• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Faut-il vraiment parler de la fin du monde aux enfants ?

Faut-il vraiment parler de la fin du monde aux enfants ?

Meuh un spectacle post-apocalyptique jeune public.

 La compagnie "Tiens Toi Droit" part en tournée avec son tout dernier spectacle dont la thématique pourrait déranger certains : 

Pour cette compagnie, la mode qu'il y a actuellement autour des multiples scénaris de fin du monde lui permet d'être optimiste... En effet, l'intérêt croissant de nos sociétés pour l'apocalypse est révélateur de la prise de conscience de l'humanité de ses faiblesses.

Tiens Toi Droit est parti du constat que la proposition basique de nombre de spectacles pédagogiques sur l'une ou l'autre thématique liée aux questions d'environnement, c'est : "Comment sauver la planète ?". Leur propos est de prétendre que la planète n'a pas besoin d'être sauvée, que peu importe les éventuels cataclysmes et autres extinctions qui nous attendent, la vie trouvera toujours son chemin. Leur optimise les mène à se poser la question suivante : "Comment sauver notre espèce des bouleversements qui sont la conséquence de nos propres comportements ?" Sans doute en nous libérant de nos addictions irresponsables et à terme létales. Une libération synonyme de plaisir et de créativité plutôt que de privation et de régression.

Pourquoi la fin du monde ?

Pour aborder leur sujet de façon originale, ils ont choisi de placer l'action après cet Apocalypse que nous annoncent depuis quelques décennies les Cassandres de toutes chapelles. Afin de proposer un moment léger et non didactique, ils ont choisi de traiter la grande Histoire par de petites tranches de vies qui se croisent. Celles d'une poignée de survivants reclus sur un tas d'ordures. Hommes et animaux improbables, comédiens et marionnettes, liés par le même objectif de survie vont mettre en œuvre des solutions qui leur sont propres. Dans leur forme burlesque, celles-ci dressent l'air de rien un tableau des différents scénarios qui nous attendent face aux enjeux des transformations majeures de l'environnement qui sont déjà à l'œuvre.

Le pari a été tenu d'aborder la thématique de la fin du monde dans un spectacle qui donne de l'espoir et de l'optimisme.

A travers cette proposition de spectacle, la Cie Tiens Toi Droit souhaite proposer un message d'espoir. Plutôt qu'un nouveau cri d'alarme et des solutions pansement, plutôt que de s'appuyer sur le catastrophisme ambiant et la peur du vide ; nous prétendons donner goût aux indispensables mutations qui nous attendent.

Leur message : s'adapter n'est pas seulement un renoncement mais aussi un plaisir créatif, enrichissant, source de bonheur et d'harmonie.

Nous savons désormais que si nous continuons avec les mêmes modes de fonctionnement, nous ne pourrons aller bien loin. Cette prise de conscience est le signe annonciateur de notre capacité à réagir et à nous adapter afin d'anticiper le pire.

Dans un univers chaotique, grâce à la force de la vie un nouvel équilibre se créé. La marionnette s'invite et réinvente un nouvel espace propre au jeu et à l'imaginaire. Tel le réseau de la vie, elle dévoile une multitude d'histoires. ...

Être optimiste ne veut pas dire oublier l'urgence que nous avons à changer de comportement.

Nos personnages ne trouveront le bonheur que lorsqu'ils auront accepté de changer et de s'adapter à leur nouvelle vie. .

L'apocalypse pour les enfants ? 

Apocalypse : Terme composé de ANA indiquant séparation, et du verbe grec signifiant cacher ; mot à mot, dé-ca-cher, autrement dit, découvrir, révéler. L'apocalypse...

L'apocalypse, ce n'est pas la fin du monde, c'est la fin d'un monde. C'est donc le début d'un autre monde. L'apocalypse, c'est un grand changement c'est quelque chose qui se révèle.

Mais que vont retenir les enfants ?

Les enfants comprendront l’histoire d’un homme sale qui mange de la nourriture pour chat !. Il va rencontrer une jeune fille un peu sauvage amie des animaux et va devoir apprendre à partager et écouter les autres. Ce n'est qu'a partir du moment ou l'on arrête d'avoir peur que l'on peut avancer.

Les enfants vivront un spectacle rythmé par des situations comiques, des courses poursuites, développés par les personnages et par la découverte des marionnettes et des instruments originaux.

Une double lecture dans les symboles :

Cet homme est le symbole de nos sociétés consUmmatrices dont il en dépeint les poncifs dans sa vie quotidienne. A chaque occasion de changement, ou de prise de conscience, il oppose une déni obstiné.

Consultez le catalogue des tournées de la compagnie : Cliquez ici

Prochaines dates : Le 05 février à St Jean de Bournay dans le cadre du festival 100détours.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  •  
    La fessée doit être interdite
     
    Afin que le stade bucco-anal du bébé jouissant sans contrainte, juste en piaillant, se prolonge au stade du bobo prostitué au Ru, pour le dernier Iped ...
     
    Aucune norme ni décence ne doit être inculquée au futur consommateur gogocho ... 
     
     
    « L’informatisation de la société au service de la convivialité, sera l’idéologie humaniste de la nouvelle société [...] la convivialité est la morale de la société de consommation [...] La société assistée devient celle de la libido assistée » Clouscard


    • Crab2 4 février 15:51

      Melancholia est un film montrant parfaitement l’anxiété, l’angoisse, les vaines ou dérisoires tentatives de rassurer la population durant la période juste avant l’anéantissement de notre planète ( donc notre monde ) par l’impact d’une énorme sphère venue de l’espace ( film écrit et réalisé par Lars von Trier, sorti en 2011. ) - les enfants : suffit de savoir les distraire en se moquant avec un peu d’humour de la ’’ fin du monde ’’ et être capable, ce qui est la moindre des choses de bien leur faire comprendre qu’il n’y à rien à craindre de la mort car la mort est absence de sensation - donc de bien vivre le temps de sa vie


      • Tiens Toi Droit Tiens Toi Droit 4 février 17:33

        C’est justement le propos de ce spectacle ! Arrêtons de craindre mais vivons. La révolution écologique se passe à l’intérieur de nous. Et il ne s’agit pas de simple convivialité sociale comme l’exprime « la baudruche » mais de nous placer nous même au centre de l’écosystème.


        Le choix de ce spectacle à justement été de nous placer après la fin du monde pour nous positionner sur les vrai enjeux. Si nous ne changeons pas nous même, après la fin du monde, la reconstruction se fera sur les mêmes bases ne menant qu’a d’autres échecs.

        Sortons de l’éducation basique qui consiste à dire :
        Il faut que tu tri tes déchets sinon tu va tuer la planète.... 

        Et entrons dans une éducation où l’on ne dirais plus « il faut que tu » et ou l’on dirais plutôt :
        - Ne te sentirais tu pas mieux avec toi même si tu participais à rendre meilleur l’environnement dans lequel tu évolue et dont tu est le garant de l’équilibre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès