• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Gilbert Bécaud, le grand Oublié de la Chanson Française ?

Gilbert Bécaud, le grand Oublié de la Chanson Française ?

Il y a tout juste 10 ans le 18 décembre 2011, disparaissait Gilbert Bécaud. Après plus de 50 ans d’activités musicales, monsieur 100 milles volts laissait un grand vide dans le paysage de la chanson. Les hommages furent nombreux et unanimes dans les heures et les jours qui ont suivis le départ de l’interprète exceptionnel qu’était Bécaud.

Pourtant 10 ans après, plus personne n’est là pour encore parler de Bécaud, pour nous dire à quels points ces chansons étaient puissantes. L’époque l’a oublié. Rangés aux oubliettes, loin derrière les Brel, Brassens, Ferré, dont il était pourtant l’égal. « Habité » par la musique, Bécaud a traversé toutes les mode, toutes les époques, a toujours été fidèle à ses hauteurs (Delanoë, Vidalin, Amade). Pourtant que retient-on aujourd’hui de lui ? A part Et maintenant qui se souvient que Bécaud s’est 33 passages à l’Olympia devant des fans électriques, qui cassent des fauteuils, qui crient leur admiration pour le chanteur. Et quid de ses plus de 400 chansons enregistrées ?

 Qui se remémore encore l’extraordinaire énergie de Bécaud sur scène ? L’anniversaire de sa disparition est l’occasion de parler à nouveau de Bécaud, de redécouvrir ses chansons et sa vie. Nul doute que cet anniversaire sera discret. Si Michel Drucker lui consacre un Vivement dimanche spécial (Dimanche 18 décembre), peu d’émissions « spéciales » si ce n’est un documentaire ce même dimanche à ... 23h30.

Chanté par les plus grands interprètes internationaux (Sinatra, Elvis, Dylan...), Bécaud ne mérite pas d’être relégué au second plan de la chanson française. Gageons que la sortie d’un album hommage enregistré par une quinzaine d’artistes permettra son retour du purgatoire de la chanson.

Ce serait la moindre des choses...

Cécilien GREGOIRE


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Bernard Pinon Bernard Pinon 19 décembre 2011 10:51

    Attention au mélange : Brel, Brassens et Ferré (et aussi Dylan) sont des auteurs-compositeurs et interprètes, alors que Bécaud (comme Sinatra ou Elvis) n’est qu’interprète. Ce qui n’enlève rien à son talent, mais il ne boxe pas dans la même catégorie.


    • norbert gabriel norbert gabriel 7 mars 2012 17:32

      eh non, c’était un grand compositeur, qui savait très bien choisir ses auteurs. Et qui a composé « L’Opéra d’Aran’ joué partout dans le monde.
      Et sur le plan scène, il n »y a pas beaucoup d« artistes aussi divers et aussi expressif.

      Un livre récent http://resistancechanson.hautetfort.com/ 

        »Gilbert Bécaud la première idole"
      par Kitty Bécaud et Laurent Ballandras


    • sisyphe sisyphe 19 décembre 2011 11:01

       Rangés aux oubliettes, loin derrière les Brel, Brassens, Ferré, dont il était pourtant l’égal. 


      Houla !! 

      Bécaud , n’a jamais été auteur ; ce fut un compositeur et un interprète d’un certain talent, mais vraiment pas du niveau de ceux cités ; qui étaient auteurs, compositeurs, et interprètes. 
      Il a composé de belles mélodies, mais sans le surplus de grâce (ou de génie) qui caractérise Brel, Brassens, ou Ferré (sans parler de Ferrat, Nougaro, Gainsbourg, Lavilliers, qui étaient nettement au dessus également). 

      Hommage quand même à Bécaud pour certaines de ses mélodies, et son énergie (bien que parfois un peu forcée). 

      • sisyphe sisyphe 19 décembre 2011 11:07

        ... et, en parlant d’hommage, que dire de l’absence, dans tous les médias, de la moindre émission consacrée au grand Léo ; faut dire que lui était inclassable, incasable, et que ses textes dérangeaient quelque peu le ronron quotidien... 


        Brassens, Brel, Ferré étaient dans ce cas ; n’hésitant pas à s’attaquer à l’ordre établi, ayant fait des oeuvres majeures dans ce sens, quand Bécaud ne fut qu’un bon mélodiste, ne dérangeant personne.. 

      • Fergus Fergus 19 décembre 2011 15:47

        Bonjour à tous.

        Entièrement d’accord avec les messages de Bernard Pinon et Sisyphe. Bécaud a été un talentueux interprète, mais rien d’autre. Et il a surtout chanté des textes sans grand intérêt. Mais il était sympathique et dynamique, incontestablement.


      • norbert gabriel norbert gabriel 7 mars 2012 17:35

        ah bon ? Vidalin auteur sans intéret ?? vous devriez écouter « la vente aux enchères » ’« l’Indien » ou « Mustapha Dupont »...

        et à l’occasion « l’Opéra d’Aran » ...


      • Rolling Rolling 16 décembre 2013 10:34

        A noter que Gilbert Bécaud a écrit « La Rafle du Vel d’Hiv » interprétée par Annie Cordy
        http://youtu.be/CJMTSHDyBPs


      • Claire29 Claire29 19 décembre 2011 14:18

        Quel bonheur d’entendre des chansons de Bécaud,surtout celles du début de sa carrière :
        Mes mains,Alors raconte ,Je t’appartiens,les marchés de Provence,Les croix et bien d’autres qui n’avaient pas d’autre prétention que de donner envie de les chanter,ce qui n’est pas le cas
        de beaucoup de chansons modernes et prétentieuses dites « engagées » !


        • sisyphe sisyphe 19 décembre 2011 14:46

          @ Claire 29 


          Je comprends (sans le partager entièrement) votre bonheur d’entendre des chansons de Bécaud (notamment, pour moi, « Je t’appartiens » ; paroles de Louis Amade), mais qu’entendez-vous par « chansons modernes et prétentieuses dites »engagées«  » ? 
          Merci de donner quelques exemples.. 

        • Claire29 Claire29 19 décembre 2011 16:26

          Sisyphe,
          j’ai pensé à un chanteur comme Biolay dont les chansons ne sont peut être pas toutes engagées, mais qui est tellement antipathique et prétentieux, qu’il ne donne pas envie de l’écouter.
          J’aime bien Christophe Maé et d’autres mais je serais bien incapable de fredonner une de leurs chansons,on ne retient pas les mélodies !
          Certaines chansons de Bécaud sont de véritables bijoux et quel pro sur scène,
          chapeau l’artiste !


        • sisyphe sisyphe 19 décembre 2011 17:47

          Claire 29 


          Moi non plus, je n’aime pas spécialement Benjamin Biolay, mais je n’ai jamais entendu, dans ses chansons, un quelconque « engagement » ??? 

          Quant à Bécaud, je lui reconnais certaines belles mélodies , mais quant à ses interprétations, elles étaient assez hystérisées ; le monsieur en faisait beaucoup, en forçant pas mal...

          Rien à voir avec, par exemple, la vraie bête de scène qu’était Jacques Brel. 

          Cordialement.. 

        • Octavarium Octavarium 19 décembre 2011 15:54

          Il y a tout juste 10 ans le 18 décembre 2011, disparaissait Gilbert Bécaud.

          Ne serait-ce pas plutôt : Il y a tout juste 10 ans le 18 décembre 2001, disparaissait Gilbert Bécaud.


          • Furax Furax 19 décembre 2011 16:33

            Bécaud était sur scène une explosion de dynamisme JOYEUX !
            Qu’est-ce qu’il nous manque !
            Et il nous a laissé des chefs d’oeuvre quasi oubliés comme le « Pianiste de Varsovie » (merci Aznavour de l’avoir rappelé hier dans le document sur France 3) ou « La corrida » !
            Compositeur, interprète, seul le plaisir de l’auditeur compte. Julien Clerc est dans le même cas que lui, il écrit les mélodies. Et l’immense Piaf n’écrivait rien du tout. Elle chantait !


            • sisyphe sisyphe 19 décembre 2011 17:54

              Oui, Piaf n’était qu’une interprète, mais quelle interprète, et quelle voix ; une des voix du siècle...


              Oui, Julien Clerc n’est que compositeur, mais le problème n’est pas là : il est dans la comparaison faite par l’auteur de l’article avec Brel, Brassens, Ferré ; qui, eux, étaient auteurs, compositeurs et interprètes ; ce n’était effectivement pas du tout la même catégorie... 

              Personnellement, Bécaud ne me manque pas du tout, quand ceux-là ont laissé un vide autrement important... et une série de chansons entrées à jamais dans les têtes et les coeurs de générations d’auditeurs.. 

            • TSS 19 décembre 2011 18:54

              Piaf seulement interpretre ? grosse erreur !

              Elle fut l’auteur de ses plus grandes chansons par exemple « la vie en rose », « la foule »,

               « je ne regrette rien »... !!


            • Furax Furax 19 décembre 2011 19:20

              Eh non TSS !
              « La vie en rose » a été écrite par Michel Contet
              « La foule » par Michel Rivagauche
              « Je ne regrette rien » par Michel Vaucaire..
              Ce qui n’enlève rien à sa voix et à sa personnalité.
              Perso, ma jeunesse « baignait » dans le Bécaud !
              J’adore Léo bien entendu pour d’autres raisons, c’est pour moi le plus grand poète français du vingtième siècle. Mais on peut aimer l’un ET l’autre.


            • sisyphe sisyphe 19 décembre 2011 21:30

              Piaf est auteur : de « l’hymne à l’amour » et « la vie en rose » (une paille ! ) entre autres...


               smiley

            • Furax Furax 19 décembre 2011 23:28

              Dont acte pour « l’Hymne à l’amour »
              « La vie en rose » est d’Henri Contet.


            • sisyphe sisyphe 20 décembre 2011 09:04

              Dont acte aussi pour « La vie en rose » : texte offert par Henri Contet à Piaf ; mais je crois que c’est elle qui l’a « signé »... (quand Marguerite Monnot, qui a participé à la musique, elle, n’a pas voulu la co-signer, sans qu’on sache pourquoi ?? ) 


            • norbert gabriel norbert gabriel 7 mars 2012 17:39

              parce que Piaf n’était pas encore à la Sacem, donc les chansons étaient signées par d’autres/

              Idem pour la musique de « La vie en rose » personne ne voulait signer « cette merde » c’est Louiguy qui s’y est collé, contraint et forcé... Il n’a pas dû regretter, son banquier non plus.


            • TSS 19 décembre 2011 18:49

               Bécaud voulait surtout être reconnu comme un compositeur de musique classique et

               l’echec (relatif ?) de son opéra « l’opéra d’Aran » cassa sa dynamique... !!


              • Richard Schneider Richard Schneider 19 décembre 2011 20:12

                à l’auteur :

                Vous avez raison de rendre hommage à un GRAND de la chanson française. Je l’ai vu plusieurs fois sur scène ; il ne m’a jamais déçu. De ses interprétations, se dégageait une formidable bonne humeur. Lama a dit que ce qui caractérisait essentiellement le répertoire de Bécaud, c’est « la gaieté » - cf. Les cerisiers sont blancs..., Mademoiselle Lise, Quand Jules est au violon, Les tantes Jeanne etc ..
                Brel, je l’ai vu trois fois sur scène ; il a toujours été extraordinaire. 
                Ferré, Brassens, Ferrat, on les ÉCOUTE : ce sont des chanteurs à texte. Bécaud est un artiste de music-hall, avant tout. Bizarrement, contrairement à Aznavour ou Brel, il ne s’est pas imposé au cinéma. La « magie du spectacle » (Qu’il se lève, le rideau rouge) n’a jamais fonctionné même pas avec Carné ou Lelouch.
                Il semble bien que Bécaud restera avant tout comme un très bon musicien : comme l’a rappelé Aznavour hier chez Drucker, il composait et orchestrait la plupart de ses airs, repris et arrangés par de nombreux « monstres » de la chanson US (Presley, Sinatra etc ..).
                Mais n’oublions surtout pas Charles Trenet, le « Père » de la chanson française moderne. Brel a dit, après un Olympia de Bécaud en 1964 - sur Europe 1 -, « sans lui (Trenet), nous ne serions que d’honnêtes épiciers ... »
                PS. à TESS : C’est vrai que l’échec relatif de son opéra d’Aran a dû le chagriner : ne se considérait-il pas avant tout comme un compositeur ?
                Lors d’un de ses passages à Strasbourg, en 1966, je crois, Bécaud avait joué plus d’une 20 mn des extraits de Chopin lors de son interprétation du Pianiste de Varsovie ; on pouvait alors penser qu’il pourrait peut-être prétendre à être plus qu’un amuseur (excellent) sur une scène de music-hall.


                • L'enfoiré L’enfoiré 19 décembre 2011 20:26

                  Bien d’accord. Je l’ai vu aussi sur scène. J’ai encore énormément de ses paroles qui me restent en tête.


                • appoline appoline 19 décembre 2011 21:44

                  Pourquoi vouloir comparer ce qui n’est pas comparable. Tous sont des artistes magnifiques, chacun avec ses différences. Bécaud restera Bécaud, inoubliable restera Nathalie, même si le chocolat garde un petit goût amer.


                  • Richard Schneider Richard Schneider 20 décembre 2011 11:05

                    Vous avez parfaitement raison, appoline ! On peut apprécier Mozart et Verdi, Debussy et Wagner, Brel et Bécaud, Ferré et Montand, Trenet et Brassens etc ...

                    Une belle page musicale ou un grand air d’opéra sont immortels - si elles sont de qualité et bien interprétés. Une bonne chanson reste, si elle est bien composée et bien chantée, une BONNE chanson.

                  • morice morice 19 décembre 2011 22:26

                    Pourtant 10 ans après, plus personne n’est là pour encore parler de Bécaud, pour nous dire à quels points ces chansons étaient puissantes.


                    c’est bien plutôt parce qu’elles n’avaient AUCUN intérêt, oui !

                    • franc 21 décembre 2011 15:46

                      d’accord avec l’auteur ,Bécaud est un très grand de de la chanson française ,je dirais même sur le plan de la musicalité et de la mélodie il est supérieur à Aznavour  ;Bécaud est avant tout un compositeur tandis que Aznavour avant tout un auteur.Mais comme dans l’art de la chanson c’est la musique qui compte plus c’est donc logiquement que l’on devrait plus estimer Bécaud que Aznavour sur le plan de la musique .De plus Bécaud est aussi est un grand interprète,on sent même le génie dans ses interprétations hors pair comme Brel ,tandis que Aznavour est plutôt un interprète classique à l’américaine .

                       

                      Aznavour est plus estimé par le public en général entre autre à cause de sa gentillesse et par les américains qui l’a nommé chanteur du siècle de part son côté classique et son standard américain .Bécaud est moins aimé du public de par son caractère bouillonnant avec un tempérament de feu et peu trop machiste sur le bord .Les américains préfèrent Aznavour comme interprète ,Bécaud a un côté plus français dans l’interprétation .

                      Cependant les chansons de Bécaud ont ont une aura plus grande et plus de retentissement international comme « Et maintenant »(What now my love ) chanté par les plus grands(Elvis Presley,Franc Sinatra ),« je t’appartiens »( Let it be me),« le jour où lapluie viendra » qui est même chanté dans les écoles en Amérique et dont les américains pensent que c’est une chanson américaine comme « My way » de Claude François .

                       

                       mais aussi Bécaud est moins engagé politiquement dans ses chansons et pas engagé à gauche ,or les français aiment les chanteurs à texte engagé ,c’est aussi l’une des raisons qu’il est moins estimé et aimé du public français ,injustement à mon avis car c’est un génie de la musique qui fait honneur et la réputation de la chanson française . 


                      • norbert gabriel norbert gabriel 7 mars 2012 17:50

                        en lisant les divers commentaires, il me semble qu’il y a une méconnaissance assez étonnante de Bécaud. Ne pas savoir qu’il était un des compositeurs les plus talentueux de sa génération est une grave lacune. Oublier qu’il a commencé avec des chansons comme « Les Croix » (Piaf aussi l’a chantée, aucun intéret Piaf ?) ou « Mes mains » me semble un peu léger.
                        Oublier les formidables chansons spectacles « La vente aux enchères » ou le superbe « L’indien » d’un des auteurs les plus pointus (et engagés) de la chanson Maurice Vidalin, est une faute de goût
                        Et pour avoir vu en scène, Brel, Ferré, Ferrat, Bécaud, et plusieurs fois pour les premiers, je ne fais pas de hiérarchie entre eux. Brel aurait pu chanter « L’indien » Ferré ou Ferrat aussi.
                        Et la chanson « Mustapha Dupont » de Bécaud et Delanoé aurait pu être revendiquée par les autres sans problème.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès