• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Fréquentation record pour l’édition 2017 du Printemps de (...)

Fréquentation record pour l’édition 2017 du Printemps de Bourges

La 41° édition du rendez-vous printanier a été un véritable succès. Les festivaliers ont bénéficié d’une semaine ensoleillée et se sont déplacés nombreux dans toute la ville et dans les salles de spectacle.

Cette nouvelle édition présentait une fois encore toute la diversité et la richesse de la création musicale et artistique. Dès le premier jour, un spectacle de la Comédie Française était joué à l’Auditorium, un évènement pour cette institution qui se déplaçait pour la première fois dans un festival de musique. Des rencontres entre musique et littérature étaient proposées au Palais Jacques Cœur, les deux soirées hip-hop de la Halle au Blé ont attiré un public nombreux et seront surement renouvelées l’an prochain. Deux spectacles pour enfants ont eu lieu à l’Ecole du Cirque, et la cathédrale St Etienne ouvrait ses portes pour un concert de musique classique. Un bel hommage a été rendu à Barbara, la chanteuse Camille présentait son nouveau spectacle, les soirées Happy Friday et Rock’n’Beat ont obtenu un franc succès ... 79 312 places payantes ont été délivrées, un record de fréquentation. Plus de 200 000 festivaliers se sont retrouvés dans les grands espaces publics du Festival, réaménagés cette année, notamment avec une scène couverte, et ont pu assister à une centaine de concerts gratuits, dont ceux de Rachid Taha et de Féfé.

 

Festival dans le festival, la sélection des Inouïs a récompensé cette année trois nouveaux talents qui pourront aller à la rencontre de leur public en participant à plusieurs festivals cet été, ou à l’occasion d’une tournée en octobre prochain. Le jury, constitué de professionnels et présidé cette année par Mat Bastard, a désigné à l’unanimité Eddy de Pretto pour le prix du Printemps de Bourges, remarqué pour ses textes et sa qualité d’écrire. Quant au Prix du jury, il a été plus difficile à attribuer. Le jury souhaitait récompenser Ash Kidd, figure de la nouvelle scène rap française, mais il voulait aussi soutenir Lysistrata (rock), il y aura donc des ex-aequo cette année.

 

A l’issue de la remise des prix, deux questions ont été posées. La première à propos de l’incident qui est survenu la veille au W, empêchant les deux derniers groupes de jouer. Un court-circuit s’est produit sur un élément de câblage. Les organisateurs ont préféré annuler les deux derniers concerts (Feder et Deluxe) et évacuer la salle. Le problème a été résolu et les concerts du samedi soir ont pu se dérouler sans incident.

Le coût supplémentaire des mesures de sécurité à ensuite été évoqué. Les organisateurs ont tout d’abord remercié tous les acteurs de la sécurité pour leur travail. Le coût pour le festival est environ le même que pour les autres festivals, soit 5 à 10 % du budget, et il a été dit que ce coût avait été intégré dans le budget du festival. (ce qui n’avait peut-être pas été le cas l’année dernière, le Magic Mirrors, espace réservé aux professionnels pour des présentations ou des animations, n’avait pas été installé.)

 

Les vainqueurs des Inouïs en vidéo.

Eddy de pretto - Prix du Printemps de Bourges Inouïs 2017

 

Ash Kidd - Prix du Jury Inouïs 2017

 

Lysistrata - Prix du Jury Inouïs 2017

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires