• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Festival de show et de bizness

Festival de show et de bizness

La succession prochaine du Printemps de Bourges a suscité récemment des questions sur le fonctionnement des structures culturelles privées liées aux pouvoirs publics. En résumé, le Printemps de Bourges créé par 3 personnes, est devenu propriété intellectuelle d'un seul, qui serait en train de chercher un repreneur, moyennant une somme rondelette. Rien d'extravagant à première vue, sauf peut-être que les subventions importantes qui ont permis à ce festival de vivre, peuvent donner une part de la propriété aux pouvoirs publics. Tous les détails dans cet article documenté :http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2013/12/18/bourges-qui-veux-mon-festival-a-2-millions-deuros/

Une autre affaire, plus ambigûe vient à la une. Il y a quelques mois, le festival dédié à Trenet à Narbonne, a embarqué Aznavour dans une désagréable polémique, qui a nécessité quelques décodages ce qui a été fait dans Agoravox : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/perdant-perdant-la-chanson-a-139972

Narbonne revient aux affaires, si on peut dire, avec un article d'Anticor11, sur les mystères des liens tortueux entre les édiles et certains de leurs partenaires. Par exemple, ce Festival de Narbonne (budget dans les 860 000 €) est financé par la ville, organisé par une adjointe qui s'avère être propriétaire du nom du Festival. Vous avez dit bizarre ? Comme c'est étrange … La ville paye à 83% car le festival s'autofinance à 17% en gros . Si la mairie change de maire, si l'adjointe n'est pas réélue, quid du festival financé par les contribuables ? « ... véritable problème posé en la circonstance, à savoir l’imbrication des intérêts privés d’une élue dans la gestion publique d’un évènement dont elle assure elle même la coordination et l’organisation »…

Quelques question et réponses dans cet article, avec les précisions ; http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2013/12/20/festival-trenet-de-narbonne-la-bonne-combine-de-la-maire-adjointe/

Dans quelques mois les élections municipales vont occuper les médias, on peut suggérer à nos chers édiles de préciser leur position sur les choix culturels et les moyens qu'ils envisagent. Un festival, c'est en partie pour les citoyens du lieu, mais c'est aussi un apport économique important pour le commerce local. Puisque tout est économique, c'est un point qu'il faut prendre en compte.

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires