• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Hélène Delavault dans « Yvette et Sigmund », au Théâtre du Rond-Point

Hélène Delavault dans « Yvette et Sigmund », au Théâtre du Rond-Point

En quatre-vingt minutes de récital scénarisé et douze chansons à forte connotation sexuelle ajoutée, la mezzo-soprano Hélène Delavault crée dans l’intimité de la salle Jean Tardieu du théâtre du Rond-Point et avec la complicité goguenarde du compositeur-percussionniste Jean-Pierre Drouet, une fantaisie qualifiée de lyrico-pseudo-psychanalytique.

Imaginant une répétition conflictuelle entre Yvette Guilbert, chanteuse en vogue au début du XXe siècle et un pianiste caricaturalement névrosé, l’auteure rassemble une production musicale dont la prose s’avère aisément significative du refoulement psychique sublimé dans l’expression artistique.

S’inspirant de l’amitié et de l’intérêt analytique que Sigmund Freud porta à Yvette Guilbert devenue très célèbre dans le music-hall, Hélène Delavault réalise un spectacle de divertissement jouant sans cesse avec les mots et témoigne ainsi des fantasmes et des inhibitions sous-jacents que ceux-ci pourraient suggérer.

Cette perspective est d’autant plus intéressante que la chanteuse renommée résista à l’époque aux interprétations analytiques de Freud lui-même, en refusant a priori de se percevoir comme « un hôtel meublé dont le propriétaire tire profit des habitants... » au sein de « tous les enfers et tous les paradis avec cette grouillante humanité logée en soi ».

Ici sur scène, la composition de la cantatrice est enjouée, malicieuse et subtile face à son compère instrumentiste chargé d’être le candide un peu balourd de ce duo pour une prestation musicale pleine d’humour qui aurait très bien pu s’intituler dans la parodie : « Le lapsus et la Diva » .

Photo © Carole Bellaiche

YVETTE ET SIGMUND - ** Theothea.com - de Hélène Delavault - mise en scène : Jean-Claude Durand - avec Hélène Delavault et Jean-Pierre Drouet - Théâtre du Rond-Point -


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Sam (---.---.97.173) 29 novembre 2006 00:50

    Léger, informatif, un peu trop à décharge. smiley


    • Depi Depi 29 novembre 2006 10:21

      « Yvette et Sigmund, ou les gants noirs de la psychanalyse »

      Pièce très agréable et bien interprétée qui nous ravit pour un temps malheureusement trop court.. A voir avant le 23 décembre !


      • pingouin perplexe (---.---.115.73) 30 novembre 2006 23:16

         smiley smiley On en apprend tous les jours à propos de ce bon Sigmund. Ceci dit, la soprano a du charme.


        • (---.---.137.63) 16 décembre 2006 04:40

          i just got email at last and found your lovely site.Wud love to catch up.xxxx

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès