• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Guerre au Moyen-Orient : Fini les accords Sykes-Picot place aux accords de (...)

Guerre au Moyen-Orient : Fini les accords Sykes-Picot place aux accords de Beethoven-Barenboïm !

En 1916, pour se partager les restes de l’empire ottoman, la France et la Grande Bretagne, conformément à leur politique d’Entente Cordiale, découpent et divisent le Moyen Orient. Selon les tracés de Mark Sykes et de George Picot, la région est alors divisée géo-politiquement, pour le bien des intérêts occidentaux et au détriment de l’entente des peuples.

Aujourd’hui, en période de tensions géopolitiques extrêmes, le risque d’évolution des conflits régionaux au moyen Orient à celui d’une confrontation mondiale entre grandes puissances devient de plus en plus palpable.

En dépit de ce danger, la politique occidentale reste plus que jamais modelée sur la logique de divisions établie par Sykes et Picot. Les nations et les peuples se voient pris en otage par la doctrine du choc des civilisations, l’ignorance envers autrui, l’intolérance religieuse, et ce pour le maintien futile du système financier international.

Mais tandis que le monde semble vouloir s’auto détruire, une voix se fait alors entendre et affirme :

Non ! Alle menchen werden Brüder !

Tous les hommes sont des frères ! 

A l’aide du meilleur de la culture européenne, Daniel Barenboïm, affirme ce que tous pense tout bas et montre que la beauté unit les cœurs.

Grace à un orchestre composé de musiciens et musiciennes venu d’Israël, de Palestine, du Liban, de Syrie, il montre que, en dépit des différences, les peuples peuvent créer quelque chose de beau et d’universel pour tous.

Les cyniques penseront donc : « Voilà un romantique, un idéaliste, un farfelu, etc… La preuve, il fait jouer la 9ème symphonie à Ramallah devant un public Israélo-Palestinien… »

Mais comme le disait Martin Luther King : « Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons. »

 

Il est donc plus que temps de mettre fin aux accords de la discorde et de les substituer aux accords harmoniques de Beethoven mis en lumière par Barenboïm. Aussi, dans les relations entre les individus, dans les relations entre les peuples, il est plus que jamais nécessaire de comprendre l’autre et de l’écouter.

Sans cela, la « communauté internationale », jouant sur les inimitées, les créant ou les attisant, n’hésitera pas à mener des peuples à s’autodétruire pour sauver un système en faillite.

Ainsi donc, c’est dans l’esprit d’un véritable contre point que le documentaire traitant de la démarche de l’orchestre : Divan Ouest-Oriental, nous permet de prendre de la hauteur et de comprendre comment des nations peuvent résoudre leur différences dans le respect mutuel et l’intérêt de tous dans l’esprit du traité de Westphalie.

Il revient donc à chaque citoyen du monde de pousser vers l’avènement d’une nouvelle donne au Moyen Orient et entre Occident et Orient.

 Fini les accords Sykes-Picot place aux accords Beethoven-Barenboïm !

 

http://videos.arte.tv/fr/videos/beethoven-pour-tous—7067752.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 23 novembre 2012 13:21
    « Sans cela, la « communauté internationale », jouant sur les inimitées, les créant ou les attisant, n’hésitera pas à mener des peuples à s’autodétruire pour sauver un système en faillite. »
    C’est phrase est très juste

    L’histoire nous rappelle que cela est déjà arrivé et que c’est même le mode de fonctionnement de l’humanité depuis plusieurs siècles.

    La guerre pour le pouvoir , la captation des richesses , c’est pour cela que l’histoire n’est plus enseignée comme elle le devrait mais qu’elle glorifie certaines périodes de notre histoire en occultant les autres plus sombres.

    Aucune notion géopolitique de notre passé 

    C’est une volonté de conserver le peuple dans l’ignorance 

    En cela internet est un vecteur de communication et de savoir dont il faut s’attendre à subir des restrictions d’usage et d’accès , Adopi est le début de cette restriction de liberté.


    Philippe




    • thepouet 24 novembre 2012 04:31

      Très bel article !

      Concis

      Pas si évident de traiter un sujet en s’appuyant sur ce qui unit et grandit, s’extrayant du domaine de la réaction, quand ils seraient nombreux les angles d’attaques qu’aurait offert une approche fondée sur des opinions, des prises de positions, et ces trucs à déchainer les passions  !

      Puisse ce sentiment « que tous les hommes sont des frères » « cheminer de » ci de là, jusqu’à ce que cette réalité contamine notre « penser », notamment quant à la façon de construire notre avenir.

      Puisse, ce sentiment, être accompagné d’une vision du monde aussi perçante, impitoyable et juste que possible, et nous avons alors la substance à la question de « quel monde nos enfants aimeraient-ils qu’on leur laisse ? », grosse question, jamais très concrètement abordée, et qui pour une fois ne serait pas accaparée par « la vraie règle verte ».


      • Paul Lémand 24 novembre 2012 14:31

        Bel effort pour enjoliver la réalité. mais le monde n’est pas un monde de bisounours.
        La vérité est que les accords Sykes Picot donnait au peuple Juif une terre après 2000 ans d’errance.
        Rappelons que les accords Sykes Picot ont été signés avant la Shoah, signe que la création d’Israël n’est pas une rétribution du plus grand génocide de l’Histoire, comme le disent si bien Dieudonné et Ahmadinejad, ainsi que nos syndicalistes français, pour une fois d’accord avec le Quai d’Orsay.
        Rappelons que la résolution 181 de l’ONU donnent à Israël plus de terre qu’il n’en a maintenant.
        Rappelons que Le Hamas, le Hezbollah et l’LOP de Mahmoud Abbas réclament désormais une Palestine du Jourdain à la mer, c’est à dire sans Israël.
        Alors, les bons sentiments d’un Barenboim, pianiste émérite mais chef d’orchestre lunatique et incompétent, on a tendance à s’en méfier. Il n’habite pas en Israël et est à l’abri des roquettes tirées depuis 12 ans.
        A son actif, toutefois, avoir montré que la cohabitation est possible en faisant jouer ensemble, Palestiniens, Israéliens arabes et Juifs.
        Pour cela, il faut le remercier mais certainement pas en faire le penseur d’une nouvelle géopolitique.


        • CASS. CASS. 6 août 2013 11:54

          reconnaître cette chose baptisée ishrael ( ce ishrael des rothschilds des winsors etc ashkenazes khazars) batie de plus uniquement par le mensonge !!!, le terrorisme les guerres d’agressions et les crimes ciblés est une honte pour l’humanité toute entiére et un total non sens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

thomas


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires