abelanski, Alka Balbir, Leïla Bekhti, Patrick Boshart, Philippe Duquesne, Léa Drucker, Jean-Philippe Heurteaut, Atmen Kelif, Vincent Lacoste, Jean-Michel Lahmi, Guilaine Londez et Christophe Meynet - Théâtre Marigny

Documents joints à cet article

Esquisse et imbroglios « à la Française » par Edouard Baer

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires