• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Houellebecq : un blog pour rester vivant

Houellebecq : un blog pour rester vivant

Un blog attribué à Houellebecq, fait parler de lui sur le net et ailleurs depuis le début du mois. Il suscite des polémiques. Mais au-delà de ça, il pourrait marquer un tournant dans l’oeuvre houellbecquienne, du roman vers l’autobiographie...

En ouvrant un blog, le 30 juillet dernier, Michel Houellbecq, n’a pas seulement ravi ses admirateurs. Il a aussi renoué avec un genre qu’il pratique peu : l’autobiographie.

 

Ce nouveau blog, « Mourir II » est, en effet, un moyen de parler de soi. Et de mettre les points sur les i.

Quand la presse a découvert ce blog, les journalistes se sont surtout intéressé au conflit entre l’écrivain et son éditeur, Fayard. Arnaud Lagardère, PDG du groupe Lagardère, propriétaire de Fayard, est cité dans le blog. « Le second assassin s’est manifesté plus récemment, et m’a porté cette fois un coup qui pourrait bien être mortel. Il s’agit d’Arnaud Lagardère. Il semble aujourd’hui acquis que malgré les promesses formelles, tant écrites qu’orales, d’Arnaud Lagardère, le groupe Hachette ne participera pas au financement du film tiré de “La possibilité d’une île”. »

 

Mais ce dont la presse dans son ensemble n’a pas parlé, c’est de l’homme que Houellebecq désigne comme « le premier assassin ». Peut-être parce que celui-ci appartient à la même corporation qu’eux ? « Le premier assassin manifesté fut, comme j’ai dit, le journaliste Demorpion. L’assaut, mené avec cette qualité de malveillance cruelle qu’on attribue aux impuissants, me laissa bien diminué, mais avec l’espoir, quand même, de me refaire. Aucun témoin essentiel n’avait parlé - l’exception de ma mère n’étant qu’apparente, car ma mère, au fond, n’a jamais rien compris à ce que j’étais ; elle n’avait rien compris à mon père non plus. »

Il est ici question, on le devine, de Denis Demonpion, auteur de Houellebecq, biographie non autorisée.

Houellebecq a très mal vécu qu’un journaliste fouille dans sa vie et porte sur la place publique des détails intimes. « Je continue à penser que ce livre, comme en général toute “biographie non autorisée”, était moralement inacceptable. » écrit-il dans la sixième note de son blog, le 18 août.

Houellebecq a eu le sentiment d’être dépossédé de sa propre vie. De son droit à avoir une vie privée, tout simplement. En écrivant un blog, il entend se réapproprier ce domaine sacré.

Pourtant, il n’a jamais aimé l’autobiographie. « Ce que je suis en train de faire en ce moment est d’une importance bien moins considérable ; je n’ai pas tellement d’estime pour l’autobiographie, guère plus pour le journal ; je les considère comme des formes primitives de la création, incapables de s’élever à la vérité du roman, incapables aussi de rejoindre le niveau de l’émotion pure qui est celui de la poésie.  », écrivait-il dans « Mourir », son précédent blog, tenu l’an dernier.

Houellebecq a vaincu cette réticence à l’égard de l’autobiographie parce que le besoin de vérité était trop fort. Et, depuis une semaine, il alimente chaque jour son blog. Consciencieusement, comme n’importe quel blogueur.

Au fil des notes, on rencontre des personnages connus de l’édition germanopratine. Claude Durand, PDG de Fayard, l’écrivain Frédéric Beigbeder, la comédienne Laura Smet, éric Noleau, journaliste à Libération. On croise aussi Clément, le chien du romancier...

Mais surtout, on retrouve le style inimitable de Houellebecq, fait de froideur et d’ironie. Et rien que pour cela, on aurait tort de ce priver de ce plaisir de littérature. D’autant plus qu’il est en accès libre et gratuit...

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Eric Mainville (---.---.20.94) 21 août 2006 11:49

    Le titre exact du livre de Denis Demonpion est « Houellebecq non autorisé : Enquête sur un phénomène »

    http://www.amazon.fr/gp/search?search-alias=stripbooks&field-author=Demonpion%2C%20Denis


    • Serpico Serpico 21 août 2006 13:12

      Je n’ai pas lu Demonpion mais je le trouve déjà sympathique.

      Il est rare de trouver des destructeurs d’impostures aussi efficaces.


      • Eric Mainville (---.---.17.101) 21 août 2006 13:29

        Lisez les deux ! Faites-vous votre avis !


        • L’amer Michel (---.---.40.49) 21 août 2006 15:20

          Lire aussi cette incroyable interview de Houellebecq sur ce site.


          • (---.---.91.95) 2 septembre 2006 08:49

            Une magnifique interview en effet. Du grand Houellebecq qui parle parfaitement de nous quand il parle de lui : C’est vraiment un ÉCRIVAIN PORTE-PAROLE. Cette expression est un pléonasme quand l’écrivain mérite son nom. Elle l’est ici.


          • Pierre henri mathieu (---.---.96.86) 22 août 2006 10:23

            Je prefere et de loin le blog d’amelie N


            • Gary Gaignon Gary Gaignon 22 août 2006 22:11

              Bonjour à la ronde !

              MH est un grand poète style néo-beaudelairien. Mais il y a bien pire ou mieux dans le genre. Connaissez-vous le Poète éléphant ? En version imprimée commandable ici : http://www.lulu.com/content/395733


              • visiteur Indigène (---.---.180.214) 23 août 2006 12:19

                Je n’ai pas lu Demonpion mais je le trouve hyper sympathique moi aussi...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès