• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Foire aux vins : affaires ou pas affaires ?

Foire aux vins : affaires ou pas affaires ?

Septembre, temps des vendanges, des foires aux vins en grande distribution, sur le net, et des numéros spéciaux sur le vin et l’oenologie. Alors, Foire aux vins : affaires ou pas ?

Septembre temps des vendanges, des foires aux vins en grande distribution et sur le net, et des numéros spéciaux sur le vin et l’oenologie.

Alors Foire aux vins : affaires ou pas ?
De mon expérience passée d’oenologue et d’acheteur en grande distribution, j’ai retiré les points suivants :
- qualité, conservation : aucun problème car les quantités vendues sont telles que les vins arrivent directement des caves du négoce quelques jours avant la foire aux vins. Circuit beaucoup plus court que pour la plupart des cavistes qui conservent en moyenne beaucoup plus longtemps les bouteilles dans des magasins ou des caves pas toujours idéales. Seul conseil : laisser reposer les vins 15 jours minimum avant de les ouvrir.
- bonnes affaires au niveau du rapport qualité-prix : généralement bonnes car le poids de la négociation est important (c’est plus facile d’avoir un prix pour 50000 bouteilles que pour 36 !), dans les périodes de difficultés de vente le négoce a tendance à vendre des produits de bonnes années (ou de châteaux peu vendus en GMS) à tarif très attractif pour faire du cash rapidement et sûrement (la GD est particulièrement sûre et rapide pour les paiements). Pour les grands crus, il y a aussi des vins que l’on ne trouve pas chez un caviste, car le distributeur a la dimension pour peser sur le négoce ou saisir des lots à l’étranger. En tant qu’acheteur par exemple, j’avais une filière suisse pour les grands crus, permettant de proposer à mes clients des grands vins vendus quasi-exclusivement à l’étranger.
Conclusion : il y aura beaucoup d’affaires cette année. Comme d’habitude : c’est bas de gamme de vendre à la GMS, mais quand c’est la crise, le négoce est bien content d’écouler ses stocks !
- comparez les prix et fixez-vous un budget : les catalogues papier et le net vous permettent tranquillement, de chez vous, de repérer des opportunités et de vous faire une idée des tarifs moyens sur un vin type (par exemple, repérez le prix moyen du Bordeaux supérieur 2004). Une fois en magasin, les dégustations pourront vous aider à faire votre choix définitif. Une bonne illustration : Château Maucaillou Moulis 2003 (un de mes vins préférés) proposé par un hypermarché à 12€32, est à 19€60 (11€70 HT + TVA + port) sur le site de deux web marchands !
- découvrez des vins nouveaux : les Foires aux vins sont une formidable occasion de découvrir de petites appellations, et de tester des vins moins réputés mais où le plaisir est aussi souvent au rendez vous. Alors goûtez, essayez, sortez de vos habitudes !


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès