• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Galilée avait donc raison !

Galilée avait donc raison !

Ce n’est évidemment plus un scoop :

La Terre est ronde, et non plate.

Et le soleil ne tourne pas autour de notre planète, c’est juste le contraire.

Sauf que pendant longtemps ces évidences ont été l’objet des pires critiques.

aujourd’hui d’autres évènements viennent faire de l’ombre à ceux qui savent tout, depuis la nuit des temps, même quand ils se trompent.

Peut-être du fait que ceux-la devraient être plus portés par des doutes que par des certitudes ?

Galilée en fait n’est pas le premier à avoir déclaré que la Terre était ronde, mais il a payé pour les autres.

Dans un article récent, sur Velikovsky, dont la théorie a été attaquée avec virulence il y a un demi-siècle, et qui interroge à nouveau beaucoup de monde, j’ai essuyé à mon tour les tirs de quelques « rationalistes » (attardés ?).

Stanley Meyer, inventeur (discrédité lui aussi) du moteur à eau l’a payé de sa vie.

Aujourd’hui, le rationnel devient éphémère, et d’autres incertitudes naissent.

Ainsi Gauguin aurait coupé d’un coup de sabre l’oreille de son ami ?

Alors que depuis longtemps l’histoire avait décidé que Van Gogh se serait mutilé volontairement.

Dans un livre ( l’oreille de Van Gogh, Paul Gauguin et le pacte du silence/Osburg Verlag) qui vient de paraître, Hans Kaufman et Rita Wildegans expliquent que c’est le contraire qui s’est réellement passé.

Ou que le buste de Néfertiti ne serait qu’une vulgaire copie ?

C’est ce qu’affirme dans un petit livre paru récemment Henri Stierlin.

A l’origine, Borschart,un sculpteur rénovateur, avait comme mission de reconstituer un buste en s’appuyant sur les données de l’époque.

Suite à une confusion involontaire, l’œuvre finit par atterrir en Allemagne, et en 1923 le restaurateur rédige un rapport pour rassurer tout le monde.

Aujourd’hui, à l’évidence, ce buste est un faux.

Le rationnel a cela de rassurant c’est qu’il nous confirme dans ce que nous avons envie de croire, en fonction de notre logique, seulement parce que nous avons envie d’y croire.

D’autant que nombre de découvertes ont été le seul fait du hasard, et que nombre d’inventeurs sont souvent dénués de tout diplôme.

comme celui de la carte à puce, par exemple.

Elle est aujourd’hui mondialement connue, et son inventeur ne sera probablement jamais prix Nobel.

Qui connaît aujourd’hui l’inventeur du bouchon de porcelaine et de métal, avec son joint en caoutchouc qui permet de fermer hermétiquement les bouteilles de biere ou de limonade ?

Il a pourtant un nom. Retenez-le : Alphonse Belmont.

Il habitait un petit village du Nord Isère : Chimilin.

Il est mort dans la misère pour n’avoir pas pu protéger son invention.

Ses héritiers ont même du payer les dettes qui s’étaient accumulées…

Et pourtant il n’en était pas à sa première invention : c’est lui qui a mis au point le premier système de vaporisation des gaz pour les carburateurs de voitures.

Il est en quelque sorte l’inventeur méconnu du moteur à explosion.

Et il n’est même pas référencé dans le catalogue des inventeurs.

Plus près de nous, j’ai fait la rencontre de l’inventeur de « l’ Hydrostop ».

Lui est devenu très riche.

C’était un simple ouvrier, mais un ouvrier inventif et curieux.

Le principe de son invention est relativement simple :

Il y a par le monde des milliers de producteurs de « béton préfabriqué » qui fabriquent des pièces en béton, destinées, entre autres, à la construction de nos immeubles.

Et le marché est immense.

Le problème étant que pour faire un béton de qualité, il faut que l’hygrométrie du béton soit parfaite.

Tâche délicate, puisque le sable nécessaire au béton peut être plus ou moins gorgé d’eau.

Si l’estimation de l’humidité du sable est fausse, ce sont des milliers de pièces qui partent au rebut, et des euros qui désertent les caisses.

Il a donc imaginé un dispositif capable de mesurer en continu l’hygrométrie du mélange.

Et il est devenu très riche.

Il ne possédait pas le moindre diplôme.

Il s’appelait Hubert Hérault.

Alors quand de besogneux cartésiens imbus de leurs certitudes, s’ingénient à tenter d’agacer le modeste chroniqueur que je suis, j’esquisse un sourire tranquille face à ceux qui se cantonnent dans leurs certitudes « éclairées ».

Car comme disait un vieil ami africain :

« Celui qui n’a pas peur n’a pas de courage ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 5 mai 2009 10:38

    « Le rationnel a cela de rassurant c’est qu’il nous confirme dans ce que nous avons envie de croire »

    Exact, et mieux vaut que cela reste ainsi, car si, comme le disait Nietzsche, « toute conviction est une prison », il n’en demeure pas moins que l’ignorance est la meilleure protection du profane. Mieux vaut, pour le plus grand nombre, ne pas avoir la moindre idée de ce qu’il se cache derrière, car ça a la capacité de faire disjoncter à peu près n’importe qui.

    _____________________________________________________

    Alerte Info


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 16:58

      John Lloyds,
      pour ma part, je préfère avoir des doutes que des certitudes,
      mais çà, vous l’avez remarqué.


    • Gasty Gasty 5 mai 2009 10:55

      Je vois que l’auteur a ses propres liens pour appuyer son discours. Il faut reconnaitre que l’on n’est jamais si bien servi que par soi-même.

      Stanley Meyer ici aussi.


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:02

        Gasty,
        si je me suis permis de citer mes propres articles, ce n’est pas pour alimenter un égo qui serait déplacé ; mais plus pour permettre au lecteur d’ouvrir les liens qui permettent la réflexion et rien d’autre.
        merci de ton lien,
        mais il y en a beaucoup d’autres qui mettent en défaut ceux qui ont accablé Stan Meyer, à preuve les travaux récents de nombreux chercheurs.


      • Proto Proto 5 mai 2009 13:08

        Le titre est nul et cet article n’a aucun intérêt.

        "Dans un article récent, sur Velikovsky, dont la théorie a été attaquée avec virulence il y a un demi-siècle, et qui interroge à nouveau beaucoup de monde, j’ai essuyé à mon tour les tirs de quelques « rationalistes » (attardés ?).« 

        Il me semble que le rationalisme reste la méthode la plus efficace quand on parle de science.
        Un journaliste (du moins celui qui se prend pour tel) perd tout crédit aux yeux des gens »impartiaux« s’il invective lui-même les gens quand il »essuie« une critique.

        Vous êtes certain que Venus provient de Jupiter, grand bien vous en fasse, pour ma part je n’ai aucune certitude à ce sujet, même après avoir lu votre article qui ne s’appuie que sur des mythes anciens, bref vous ne valez pas mieux que ceux qui prédisent la fin du monde en 2012 en parlant du calendrier Maya.

         »Alors quand de besogneux cartésiens imbus de leurs certitudes, s’ingénient à tenter d’agacer le modeste chroniqueur que je suis, j’esquisse un sourire tranquille face à ceux qui se cantonnent dans leurs certitudes « éclairées »."

        Vous êtes ... thélogien ? Représentant d’une spiritualité ?
        Ce qui est sûr, c’est que vos règlements de comptes n’intéressent personne.


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:12

          Proto,
          merci de votre jugement sans appel,
          je serais interessé de découvrir quel titre aurait été mieux choisi ?
          en tout cas, ce qui est certain, c’est que vous avez une lecture partisane de mon article.
          en effet, je vous défie de trouver une seule ligne dans l’article sur Velikovsky ou j’affirme une seule certitude.
          merci de nous faire le coup de l’arroseur arrosé.
          à part bien sur le fait que je continue de croire que ceux qui sont bardés de certitudes risquent un jour ou l’autre quelque désillusion.
          car comme disait un vieil ami africain :
          « le singe ne voit pas la bosse qu’il a sur le front »


        • Proto Proto 5 mai 2009 19:09

          Oui mais un vieux diction chinois dit : « ne pisses pas dans la rivière où tu vas faire ton linge ».

          Votre article « Une planète rouge sang » est très intéressant et bien balisé, il est nuancé, il a une chouette conclusion.
          (Savez-vous qu’en Inde on a observé il y peu des pluies rouges ?)

          Dommage que vous n’aviez linké celui d’AV (le même j’imagine), on aurait déjà pu se faire une idée des critiques que vous avez « essuyé », et on se serait fait une idée par nous-même de l’utilité de reposter un article surfait qui règle ses comptes en se gaussant des ultra-rationnalistes (on les appelle ultra-sceptiques mais bon).

          Comment voulez-vous démontrer que souvent des concepts acquis par la science se sont révélés complètement faux avec des niaiseries comme celles de votre introduction ?
          Il y avait là une très bonne matière qui ne souffrait pas d’être éclairée de façon aussi triviale.

          Je trouve que les échanges belliqueux et invectives en tous genres déprécient systématiquement la qualité de la réflexion, vous écrivez de bien meilleurs papiers de coutume, enfin tout est relatif, et c’est bien parce que vous me faites réfléchir que je suis honnête avec vous.

          Ah oui finir par un adage c’est très stylé.


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 mai 2009 07:19

          Vous voyez Proto,
          j’apprécie beaucoup plus votre dernier commentaire, que le précédent que j’avais estimé excessif.
          je le trouve intelligent, mesuré, et j’accepte vos critiques,
          d’ailleurs le lendemain de son envoi, avant même que vous ayez commenté, je l’avais modifié avant de l’envoyer sur d’autres sites, car à la réflexion j’ai pensé que « régler des comptes » n’avait pas tant d’interet,
          vous pourrez découvrir, si l’envie vous en prend la nouvelle mouture sur « anti nouvel ordre social »,
          cordialement


        • . 5 mai 2009 13:24

          "Stanley Meyer,’

          Ca c’est votre lien. Celui-ci, plus interessant sur wikipedia :
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Stanley_Meyer

          Je cite :

          Stanley Meyer est un américain (Ohio) prétendant avoir conçu un moteur à eau utilisant un système de dissociation des molécules d’eau pour en extraire l’hydrogène, nécessitant peu d’énergie à l’utilisation.

          Il a construit un prototype pour montrer son invention[1]. En 1990, les investisseurs de Meyer portent plainte pour fraude manifeste (gross and egregious fraud). Lors du jugement, le prototype présente un rendement inférieur à ce qu’il serait si la théorie de Meyer était juste. La cour décide qu’il ne s’agit en fait que d’une électrolyse conventionnelle, conclut qu’il y a effectivement fraude manifeste, et condamne Meyer à verser $25 000 aux investisseurs.

          Bref... un charlatan. J’ai eu l’occasion de vous demander votre réaction au sujet de cet article.... vous avez nié.

          Idem pour votre sois-disant roue à mouvement perpetuel. La question toute bête que je vous ais posé : "si elle peut tourner sans jamais s’arrêter, pourquoi est-elle à l’arrêt ?

          Bref, bref, vous racontez n’importe quoi.


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:20

            à Mr XXX
            c’est pratique de citer Wikipédia.
            c’est une encyclopédie citoyenne que j’apprécie beaucoup, mais comme vous le savez, elle est alimentée par le concours des uns et des autres, et il s’y glisse parfois des erreurs,
            elle est basée sur les informations des uns ou des autres, parfois contradictoires.
            j’en ai fait l’expérience.
            sur mon compte, il était écrit que Guy Pedersen, (un grand bassiste de Jazz aujourd’hui disparu= il a joué avec Baden Powell, martial Solal et tant d’autres) m’avait accompagné en concert.
            or il n’était que mon producteur,
            j’ai demandé et obtenu une rectification.
            pour ma part, je préfère recouper les sources afin de donner des liens les plus crédibles prossibles.
            si vous faites ce travail sur stan Meyer, vous verrez que rien n’est vraiment certain.
            mais je ne vais pas refaire le débat, et je vous laisse a vos certitudes.


          • maxim maxim 5 mai 2009 13:33

            en observant bien Nefertiti ,on jurerai Richard Virenque qui se rend à une soirée costumée !

            blague à part ,l’article est interessant ....

            en effet ,une bonne part d’inventions provient d’autodidactes ,souvent par un don d’observation pointu ,ou par un hasard arrivant par accident ,et l’Eureka qui en résulte ...

            à ce propos ....

            il y a quelques années ,chez un constructeur d’avions ,on construisait un nouveau prototype d’avion de chasse ,le premier appareil étant prêt ,le pilote d’essai s’envola avec ,et horreur ,au bout de quelques minutes les deux ailes se détachèrent du fuselage ,le pilote réussit à s’éjecter ....

            les ingénieurs refirent tous leurs calculs ,les techniciens et le personnel de montage appliquèrent à la lettre le contenu du cahier des charges ...

            le second avion était prêt ,le pilote d’essai s’envola ,et rebelote ,les deux ailes se redétachèrent du fuselage ,le pilote eut le temps de s’éjecter ....

            la direction demanda des conseils ou des idées à tout le personnel des bureaux d’étude et d’atelier ,et chacun y alla de sa suggestion .....

            et même phénomène lors de l’essai ,les ailes du zinc continuaient à se détacher du fuselage ....

            c’est l’homme de ménage ,celui qui balaie les bureaux et les toilettes ,qui émit une idée ...

            la direction se dit « au point ou nous en sommes pourquoi pas son idée à lui ? »

            > bon ,alors ,votre idée ,c’est quoi ?

            > ben ,moi j’ai pensé qu’il fallait percer des petits trous bien réguliers à la jonction des ailes et du fuselage !....

            les ingénieurs et les techniciens s’opposèrent à cette idée ,non mais ,comme si un balayeur y connaissait quelque chose en aéronautique !

            > bon dit le patron ,comme on n’a plus rien à perdre et qu’il reste un prototype ,qu’on fasse comme il nous a dit ,on verra bien !

            à l’atelier on perça des trous espacés à la jonction ailes - fuselage ,et une fois terminé ,le pilote d’essai part faire un vol ...

            miracle ,le truc tient ,le pilote mis en confiance fait des loopings ,des vrilles ,et les ailes tiennent bon !

            le patron appelle le balayeur pour le féliciter ..

            > bravo mon ami,je suis très heureux et surpris du résultat ! vous sauvez notre réputation !mais au fait comment vous est venue cette idée de percer des petits trous pour que ça resiste ?

            > ben ....répond le balayeur ....vous avez déjà vu le papier à chiottes bien se détacher aux pointillés ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:26

              Maxim,
              merci de ton appréciation,
              et surtout merci de l’exemple que tu cites,
              c’est vraiment très interessant,
              çà mériterait un article ! non ?
              si tu as quelques détails supplémentaires la dessus, le nom du balayeur, ou autre chose, j’en serais ravi.
              au sujet des inventeurs, il faudrait ajouter aussi que ne nombreuses inventions sont le fait du hasard : des scientifiques trouvant autre chose que ce qu’ils cherchaient,
              d’ou l’impérieuse nécessité de garder l’esprit ouvert, et de garder sa curiosité intacte,
              encore merci.


            • Cascabel Cascabel 6 mai 2009 03:18

              Mais c’est une blague !!!! smiley


            • David Meyers 5 mai 2009 13:37

              Taratata
              Tout dépend du référentiel. Le plus simple, pour nos esprits riqiqi c’est de faire tourner la terre autour du soleil. Mais dans un « référentiel » terrestre, c’est bel et bien le soleil, et les autres astres, qui tournent autour de la Terre. Principe de relativité édicté, selon la légende, par Galilée lui-même.

              Maintenant, si on se gausse des forces en présence, à ce qu’on estime savoir aujourd’hui, la terre, le soleil et toute masse se « déplace », si tant est que ce terme ait un sens, dans un continuum gravitationnel « réinventée sans cesse par la nouvelle position des masses et de leurs interactions entre elles. Rien à voir avec un cercle, une ellipse ou autre bidule simpliste.

              Les planètes se déplacent donc sur des »droites" relativistes, donc courbes en surface, en volume et en temps. Allez donc comprendre quelque chose.


              • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:34

                Davids Meyers,
                vous illustrez parfaitement le sens de mon article,
                n’avoir jamais de certitudes définitives permet de garder l’esprit ouvert,
                toute vérité est donc relative, un peu comme le verre a moitié plein, ou a moitié vide ?
                avez vous un lien de parenté avec Stanley cité dans l’article ?
                ce serait amusant.


              • chourave 5 mai 2009 14:57

                Enfin, l’invention doit impliquer une activité inventive, c’est-à-dire qu’elle ne doit pas découler de manière évidente de la technique connue par “l’homme du métier”.

                Ce texte provient de la page de garde du site de l’INPI, c’est l’une des clauses de brevetabilité d’un procédé. Bien que son application ne soit pas évidente, l’esprit n’en est pas moins très clair. Pourtant parmis les nombreux brevets enregistrés par cet institut beaucoup ne satisfont pas à cette condition. J’ai entendu récement son directeur dire à ce sujet que si institut ne faisait pas ainsi, il ne pourrait pas vivre.

                Donc pour en revenir à l’article et à l’inventeur du bouchon de limonade, il aurait, dans ces conditions, surement pu faire breveter la chose. Pourtant elle n’était pas brevetable au sens de cette condition, car si on avait demandé à un expert en embouteillege, il aurait très bien trouver la même chose, car le joint en caoutchou était connu depuis longtemps, ce genre de verrou n’était pas une nouveauté, quand au bouchon en porcelaine en métal etc... Tout cela pour dire que des gens qui inventent des choses de ce genre, il y en a des foules dans les entreprises c’est leur métier, ils appliquent leur art. Il est remarquable que les gens qui brevetent ou qui attisent la curiosilté sont les plus souvent des ignorants de l’art par opposision à l’homme de l’art, ils croient avoir inventé quelque chose alors que pour le connaisseur, cela coule de source.

                Un petit mot sur le moteur à eau, dans le même registre, n’inporte quel thermodynamicien pourra vous dire qu’une machine qui consomme de l’eau et rejete de l’eau est infoutue de fournir de l’énergie. Sinon ils s’agirait d’un mouvement perpetuel. C’est bien sur la science et la logique qui font dire ceci. Et devant une telle invention, le scientifique curiieux essai de comprendre, il se rend compte de l’herésie de la chose, et bien jette l’éponge devant l’inventeur « fou » faute de pouvoir se faire comprendre.


                • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:44

                  Chourave,
                  à l’opposé de votre pseudo, cher à Mandryka, je vous trouve bien terre à terre, ce qui pour un chou est une vocation, bien sur...
                  plus sérieusement, au sujet d’alphonse Belmont, que vous évoquez pour l’invention de son bouchon fermoir, vous faites une erreur.
                  le fait d’associer un joint caoutchouc avec un fermoir, tel qu’il l’a conçu est réellement une invention.
                  que le bouchon en lui même soit en porcelaine (ce qui était le cas) ou en plastique n’y change rien.
                  l’invention était la forme donnée a la structure de métal qui permettait la fermeture.
                  si vous associez deux bout de bois, vous ne ferez pas à coup sur une pince à linge.
                  quand au moteur a eau, à votre place je n’aurais pas autant de certitude, dès fois que l’avenir viendrait apporter la contradiction avec ce que vous avez écrit.
                  car comme disait un vieil ami africain :« celui qui doit vivre vivra même si tu l’écrase à coup de mortier ».


                • chourave 5 mai 2009 22:48

                  l’invention était la forme donnée a la structure de métal qui permettait la fermeture.

                  Comme je le disais dans ce cas là il n’y a qu’une solution : jeter l’éponge, ce que je fais.


                • olivier cabanel olivier cabanel 6 mai 2009 07:23

                  Chourave,

                  merci de votre commentaire,
                  c’est assez rare qu’un commentateur fasse machine arrière, et çà mérite le respect.
                  cordialement,


                • chourave 6 mai 2009 09:42

                  Ce dialogue illustre à merveille l’incompréhension entre un béotien et un un homme de l« art ». Quand je dis que je jette l’éponge, il ne s’agit pas du tout un agrément à votre propos mais que j’abandonne la discution, comme je le dis dans mon commentaire, faute d’entrevoir la possibilité de vous faire comprendre.
                  Et ceci, car pour moi votre phrase : « l’invention était la forme donnée a la structure de métal qui permettait la fermeture » n’a aucun sens et je pensais naivement que vous vous en rendriez compte en la relisant.
                  Evoquer le terme de structure de métal est vraiment trés pompeux pour l’objet en question. Votre phrase trés bien tournée sonne comme les dictons que sous aimer citer si souvent. Le texte a beau être mélodieux , le sens est vide, juste bon a endormir le lecteur.


                • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2009 15:23

                  on ne parle pas non plus de Bart Wakonaere , illustre inventeur flamand du fil à couper le beurre ! il méritait au moins une stèle , non ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:51

                    Au Chat,

                    merci de rappeler à tous et a chacun le nom de cet inventeur
                    Bart Wakonaere.
                    qu’attendent donc nos élus pour lui ériger une statue ?
                    et que dire de l’oubli cruel dans lequel a été plongé l’inventeur de la pince à linge.
                    a part Blanche , Dac et les frères Jacques, personne ne leur a jamais adressé le moindre remerciement.
                    Le Naincolas préfère distribuer la légion d’honneur de façon discutable.


                  • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 5 mai 2009 15:39

                    Christophe Colomb voulait atteindre les Indes par l’ouest. Petit rappel : il est parti en 1492. Il n’a jamais été inquiété par l’Eglise.

                    Procès de Galilée : 1633.

                    Il n’a jamais été reproché à Galilée de vouloir démontrer que la terre était ronde, ce que tout le monde savait depuis longtemps. La structure de l’univers a toujours fait l’objet d’intenses polémiques et, aujourd’hui encore, malheureux ceux qui remettent en cause les vérités officielles. Voir la théorie de Petit-Sakharov sur les univers jumeaux.

                    Mais bon, la culture étant redevenue ce qu’elle a toujours été - un système de croyances - voici un petit dialogue entendu lors d’un examen :
                    L’examinateur : Pouvez-vous me parler de Galilée ?
                    La candidate : C’était un inventeur célèbre. Avant lui, la terre était plate.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 17:58

                      Renaud Delaporte,
                      merci de votre commentaire qui illustre bien le sens de mon article,
                      Colomb, bien sur...c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a appelé à tort les habitants de ce continent « les indiens ».
                      d’autant qu’il n’est pas à coup sur le découvreur de ces amériques, il semble au moins que les Vikings l’aient devancé...et que bien avant eux d’autres aussi ?


                    • Τυφῶν בעל Perkele winkiesman 5 mai 2009 16:21

                      Bien, je vais maintenant passer dans les rangs afin de payer à l’auteur de l’article les cours de français dont il a si evidemment besoin pour apprendre à rédiger.

                      Soyez généreux !

                      Typhon


                      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 18:09

                        Winkiesman,
                        pour les cours de Français, il faut qu’ils soient très généreux, puisqu’il faudra que vous en preniez avec moi.
                        réussir à oublier un accent dans une seule phrase, çà laisse présager des progrès possibles.
                        vous nous faites donc le coup de l’arroseur arrosé.
                        çà fait toujours passer un bon moment, même si çà n’enrichit pas le dialogue.
                        comme disait un vieil ami africain :
                        « les marques du fouet disparaissent, celle des injures jamais ».


                      • Τυφῶν בעל Perkele winkiesman 5 mai 2009 18:38

                        Winkiesman,
                        pour les cours de Français, il faut qu’ils soient très généreux, puisqu’il faudra que vous en preniez avec moi.

                        J’ai quelques classes d’avance, et j’te tare ta gueule à la récré.

                        réussir à oublier un accent dans une seule phrase, çà laisse présager des progrès possibles.
                        vous nous faites donc le coup de l’arroseur arrosé.

                        Venant de la part de quelqu’un qui met des accents graves sur le a de « ça », cette critique me parait quelque peu ironique. Le pire étant que j’ai remarqué la faute, mais que j’ai eu un accès de paresse.

                        çà fait toujours passer un bon moment, même si çà n’enrichit pas le dialogue.
                        comme disait un vieil ami africain :« les marques du fouet disparaissent, celle des injures jamais ».

                        Nuage à la St-Aristide
                        Cite un proverbe Stupide.

                        Typhon


                      • Τυφῶν בעל Perkele winkiesman 5 mai 2009 18:40


                        çà fait toujours passer un bon moment, même si çà n’enrichit pas le dialogue.

                        Une bonne orthographe est la base d’une communication saine, dénuée des confusions et des lourdeurs de pensées, des confusions d’analphabète, et permet donc le dialogue. Au contraire, l’illettrisme le détruit.

                        Typhon


                      • olivier cabanel olivier cabanel 6 mai 2009 07:31

                        Winkiesman,
                        vous persistez,
                        vous ne devriez pas...
                        je ne sais pas si vous avez quelques classe d’avance,
                        je me demande plutot si vous ne faites pas du retard à l’allumage.
                        déjà, quand on veut donner des leçons de français, on évite d’en faire à son tour...
                        expliquer çà par la paresse n’est pas une excuse acceptable.
                        mais meme en argot, vous n’êtes pas au point :

                        « tare ta gueule à la récré » dites vous ?
                        je crois bien qu’il faut écrire « tarte ta gueule à la récré », ce qui semble plus correct,

                        ensuite sur la méthode, puisque vous me menacez de coups :
                        la violence est l’arme des impuissants.

                        je vous propose pour finir un proverbe africain, puisque vous semblez les apprécier :
                        « mettre des lunettes à un âne n’en fera jamais un érudit »


                      • Τυφῶν בעל Perkele winkiesman 10 mai 2009 11:07

                        Tarer est un verbe qui signifie équilibrer, et dont le sens argotique est à peut près le même que rectifier.

                        Je m’en vais donc vous rectifier la gueule, en vous faisant remarquer que ce dernier message contenait des phrases sans queues ni tête, que vous ne l’avez manifestement pas relu.

                        C’est quand même pitoyable de voir que quelqu’un qui pourrait être mon père n’est pas foutu de faire commencer ses phrases par des majuscules et de les terminer par des points.

                        Typhon


                      • Hieronymus Hieronymus 5 mai 2009 17:54

                        Bonjour

                        @ Cabanel,
                        vous qui semblez aimer demonter les idees toutes faites
                        concernant Galilee, je vous conseille l’audition de cette tres interessante causerie
                        http://www.canalacademie.com/L-affaire-Galilee-ou-l-hypothese.html
                        C’est le XIX siecle scientiste qui pour enfoncer le clou un peu plus vis a vis de l’eglise, a eu besoin de se forger des martyres (sic), mais Galilee n’a pas du tout ete l’innocente victime qu’on nous explique depuis l’epoque primaire, enfin comme martyre y a mieux ..

                        sur Descartes, je vous renvoie au tres bon article de notre tres erudit Courouve
                        http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/descates-unutile-et-incertain-55105
                        bref Descartes n’est pas cartesien au sens ou on l’entend habituellement
                        etre cartesien serait plutot avoir l’esprit confus et partial, bref bien francais
                        a ce sujet le commentaire de Walden est excellent :
                        http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/descates-unutile-et-incertain-55105#forum2085485
                        alors que la confusion de celle de Descartes sied idéalement à la mauvaise foi de notre époque...
                        on ne saurait mieux dire !

                        @ Lloyds
                        pourquoi ce nouvel avatar ?
                        ma photo est peut etre moche mais c’est bien moi
                        au moins n’y a t il pas tromperie sur l’individu ..

                        bien cordialement a Tous


                        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2009 18:18

                          Hieronymus,

                          merci de votre commentaire,
                          bien construit,
                          il ouvre le débat, et comme à son habitude, vous nous donnez des liens vraiment intéressants,
                          j’apprécie beaucoup.
                          question photo, ne changez rien, et au sujet de Lloyd, d’accord aussi.


                        • John Lloyds John Lloyds 5 mai 2009 22:23

                          Comment comment ??? Vous l’aimez pas, mon petit relooking de printemps ? Je choisis toujours de suivre les conventions du microcosme où j’évolue (ici, mettre n’importe quoi pour se représenter). Déjà la photo précédente n’était pas la mienne (un joueur de poker je crois), là maintenant je suis bien aligné, j’ai poussé le principe à l’extrême (d’où la photo).

                          PS ; vous n’avez rien à prouver sur AV, que ce soit votre photo réelle ou non, tout le monde s’en fout smiley



                          • Proto Proto 5 mai 2009 19:13

                            Oui en effet il était pas mal, « L’origine du SIDA » était mieux, imho, mais on s’écarte du sujet.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires