• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Girls in Hawaii : « on avait envie de revenir à quelque chose de plus (...)

Girls in Hawaii : « on avait envie de revenir à quelque chose de plus simple »

Après une tournée d’une année qui s’est arrêtée dans de nombreux festivals, ils avaient envie de jouer plus près de leur public, dans des salles plus petites. Mais les membres du groupe ont l’habitude de relever des défis, et le projet de départ a rapidement évolué.

Bousculant leurs habitudes, tout c’est passé très vite. En un mois de temps, Les Girls in Hawaii ont adapté des morceaux un peu moins connus de leurs trois albums pour les jouer de façon acoustique. Ils se sont également imposé une autre contrainte : jouer sur des instruments qu’ils ne connaissaient pas. Ils ont ainsi du apprendre à se servir d’une contrebasse, d’un vibraphone, d’un harmonium indien ou encore d’un minimoog (synthétiseur des années 70, utilisé par Jean-Michel Jarre). Le résultat de ce travail intense se retrouve sur "Hello Strange", un album de 13 titres (+1) enregistré pendant les deux premiers concerts de la tournée.

La ré-écriture des morceaux leur donne une nouvelle dimension. On ressort de l’écoute de l’album avec l’étrange sensation d’avoir déjà entendu des nouveaux morceaux. C’est le cas de The Fog, mais aussi de Rorschach, plus dynamique. Enfin, si vous cherchez un peu sur l’album, vous y découvrirez une autre surprise. Une magnifique version d’Organeum, morceau qu’ils interprètent en fin de concert, à capela, accompagné de quelques notes de vibraphone.

Cette tournée, fut brève (une vingtaine de dates seulement en France, Suisse et Belgique). Le dernier concert a eu lieu le 9 décembre dernier au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Un concert chargé d’émotions, il va sans dire. Il a été diffusé en direct sur Culturebox et est disponible ici jusqu’au 8 juin 2015.

Le groupe pense déjà à son prochain album, qui sera plus électrique, ont-ils déjà annoncé. Mais peut-on en douter, il sera sûrement influencé par cette expérience acoustique. "Hello Strange" restera donc pour l’instant une exception, voire un album exceptionnel, dans la discographie du groupe. Un album magnifique, qui montre, si ce n’était pas déjà fait, l’étendue du talent des musiciens.

 

Girls In Hawaii, Hello Strange, 2014, Naïve


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès