• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Eurovision d’horreur pour Michel Drucker !

Eurovision d’horreur pour Michel Drucker !

La finale 2006 de l’Eurovision est remportée par un groupe d’orques finlandais tout droit sortis des entrailles du Mordor. Pendant ce temps-là, la France et sa prestation formatée France 3 finissent 22e sur 24... Sous les commentaires ébahis de Michel Drucker et Claudi Siar. Et s’il était temps d’ouvrir les yeux sur le monde ?

1977... Date de la dernière victoire de la France au concours Eurovision. Le 20 mai 2006, à Athènes, Michel Drucker et Claudi Siar, chargés de commenter la finale du concours européen de la chanson sur France 3, semblent croire à la candidature française. A minima, ils font leur travail, en faisant semblant d’y croire... Logique chauvine, protectionnisme culturel, caressage d’audience dans le sens du poil. Dans une envolée d’enthousiasme ardent, Claudi Siar se laisse même aller à espérer que Virginie Pouchain, l’heureuse élue chargée de représenter la France, finira dans les cinq premiers, « pour clouer le bec aux détracteurs de Corneille et de Pascal Sevran ». La candidate française a en effet été repérée par l’animateur de feue "La chance aux chansons", puis élue par les téléspectateurs de France 3 parmi une sélection d’une vingtaine d’autres candidats, et elle interprète une chanson écrite par Corneille.

Tour d’Europe en chansons.

Aux alentours de 21h, le concours commence ; la Suisse ouvre le bal. Les prestations, du très classique au franchement original, s’enchaînent. Parmi les performances qui sortent des sentiers battus de la pop gentille et de la variété un peu kitsch dite « style Eurovision », par niveau d’audace croissant, on note les cow-boys allemands, le rap mêlé de choeurs féminins du Royaume-Uni, le déjanté et fort rafraîchissant We are the winners (of Eurovision) de la Lituanie (qui se venge ainsi de son zéro pointé de l’édition 2005), et enfin le ténébreux Hard Rock Hallelujah du groupe de heavy metal finlandais Lordi.

Particularité de ce dernier candidat, outre son style musical encore jamais vu sur une scène de l’Eurovision, les membres du groupe semblent tout droit sortis des entrailles du Mordor. Le chanteur est une sorte d’orque de deux mètres, arborant un microphone-hache de combat, et portant des genouillères représentant des crânes dont les yeux s’allument en rouge. Commentaire condescendant de Michel Drucker à la fin de la prestation de Lordi : « La Finlande n’a jamais gagné l’Eurovision. Eh bien, c’est pas avec ça qu’elle va gagner ! » Ouverture d’esprit et tolérance culturelle : bienvenue sur le service public façon Michel Drucker. Vingt-quatre chansons plus tard, le traditionnel tour d’Europe des résultats commence. Chacun à son tour, les représentants des bureaux de vote nationaux donnent leurs résultats. A mi-chemin, le groupe de monstres finlandais est en tête, avec une avance assez confortable sur le second ; la France est dernière, ex-aequo avec Malte et Israël, avec zéro point.

Les monstres venus du froid.

Il est presque minuit quand le résultat complet et définitif est annoncé : c’est bien Lordi, le candidat le plus éloigné des sentiers battus, qui l’emporte haut la main. La France termine 22e.

La Belle et la Bête - 127.6ko
La Belle et la Bête

La candidate française, Virginie Pouchain, n’a pas fait le poids face aux monstres finlandais du groupe de heavy metal Lordi.

Michel Drucker et son acolyte sont atterrés ; mais ils ne perdent pas la face.

En bons commentateurs chargés de frotter le téléspectateur cible de la chaîne dans le sens du poil, ils sont pris au piège de leur logique initiale de chauvinisme, et de dénigrement de ce qui est différent. « Je ne sais pas s’ils vont vendre beaucoup de disques, mais en tout cas pas en France » ; « Ils seront au zoo de Vincennes cet automne »...

Sauf à admettre leurs erreurs, les deux comparses n’ont d’autre piste que de persévérer : il ne faudrait surtout pas concéder que la prestation finlandaise a été meilleure, selon le seul critère qui fait foi dans le concours, à savoir la capacité à séduire les téléspectateurs européens.

Il ne faudrait surtout pas admettre qu’un style musical généralement exclu des canaux médiatiques grand public ait pu damer le pion à la blanche colombe envoyée par Pascal Sevran, grand manitou de la chanson dominicale sur France 2.

Il ne faudrait surtout pas s’ouvrir, en 2006, à un courant musical qui existe depuis des années.

Ce qui semble différent doit être rejeté.

Il ne faudrait surtout pas admettre qu’un groupe d’apparence monstrueuse et repoussante puisse avoir quelque chose d’intéressant à proposer. Après tout, ce sont des monstres, ils sont laids ! Avec des têtes pareilles, ils ont sûrement quelque chose à se reprocher... Dans leur vie de tous les jours, ce sont sûrement des criminels. Et s’ils étaient mentalement dérangés ?

Dans une interview donnée après sa victoire, le groupe Lordi déclare : « Pour la millionième fois, nous ne sommes ni des satanistes, ni des adorateurs du diable. C’est du divertissement. Les masques sont comme notre carte de visite et on ne jouera jamais sur scène sans eux. Ce serait comme le Père Noël qui offre ses cadeaux à un enfant, puis qui enlèverait sa barbe en disant + Au fait, je suis ton père... + »

Pour Michel Drucker et ses fidèles, c’est gentil d’avoir précisé : sur une chaîne du service public de la République française, on n’est en effet pas capables d’aller au-delà des apparences. La différence est une tare, et il est préférable de se moquer plutôt que de chercher à comprendre ce que l’autre cherche à faire ou à dire. Heureusement, un peu plus tôt dans la soirée, Michel Drucker nous avait rassuré sur son ouverture d’esprit : « Sur le service public on aime la culture, d’ailleurs ce matin nous avons visité l’Acropole... » Ouf ! Un peu plus et on rangeait Michel Drucker dans la case des présentateurs totalement dépassés par les évolutions artistiques et culturelles modernes.

« C’est du divertissement ».

Au-delà des commentaires puérils des deux présentateurs (commentaires qui ont tout de même généré une pétition de protestation qui a déjà récolté plus de 8500 signatures, moins de 48 heures après les faits), c’est toute l’attitude collective d’un système qui est à déplorer. Un système français incapable de se remettre en question ; une machine à perdre tellement bien huilée et entraînée par des années de pratique qu’elle est dans l’impossibilité de voir ce qui ne va pas.

Le divertissement... Et si c’était tout ce qui importe pour l’Eurovision ? Et si ce que voulaient les téléspectateurs, seuls juges de ce qui doit gagner et perdre, c’était une chanson, une musique et une mise en scène qui les séduisent immédiatement ? Quelque chose qui les entraîne dès les premières secondes, qui les scotche devant leur écran, qui leur offre un spectacle audiovisuel de trois minutes qu’ils n’auront pas oublié le lendemain matin ? « C’est la victoire du rock et de l’ouverture d’esprit. C’est aussi la preuve qu’il n’y a pas que la pop et les ballades », déclare le chanteur groupe Lordi. Un monstre plus tolérant et lucide que Michel Drucker ? Vous n’y pensez pas !

Non, impossible. Pourquoi les gens voudraient-ils s’amuser ? Pourquoi voudraient-ils quelque chose d’imprévisible, de hors du commun, de bizarre, d’original, de nouveau ? Ne surtout pas se remettre en question. Continuer chaque année à envoyer à peu près la même chose, une ballade à texte, dans le plus pur style dit « variétés françaises » passé au filtre France 2 - France 3 tendance Pascal Sevran. Pas de rock, pas de rap, pas de ces musiques de sauvages ; préférer une musique acoustique, pas de guitare électrique, ça consomme trop, et si possible pas de batterie pour ne pas réveiller tout le monde. De la sobriété, du sérieux, du traditionnel. Et surtout pas de texte en anglais. La France tient à son image, on ne rigole pas à l’Eurovision, nous. On est là pour émouvoir 150 millions de téléspectateurs, nous.

Une étude récente réalisée auprès d’un panel de 6000 personnes par le site Internet Where Are You Now indique que les Français sont perçus comme le peuple le plus ennuyeux du monde. Démonstration réussie lors de cette 51e édition de l’Eurovision.

 Crédit photo : SurfGuard - Creative Commons (by-nc)


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (1120 votes)




Réagissez à l'article

348 réactions à cet article    


  • Hakim I. (---.---.29.92) 23 mai 2006 10:54

    Merci pour cet article, je vais signer la pétition de suite ! Il y avait aussi des commentaires choquants lors de l’attribution des points du genre « Mesdames Messieurs, le bloc Soviétique se reforme devant nous ». Autre chose lors de la représentation pendant le comptage des votes, la chorégraphie sous le thème de l’histoire grecque « Biensur, nous ne verrons pas l’époque de la dictature militaire ». No comment.

    Commentateurs à chier, arriérés, arrogants et qui ne rendent vraiment pas service a la France (surtout quand on a vu la prestation déplorable de la francaise)


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 23 mai 2006 11:02

      Il me semble que le règlement de l’Eurovision oblige à s’exprimer dans la langue du pays, non ? Ou il aurait changé ? Sinon, votre papier stigmatise avec raison l’attitude de Michel Drucker, même si la démonstration est un peu... comme Lordi, disons heavy ! smiley


      • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 23 mai 2006 11:17

        Non, cette obligation n’a jamais existé. Le groupe Dan Ar Braz avait chanté en Celte pour la France (sans plus de succès, d’ailleurs smiley.


      • Stéfan (---.---.162.39) 23 mai 2006 12:31

        En fait si, cette obligation a existé dans le passé. La règle a changé il y a plusieurs années, mais avant, chaque pays devait chanter dans sa langue.


      • Aymeric (---.---.100.34) 23 mai 2006 13:59

        Petite précision : Dan Ar Braz en chante pas en Celte, mais en Breton, ce n’est pas exactement la même chose.

        Le Breton est une langue Celte mais ce n’est pas la seule. L’intercompréhension avec les autres langue Celtes n’est pas automatique. Je parle Breton, ça me permet de comprendre quelques mots de Gallois, et pratiquement rien en Irlandais ou en Ecossais, de la même manière qu’un Francophone comprend quelques bribes d’Italien.

        C’est un peu comme si on disait que le Français, l’Italien, le Castillan et le Portugais ne sont qu’une seule langue : la langue Romane.

        Pour quelques notions de Linguistiques :

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_indo-europ%C3%A9enne

        D’autre part, le Breton n’est parlé uniquement qu’en France, pour quel autre pays Dan Ar Braz aurait-il pu chanter ???


      • Aymeric (---.---.100.34) 23 mai 2006 14:09

        Je ne regardais jamais l’Eurovision, mais c’est la première fois que je regrette de ne pas l’avoir vu. Non pas pour Drucker (qui est ennuyeux à mourrir), mais pour Lordi, je regrette d’avoir raté ça.

        Je crois que pour achever Drucker et lui faire avoir une crise cardiaque, il faudrait un bon groupe de Punk-Rock pour représenter la France. De préférence un groupe Français mais qui ne chante pas en Français... J’ai ma petite idée là dessus :

        http://www.tribleizdie.com/

        Un peu de pub au passage, mais je n’y gagne rien je suis juste un Fan enthousiaste de ce groupe Nantais.

        (Vous pouvez écoutez des morceaux sur leur site, amateurs de rock en tout genre ça pourrait vous plaire)


      • Oresias (---.---.127.192) 23 mai 2006 14:14

        Le réglement a changé en 1989, je crois, parce que les gens trouvaient cela ennuyeux et que les Allemands auraient eu aucune chance de gagner un jour, hihi... Les candidats peuvent chanter dans n’importe quelle langue. Dans la réalité, les gagnants ont quasiment tous chanté en anglais.


      • Cedric (---.---.172.149) 23 mai 2006 18:50

        En gros, c’est un peu l’Europe : l’Eurovision, c’est bien pour montrer que d’une certaine facon, nous les Europeens, on est un brin cosmopolite, nan ?!

        Un peu comme en France, un peu comme en Espagne, un peu comme en Italie, un peu comme en Allemagne, etc, etc.

        Et un peu comme l’art aussi.

        Cependant, que les telespectateurs francais notent pour la prochaine fois de ne pas trop tomber sur l’ouverture au langues « etrangeres » : ils seraient capable de coller Imouvrini (que je ne sais pas ecrire) au devant de la scene ! La, c’est sur, en plus de culminer au sommet des incompetents de la chanson, on mourra sous des tonnes de tomates avariees !

        Cedric

        P.S. : j’habite en Irlande et j’ai regarde l’Eurovison au Pub avec plein d’amis de partout et tres honnetement, les Finlandais nous ont fait plus que marrer !


      • slash (---.---.245.123) 27 mai 2006 12:00

        Oui pour achever monssieur drucker il faudrait un groupe dans le genre iggy and the stooges en francais lol


      • Toto (---.---.240.214) 21 septembre 2006 22:38

        « Dan Ar Braz » n’est pas un groupe mais le nom d’un guitariste (traduit en français, ça donnerait : Daniel Le Grand). Il n’a pas chanté en « celte », langue qui n’existe pas, mais en breton. Sans succès, on est d’accord ! smiley


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 23 mai 2006 11:05

        Stéfan, tu as oublié de préciser que la prestation finale des Finlandais a été couverte de commentaire ce qui ajoute un mépris supplémentaire, rarement atteint par une télé qui par ailleurs se gargarise de bons maux sur la diversité. Drucker devrait démissionner, avec Chirac


        • Stéfan Stéfan 23 mai 2006 18:59

          Oui, c’est vrai. Mais s’il avait fallu lister tous les errements de MM. Drucker et Siar, ce n’est pas un article d’une page qu’il aurait fallu...


        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 23 mai 2006 11:25

          J’avais envie de réagir aussi à ce concours et cette honteuse démonstration de chauvinisme. De toute évidence, Drucker n’aime pas le hard rock, on s’y attendait un peu. Mais dire que ’Lordi ne marchera jamais en France’, nos deux commentateurs devraient se renseigner sur les ventes du rayon ’Métal’ et ’hard rock’ de la FNAC... Iron Maiden, ACDC, Rage Against the Machine hier, Marylin Manson et Rammstein aujourd’hui arrivent à vendre remarquablement bien pour un courant peu diffusé, à part en deuxième partie de soirée sur RTL2 chez l’ami Zéguth...

          En fait, Lordi a surtout gagné grâce à un plébicite anti-Nouvelle Star, anti-Star Ac’, anti-chanteurs formatés. Il n’y a rien de scandaleux dans leur victoire. Les Finlandais aiment le hard rock autant que les Français (voire bien plus) et n’ont pas honte de l’afficher, ça ne les empêche pas d’être le peuple le moins violent de l’Union Européenne smiley.

          Je n’en veux pas à Virginie Pouchain pour son échec... Mais il faudrait qu’on dégonfle un peu le ’phénomène Corneille’. Ce garçon est sympathique, mais ce n’est pas Gainsbourg, il est complètement inconnu hors de la francophonie car si ses paroles sont touchantes, ces accompagnements musicaux ne vont pas très loin...


          • Stéfan (---.---.162.39) 23 mai 2006 12:40

            Il est clair que la victoire de Lordi a probablement une explication au moins partielle dans le rejet des formats imposés par les « élites » audiovisuelles.

            Une précision toutefois concernant l’anti-Nouvelle Star : les chanteurs qui passent dans cette émission sont à mon avis bien moins lisses et formatés que ce qu’on voit dans les autres programmes de télé-réalité musicale. Il y a 2 ans c’est un fan de grunge/hard rock qui a gagné ; cette année on a une sélection très hétéroclyte de styles et de personnalités.

            Quant à Virginie Pouchain, comment lui en vouloir ? Elle est à mon avis la principale victime dans cette affaire : c’est la machine construite par les « sélectionneurs » français qui l’a placée sur cette scène ce soir-là. De toute évidence, elle n’avait aucune chance, non pas par manque de talent, mais simplement parce que le type de prestation qui lui était demandé de réaliser n’était pas compétitif. En espérant qu’elle saura prendre le résultat du concours avec philosophie.


          • tribao (---.---.168.161) 23 mai 2006 11:26

            Moi, j’attends avec curiosité l’édition 2007. Avec cette victoire d’un groupe « spectacle » et « atypique » dans l’eurovision, peut-être que l’année prochaine on en verra plus. PArce que l’eurovision, c’est assez gnian-gnain et sans originalité. (principalement des ken/barbie qui se trémoussent).


            • Stéfan (---.---.162.39) 23 mai 2006 12:43

              Je suis également très curieux de voir l’édition 2007 ; en espérant que la victoire de Lordi apportera un nouveau vent de folie, de liberté et d’originalité sur le concours. Et en espérant que ce sera de l’originalité sincère, et pas de la fausse originalité formatée.

              Ce que j’attends par dessus tout, c’est de voir comment la France va réagir. Osera-t-on la carte du spectacle et de l’audace, ou bien la victoire de Lordi aura-t-elle été insuffisante pour faire sauter les oeillères des sélectionneurs ?


            • OLG (---.---.91.13) 23 mai 2006 11:36

              Personnellement, j’ai trouvé les deux commentateurs assez tristes et méprisants et même trop à fond pour la candidate française dont la prestation a été pathétique.

              Je suis pour le retour de Dave et de Marc-Olivier Fogiel aux commentaires de l’Eurovision : qu’est-ce que j’ai rigolé avec eux, car au moins ils ne sont ni consensuels, ni langues de bois et disent pour une fois franchement ce qu’ils pensent des candidats. Et Dieu sait qu’il y en avait dire, même aujourd’hui.

              Mais bon, nous sommes dans une « République pasteurisée » où les sentiments et l’émotion guimauves n’ont que le droit de parole dans notre pays.

              Merci pour cet article et bravo la Finlande !


              • Antoine (---.---.16.164) 23 mai 2006 11:45

                En fait organiser le concours Eurovision coute très cher et il est bien de ne pas gagner ce concours plus d’une fois d’affilée smiley)


                • Stéfan (---.---.162.39) 23 mai 2006 12:45

                  Ne pas le gagner plus d’une fois d’affilée, d’accord. Mais le perdre 29 fois d’affilée, est-ce normal pour un pays qui se veut un bastion de la culture, de l’art, de la liberté ?


                • Jojo2 (---.---.158.64) 23 mai 2006 12:50

                  Je répondrai oui, tellement ces braillasseries sont globalement navrantes, du moins ce que je peux en entendre dans le poste quand je mets par erreur autre chose que TSF...


                • Antoine (---.---.16.164) 23 mai 2006 13:27

                  @Stéphane

                  Excusez-moi, mais à mon avis, ce n’est pas de l’art, tout au plus de l’art populaire (j’écris cela sans mépris mais pour catégoriser). Un peu comme l’image d’Epinal était à la peinture ou à la gravure de style.

                  Et donc...je pense qu’il n’y a pas lieu de s’énerver sur un évènement fugace, léger. Je suppose qu’il ne faut pas mettre de la fierté nationale ou l’investir de quelques considérations qui devraient soutenir l’esprit français.

                  Je trouve qu’il serait mme plus malin que les médias français, télévision en tête lancent un grand concours international de chanson française (auteurs-compositeurs) à travers la francophonie.

                  Simple, je serai directeur de chaîne, j’oublierais de participer à l’Eurovision.


                • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 23 mai 2006 13:31

                  Il ne faut pas non plus dramatiser sur des échecs à l’Eurovision... Après tout, ’exception culturelle’ ne veut pas dire ’supériorité culturelle’. 29 échecs d’affilée, et bien ça prouve que la chanson européenne ne se limite pas à la France, et c’est tant mieux !


                • Stéfan Stéfan 23 mai 2006 19:02

                  Par définition l’art populaire est de l’art. Sinon pourquoi s’appellerait-il art populaire ? Michel Drucker se croit un fin limier de la culture parce qu’il a visité l’Acropole le matin de l’Eurovision... Mais savoir s’intéresser à un groupe de gens déguisés en monstres et qui joue du hard rock me semble un exercice bien plus intéressant sur le plan de l’ouverture culturelle.


                • lesondagophobe (---.---.126.57) 27 mai 2006 00:24

                  En 1982, si je ne m’abuse, Pierre Bouteiller était directeur de la 2eme chaine.

                  Il avait refusé que sa chaine participe à l’Eurovision parce qu’il est mucisologue et musicien.

                  Il savait faire la différence entre les chansons composées avec une oreille musicale et les ritournelles conçues avec un oeil du retour sur investissement.


                • Phil (---.---.91.222) 23 mai 2006 11:49

                  Je suis fan de metal et donc je suis trés content que Lordi ai gagné mais bon l’attitude de michel Drucker reste intolerable, lordi est un artiste comme un autre, on doit respecter le travail d’un artiste quelque soit son style.


                  • Mourad (---.---.97.104) 23 mai 2006 11:58

                    Salut Stéfan et merci pour ton très bon commentaire...

                    C’est vrai que le service public ronronne tranquillement en terme de musique et que Drucker (et Sevran...) commence à nous fatiguer.

                    Bravo pour les Finlandais, surtout s’ils parviennent à bouger les goûts musicaux européens.

                    En revanche, je ne suis pas d’accord avec ta citation finale de « Where are you now » : 6000 personnes pour juger une planète de...6 milliards d’individus...ça fait léger comme panel représentatif, non ? Ce n’est pas une référence ce sondage mais tu as dû l’utiliser pour faire de l’ironie ! smiley

                    En plus, les français ne sont pas ennuyeux : tu en es la preuve !

                    Amicalement !


                    • Stéfan (---.---.162.39) 23 mai 2006 12:49

                      En fait j’ai été amusé de tomber sur les résultats de ce sondage 2 jours après cette défaite cuisante à l’Eurovision. Personnellement je ne suis pas très surpris ; bien entendu les résultats valent ce qu’ils valent, mais quand même, un panel de 6000 personnes qui désigne le peuple français comme le plus ennuyeux du monde, ça fait réfléchir. Même si c’est faux, ça veut dire qu’il y a un problème d’image.


                    • Mathieu (---.---.212.160) 23 mai 2006 14:31

                      Ce même sondage nous classe aussi peuple le plus cultivé après les italiens... qui l’aurait cru !


                    • Mathieu (---.---.212.160) 23 mai 2006 15:04

                      Je trouve que vous vous emballez un peu.

                      Je suis entièrement d’accord sur le piètre niveau des commentaires des deux présentateurs français, mais avec la victoire de ce groupe finlandais, ils se sont ridiculisées tout seuls (Drucker et son amis pas le groupe vainqueur). ALors faire une pétition pour exiger des excuses, c’est s’emballer pour finalement pas grand chose.

                      De là à vous déportez sur la culture française, vous allez un peu loin. Vous reprochez aux français d’oser encore chanter en français et non pas en anglais, je ne vois pas où est le problème, au contraire.

                      La plupart des autres pays chantent en anglais, je trouve ça triste, ça ne leur permet pas de diffuser aux autres européens leur culture. En revanche ça favorise le formatage. Alors oui, notre chanson était ennuyeuse et formattée mais si vous avez bien écoutez, c’était loin d’être la seule.

                      Il ne faut que la victoire des finlandais ne nous fasse oublier ce qu’est l’eurovision : 95% des chansons pops chantées en anglais par des filles au talent aussi faible que leur jupe est courte. D’ailleurs il suffit de regarder la gagnante de l’année dernière, c’est un excellent exemple, un clone de la chanteuse Beyoncé, si ça ce n’est pas du formattage !


                    • Stéfan Stéfan 23 mai 2006 19:06

                      Je ne reproche pas aux sélectionneurs français de vouloir chanter en français. Je leur reproche de ne pas s’ouvrir à des solutions alternatives à leur format habituel. Il serait tout à fait possible de faire une prestation originale en français ; mais ce qui serait encore plus original, par exemple, ce serait de chanter en allemand.


                    • Antoine (---.---.16.164) 23 mai 2006 12:00

                      @L’auteur de l’article.

                      Sympa votre article.

                      Vous mettez ds votre profil :

                      « Quelqu’un qui aimerait bien qu’on rigole un peu. »

                      Je suis bien d’accord avec vous, il est temps que l’on rigole un peu. Il nous manque un peu partout des francs-tireurs rigolos et intelligents, de ceux là qui rafraichissent notre quotidien et savent ramener les grands défis aux choses quotidiennes (elles ne sont pas forcement de petites choses).


                      • Antoine (---.---.16.164) 23 mai 2006 12:10

                        euhhh a tout hasard, la 3 eme guerre mondiale a t elle déjà commencée, l’Iran a t il déjà atomisé la Finlande ?

                        Jolis mutants radio actifs, à mon avis c’est a cause des caricatures.

                        Pour la photo, cela fait « La belle et la bête »...la Belle doit faire émerger ds le chaos intérieur et brutal de la bête un sentiment humain...

                        Ya du Quasimodo ds l’air ....« Bêêêle, Bêêêle, Bêêêle.... » disait-il, épris d’Esmeralda et dégouté de son infirmité de bossu.


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 23 mai 2006 12:16

                        Démianique,

                        pleaz donne nous à jacter une traductette, becose no comprendro ty jargon, et nous, pov’ jargonautes en kette de Toison de thune, la barquette prend l’eau et no zame chavirent, où est passé le karamad sémantik ?

                        La foule sentimentale en pressoir attend tes no future prestations de conceptuel métallo,

                        cordioulemnt

                        BD


                      • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 23 mai 2006 12:42

                        Vous savez, d’un autre côté, on a tellement assimilé le hard rock à l’extrême-droite que cela ne me gêne pas du tout de voire Scipion en détracteur, mais alors pas du tout smiley.


                      • Jojo2 (---.---.158.64) 23 mai 2006 12:42

                        « Scipion » c’est le nom commun. Le nom scientifique est Struthio Scipionus, variété Suisse de la bien connue Strutio Camelus.

                        Maintenant, vous comprenez mieux ?


                      • Cedric (---.---.172.149) 23 mai 2006 20:03

                        Oui, effectivement, je comprend franchement mieux !

                         :)

                        Merci, merci, merci pour cette jolie photo !

                        Cedric


                      • Cedric (---.---.172.149) 23 mai 2006 20:15

                        « Jusqu’à plus ample informé, en 2007, mon choix se porterait sur Villiers... A condition que j’aie l’absolue certitude qu’il ne finira par rebasculer chez les gaullistes... »

                        Il m’avait semble comprendre dans un de vos postes precedents (mois de janvier/fevrier ou un truc dans le genre) que vous etiez suisse. D’ou ma question : comment votez pour De Villiers en 2007 ?

                        A moins que vous ne soyiez un francais expatrie, comme moi. Dans ce cas, ne remettez pas les pieds en France, vous risqueriez d’etre decu !

                        Bien tendrement, Cedric


                      • Cedric (---.---.172.149) 23 mai 2006 20:17

                        Excusez, ce n’est pas au bon endroit !


                      • Scipion (---.---.103.48) 23 mai 2006 20:24

                        « ...mon choix se porterait... »

                        Le conditionnel, mon brave Cedric, le conditionnel...


                      • Kelsaltan (---.---.178.45) 23 mai 2006 12:13

                        Commentaires affligeants dans la droite lignée de ce que l’on a pu entendre pendant les derniers JO d’hiver. A tel point que pendant l’attribution des points, je me suis surpris à espérer le zéro pointé pour la France. Mais je n’ai pas même eu cette satisfaction, l’Arménie (reconnaissance du génocide ?) et Monaco (? !?) m’en ayant privé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès