• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Histoires de sang et saints

Histoires de sang et saints

Le malheur et les espoirs des jeunes de la banlieue de Naples débarquent à Paris.

Santa Scampia est un projet qu’emmène l’énergie de neuf ballerines, quatre musiciens et deux acteurs au tour du monde. La plupart de ses protagonistes viennent de Scampia, la plus grande banlieue de la Méditerranée, un quartier toujours esclave de la Camorra.

Ermina Sticchi, la chorégraphe du spectacle, raconte la genèse de ce projet : « J’ai ouvert une Ecole de Danse à Scampia... J’ai été touchée par ce que j’ai vu, mais en même temps j’ai vu le potentiel des jeunes de ce quartier et Santa Scampia est née ».

Les ballerines tiennent la tension du spectacle avec leurs corps qui bougent aux sons d’un tambour qui, comme dans une procession de Saints, accompagne les gestes des gens du quartier. Les mouvements syncopés emmènent le spectateur au fond des âmes des protagonistes, et on se retrouve comme guidés par les lumières de ces esprits bouleversés, qui marchent sur la ligne que sépare la vie de la mort.

Jean Pierre Duriez est le boss qui promet aux jeunes du quartier (a’ guagliunera) une vie différente : « suivez-moi vous allez vous affranchir de votre misère ». Ce Méphistophélès napolitain tourne son visage quand un de « ses jeunes » meurt sur les trottoirs de son quartier. Le sang qui coule pousse les gens vers un espoir...

C’est l’espoir dont Mme Sticchi nous parle : “Je voulais parler de la douleur, mais aussi de l’espoir qui peut naître si nous nous aidons”. “Moi aussi j’ai essayé de rendre utile mon travail. La Scaramakay est un projet qui est en même temps un projet social.”

« Les problèmes des banlieues sont les mêmes dans tout le monde : Scampia à Naples, le Zen à Palerme, le Bronx à New York, les banlieues à Paris. Elles partagent les mêmes problèmes. La mise en scène de cette proximité était mon but et c’est pour la même raison que la figure du boss est joué par un acteur de la langue du pays dont on va ».

Le spectacle est à Paris au théâtre du Ranelagh jusqu’au 27 avril. Ensuite sa tournée internationale continuera en novembre au Maroc, en janvier en Allemagne pour terminer à New York l’année prochaine.

Documents joints à cet article

Histoires de sang et saints

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 25 avril 2008 12:45

    c’est une pub ????


    • Francesco 25 avril 2008 12:47

      eheheh no no...


    • LE CHAT LE CHAT 25 avril 2008 15:48

      allora te auguro buon domenica ! ciao !


    • italiasempre 27 avril 2008 18:18

      Ciao Francesco,

      Spero che questo spettacolo abbia tanto successo.

      Grazie per avercene parlato, paisà...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires