• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Il faut séparer l’Internet et l’Etat

Il faut séparer l’Internet et l’Etat

Parmi les principaux dangers que risque cet extraordinaire organe démocratique interactif sans frontières, est celui qu’il soit régulé par une autorité centralisée, alors qu’il peut très bien l’être par les principaux acteurs en interne. Tous les internautes peuvent très bien signaler les abus rencontrés parfois par hasard et par devoir, en envoyer l’adresse vers un site corbeille qui se chargerait de les virusser ou les faire disparaitre. Ce travail peut s’effectuer avec l’aide d’une simple police informatique voire entièrement numérique, quelques personnels de maintenance et un numéro vert.

Agoravox est un exemple de l’efficacité du procédé. En notant la tendance de l’article, des meilleurs commentateurs intervenants et en rejetant à la longue les trolleurs signalés comme abus, il y règne souvent des ensembles tous azimuts de haute qualité.

Premier danger, le communautarisme, pèse sur chaque site qui se referme sur lui même avec deux groupes unis s’auto-congratulant entre eux et divisés, fustigeant le camps d’en face. L’ensemble des fils se traduit par un radical manque de disparité d’opinions et découle sur un dialogue très souvent houleux. Moins les noms et pseudos des membres inscrits n’apparaissent dans les fils et plus le site peut s’agrandir de lecteurs externes. La communauté ainsi ne se referme pas sur elle-même et l’efficacité des fils en devient la richesse, puisque les réponses aux articles se tournent résolument vers le sujet que l’auteur a pris soin de développer et non vers les tendances entre commentateurs. De plus, la starisation et la cour du roi règne rapidement sur ce genre de site et le schéma trame ressemble vite à ces journaux pipole dont l’on ne devient que le fanatique nourrisseur, la fourmi ouvrière sans espoir de promotion qu’à coup de lèche botte humiliant. Dans ce cas de figure n’importe quel nouveau lecteur peut rapidement comprendre la tendance du site et des articles, s’il s’engage dans une discussion, c’est soit pour enrichir le fil et donc le site, soit pour troller.

Un site qui, par exemple, traite de tout le cinéma s’attache à un domaine où règne un éclectisme total et donc peut afficher une profonde culture générale où chacun peut y trouver son compte. Alors qu’un site qui ne traite que de musique de « rave party » sans la moindre parole hormis « baby baby », déclare une pauvreté sans fond qui se traduit souvent par un dialogue de sourds. Les quelques commentaires qu’il génère ne sont que des évaluations de puces déclarant sur quelle battement elles ont sauté le plus haut pour atteindre enfin une transe moyenne au regard de celles que révèlent les tribus africaines, celles dont les rythmes sont bien plus riches et variés, puisque non binaires.

C’en est même fou à quel point une grande star mondiale du communautarisme musical peut ne représenter aucun intérêt sur un site vraiment éclectique, surtout en musiciens. Pire encore, la même grande star, vénérée quelques secondes plus tôt par des cris de joie et de bonheur partagé, peut se voir hué quelques secondes plus tard dès le moindre écart...fragilité d’un succès éphémère, et preuve que le risque du communautarisme et de starisation sur les sites internet est semblablement bien réel.

Un nouveau danger pèse désormais sur les sites généralistes autonomes qui ont échappé à cet enfermement mais sont quand même menacés par une récente décision de l’Etat de subventionner une certaine presse en ligne. Les principaux sites internet, premiers bénéficiaires (Rue89, Mediapart, Slate) sont ceux qui les ont le plus critiqué par le passé quand ils ne pouvaient pas en bénéficier et qui ont toujours crié à l’indépendance de la presse. A cette question soulevée dans un article précédent voici ce qu’un internaute a répondu : « Il est bon à ce sujet de rappeler la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui précise ce qu’est l’impôt : Article XIII : " Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés. " Un journal , fût-il internétique, n’est ni une dépense pour la force publique, ni une dépense d’administration. Le contribuable n’a donc pas à le subventionner. Le subventionner revient à imposer à chaque citoyen d’être un acheteur obligatoire de journaux avec l’opinion desquels il peut parfaitement être en désaccord. Ces subventions sont donc anticonstitutionnelles , car en désaccord total avec l’esprit de la déclaration des droits de l’homme ».

Au regard d’une constitution juste, les subventions devraient être naturellement réparties sur tous les sites sans exceptions au-delà d’un certain seuil d’audience, et au pro-rata de celle-ci ET de leur importance.

Seuls l’indépendance des sites, l’égalité des aides externes et la liberté d’internet autorise à voir naitre ce genre de réaction, et ce n’est pas la première à constituer ce puissant pare feu que recèle l’internet libre, rappelant à l’ordre les transformations des règles du jeu qui peuvent lui nuire, et notamment en matière de constitution. C’est l’absence d’indépendance de la presse papier qui a entrainé sa chute, accentuée par le retrait progressif de la pub qui les finançait, et la pauvreté des contenus laminés par les grands groupes proches du pouvoir après avoir tué la concurrence. Il ne serait pas étonnant que les subventions de l’Etat profitent indirectement en grande partie vers cette même pub, se refaisant ainsi une santé sur le dos du contribuable aux profits des plus grands annonceurs.

Ce matin, au réveil, j’entends à la radio qu’un fils de grand star va sortir un cd prochainement, et qu’il est déjà disponible dès aujourd’hui sur le site de fcbk ( la meilleure façon de ne pas donner plus d’audience sur le web à des sites déjà influents est de ne pas reproduire leur nom en intégralité, ou en les falsifiant ; kerpo, monsantrop ou NS, notre seigneurie... ). Pour écouter le produit il faut donc s’inscrire sur le site et donc par ce biais renforcer son flux déjà assez influent et augmenter à la fois, la pub gratuite pour le chanteur et les retombées publicitaire désormais subventionnées pour le site, le tout véhiculé par les radios.

Tout l’intérêt de ce nouveau mode d’interactivité participative est la richesse des propos et pensées pures qu’il génère et si ce critère comptait dans la répartition, les plus gros sites seraient les moins concernés par ces subventions, mais n’en souffriraient pas puisqu’ils le sont déjà par la pub.

Il est temps résolument de séparer l’internet de l’Etat.

 

En matière de musique, il devient supportable que les paroles soient obsolètes : raoul Petite

En matière d’éclectisme, il est utile de défendre la variété des arguments et des thèmes à débattre


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Atlantis Atlantis 9 janvier 2010 12:23

    "Premier danger, le communautarisme, pèse sur chaque site qui se referme sur lui même avec deux groupes unis s’auto-congratulant entre eux et divisés, fustigeant le camps d’en face."

    le communautarisme repose sur (au moins) deux piliers : 1/ les intérets communs directs 2/ le manque de réflexion et donc de communication. Internet ne permet aucun des deux.
    Et même si un communautarisme se met en place sur un site, il ne va faire qu’entrainer sa nécrose rapide et un autre emplacement prendra le relais. Internet est à l’image de la vie biologique.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 janvier 2010 14:06

      « le communautarisme repose sur (au moins) deux piliers : 1/ les intérêts communs directs » Chacun voit son propre intérêt, mais les géants qui se rapprochent des institutions dominantes se nourrissent artificiellement de subventions et de pub, juste pour être rachetés comme des start up. Leur intérêt n’est donc pas la qualité du contenu.

      « 2/ le manque de réflexion et donc de communication. » Le communautarisme internautique mène vers un langage codé qui s’écarte du langage commun et de l’intérêt général.

       « Internet ne permet aucun des deux
      . » Internet permet absolument tout y compris une collusion totale avec les médias audiovisuels qui participent à la sélection des plus gros et la discrimination des non conformes.

      « Et même si un communautarisme se met en place sur un site » c’est ce que je crains parfois concernant celui-ci...


    • lama-du-tibet lama-du-tibet 9 janvier 2010 12:32

      C’est ou et quand le referendum que je vote OUI


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 janvier 2010 14:09

        C’est ici et aujourd’hui.


      • dup 9 janvier 2010 12:50


          ================>>> A B S O L U M E N T  !!!!!


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 janvier 2010 14:13

          P’SOLUMENT...on dirait du Chantal Ladesou


        • L'enfoiré L’enfoiré 9 janvier 2010 13:05

          Je crois qu’il ne faut pas comparer un site citoyen qui mélange tous les thèmes avec un site qui se veut plus « intégriste » dans un domaine.
          N’y viendraient que les intéressés. Spécialisés, ceux-ci auraient parfois l’obligation d’y introduire un mot de passe pour y avoir accès.
          Là, nous approcherions d’un réel référendum intéressant.
          Agoravox n’est absolument pas représentatif et utilisable pour plébisciter un article ou non. Alors, les commentaires ??? C’est vraiment le coup de bol quand une conversation intéressante s’engage.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 janvier 2010 14:33

            " Je crois qu’il ne faut pas comparer un site citoyen qui mélange tous les thèmes avec un site qui se veut plus « intégriste » dans un domaine. « j’ai pris cet exemple pour démontrer les dégâts de l’enfermement sur une culture quelconque.

            J’ai écrit cet article ainsi que celui- ci : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/un-tapis-rouge-pour-la-mafia-du-54674 afin de décrypter où se situe l’intérêt de l’Etat au regard de la demande populaire.

             » Agoravox n’est absolument pas représentatif et utilisable pour plébisciter un article ou non. Alors, les commentaires ??? C’est vraiment le coup de bol quand une conversation intéressante s’engage. " Aucun chanteur ne produit que des tubes immortels, mais absolument tous font un jour un chef d’œuvre, parfois non reconnu. il en est de même pour le présent site qui regorge de perles, y compris dans ses fils de commentaires. Mon acte a consisté à en déterrer un, digne de ce nom, comme je le fais parfois avec d’autres issus d’ailleurs, pour éviter ledit communautarisme du serpent qui se mord la queue.


          • L'enfoiré L’enfoiré 9 janvier 2010 18:07

            Lisa,
            « 
            démontrer les dégâts de l’enfermement sur une culture quelconque. »
            Je suis bien d’accord, mais essayer de donner votre avis sur un site de médecine par exemple. Pour en comprendre les termes, il faut plus qu’être citoyen. Je parle de médecine, mais il y en a de plus en plus. C’est pour cela qu’il y a les vulgarisateurs, les magazines qui font l’interface.

            « Aucun chanteur ne produit que des tubes immortels »
            A condition de connaître la musique, pourquoi pas. Il faut seulement pouvoir écrire les notes de son tube immortel pour ne pas le perdre à jamais. Les self made men existent, mais eux ne sont plus des citoyens lambda, ils sont passés au niveau supérieur. Un niveau de connaissances intéressées et cela n’a plus rien à voir, cela devient du hobby et là tout est possible.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 janvier 2010 02:43

            L’enfoiré,

            " mais essayer de donner votre avis sur un site de médecine par exemple. " Lorsque l’on n’a pas le diplôme, les études ni la science, à un certain âge, on a l’expérience, même en médecine. Lorsque l’on a eu la chance d’avoir ses grands parents qui nous ont mis sur la voie en quelques mots, on a en plus le bon sens. armés de ces deux valises de poche, l’on sait ne pas prendre les risques pour sa santé et ainsi éviter de s’en remettre à n’importe qui. J’ai donné cent fois mon avis sur le sujet de la santé que je pratique au quotidien et ce qui nuit le plus à celle-ci, c’est le manque d’amour véritable. 

            " Les self made men existent, " la musique, c’est le meilleur tout terrain. Quand on se lance hors des sentiers battus, l’on découvre des terres inconnues et les arpenter laisse des souvenirs impossibles à retrouver en intégralité. Même s’il n’y a ni micro ni studio, l’on s’en moque puisqu’on a vécu le voyage de l’improvisation presque folle sauf qu’on l’a partagée avec d’autres comme sur un rail. Le manche d’une guitare autorise quelques 4800 accords. Chacun est libre de se contenter des huit principaux.

            Il faut quitter les sentiers battus pour savoir ce qu’offre la réelle liberté.

            Meilleurs voeux.


          • L'enfoiré L’enfoiré 10 janvier 2010 14:03

            Lisa,

             Ne quittez pas, mon article suivant aura droit à un peu de médecine mais enrobée de l’humour comme j’en ai l’habitude.
             J’ai essayé il y longtemps de « jouer » à l’autodidacte dans la dernière partie de « Hommage à un pince avec rire ». Vous y verrez que les méprises sont communes dans cet exercice.

            Gratter une guitare pourrait être un bon début. Beaucoup y ont commencé leur chemin musical, après ils se sont senti le besoin d’aller plus loin.

            Meilleurs vœux à vous aussi. Science infuse ou infusée comprise.


          • L'enfoiré L’enfoiré 10 janvier 2010 15:40

            Erreur de lien à corriger par « Hommage à un pince avec rire » ;


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 janvier 2010 15:42

            Gui,

            « Ne quittez pas, » allo ? Pas question de raccrocher, tous les jours j’essaye de tirer avec mon acuité la plus sensible pour ne pas casser le fil qui me relie aux plus scientifiques vulgarisateurs de vérités publiques dont vous êtes.

            « J’ai essayé il y longtemps de »jouer« à l’autodidacte » C’est ce qui fait votre style, prouve une certaine liberté et est la marque principale de votre modèle, Coluche, exemple même de ce que la liberté de penser peut mener à la vérité pure et la dérision sans bornes.

            J’ai fait un tour dans votre bourvillage, et apprécié votre besoin de faire rire un mort qui ne demandait que ça...cela m’a rappelé cet exercice que j’ai aussi pratiqué dans le fil de cette parodie : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/conseil-a-un-ami-medecin-41225 je dois cet esprit aux inconnus et leur excellent " http://www.youtube.com/watch?v=7w2VbOoXE2k

            rire guérit toutes les maladies naturelles.

            Amusicalement.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 janvier 2010 17:21

            Que c’est beau la neige, et si c’était le fruit des chemtrails qui feraient transiter la cocaïne... ?

            Plus sérieusement, dans cette émission, j’y ai même entendu quelques phrases conformes à ce que j’ai écrit. http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/sarkozy-subventionne-les-pure-24804 ainsi que la pensée que ces subventions pourraient aussi, pourquoi pas, servir à rémunérer les posteurs puisqu’ils participent également à la qualité et donc à l’audience des sites...Malheureusement, elle relève de peu de professionnalisme tellement tous parlent en même temps et se coupent la parole. 


            • Salsabil 9 janvier 2010 19:43

              Salut p’tit coeur ! smiley

              Permets-moi, en tout premier lieu, d’officialiser mes voeux à ton égard.

              Que 2010 :

              - Ajoute un vert étage à ta seconde demeure naturiste !
              - Vibre les bonnes notes en particulier les jours sans,
              - Eteigne les lumières inutiles pour laisser vivre celles des étoiles,
              - Trouble l’Ange et (c)lique ta chance...

              Pour ce qu’il en est du sujet, si l’Etat, et d’ailleurs toute institution quelle qu’elle soit, voulait bien foutre la paix à internet, je crois que je serais prête à voter Sarkozy en 2012 ! smiley

              Ca te donne mon niveau de confiance en la matière....

              Ce truc est bien trop génial pour que les lobbies, les malhonnêtes, les profiteurs matérialistes le laissent en paix. Malheureusement.

              Ceci étant, comme l’Homme est un formidable créateur, autre chose viendra pour laisser libre cours à l’expression de chacun. Je ne suis pour aucune subvention, c’est le pourrissement assuré ; Quant aux communautarismes divers, ils sont devenus tellement flagrants et puants qu’ils ne font qu’inciter « le libre » à exprimer sa pensée. Finalement, c’est plutôt pas mal !

              « ...Se trouva fort dépourvue,
              Quand la bise fut venue. »... smiley


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 janvier 2010 03:07

                Slu ma tendre,

                si c’est officiel, je plaque cette médaille contre ton cœur avec toutes mes douces pensées.

                - Ajoute un vert étage à ta seconde demeure naturiste !
                - Vibre les bonnes notes en particulier les jours sans,
                - Éteigne les lumières inutiles pour laisser vivre celles des étoiles,
                - Trouble l’Ange et (c)lique ta chance...

                Ajoute...Vibre...Éteigne...Trouble...Les quatre étapes de la gravitation vers les étoiles...Aahhhnne !

                Que dire sur le sujet : celui qui se domine est plus fort que celui qui croit dominer le monde.

                Quand la bise fut Vénus...


              • plancherDesVaches 9 janvier 2010 22:20

                Hé hé...
                On va regarder ce qui se passe dans notre « république » bannière.

                Les passe-droits et autres manipulations sont en augmentation constante.
                La Justice se fait détruire lorsqu’elle a un riche en face d’elle.
                Le CONsommateur n’a plus aucun droit et le dernier article napoléonien concernant la protection de l’acheteur même professionnel a sauté il y a un an. (par cet article du sarkosisme : « L’acheteur ne peut opposer au vendeur des conditions trop opposées à celles de ce dernier. » Le métier va devoir se réformer en profondeur... tout un programme)(et pas dans le respect de l’autre, vous pouvez me croire)
                La durée des droits d’auteur est passée au tout début de la « réflexion » de l’hadopi de 30 à 50 ans. Puis, dans le milieu de ce boxson intégral, de 50 à 70 ans.
                Le joyeux gouvernement veut maintenant « financer », soit acheter, les sites internet ayant le plus de visites.

                Tout cela simplement car il ne peut pas encore faire comme en Chine, soit contrôler l’opinion sur le net.
                Heureusement que l’Europe a estimé que l’accés à internet avait une certaine importance, sinon, je ne pourrais même plus écrire tout ça...

                Bonjour chez vous.


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 janvier 2010 03:30

                  Y sont géniaux,

                  y visent partout sur le court terme, sauf en matière de droits d’auteur repoussant ceux-ci à quatre générations. Y répriment le dopage, mais plantent partout leurs perfusions. Y voudraient imposer partout leur modèle, mais y copient à tout va les pires copieurs...

                  « Le joyeux gouvernement veut maintenant »financer« , soit acheter, les sites internet ayant le plus de visites. » Vu d’ici, cette séance de « lèche botte blues » va être redoutable et il va peut-être falloir s’attendre à quelques éclaboussements.

                  Salut à vous.


                • zelectron zelectron 9 janvier 2010 22:43

                  Le gouvernement se gave de statistiques et d’enquêtes d’opinions pour essayer de prendre des décisions conformes d’une part à sa « doctrine » et d’autre part à la moins grande résistance des citoyens. On ne peut de façon plus absurde diriger la France : tout le monde sait que les stats sont des instruments de flatterie à l’égard de ce pouvoir et quand aux enquêtes... !
                  J’ai la très « net » impression qu’au fond du très fin fond Sarkosy doit regretter de s’être fourré dans cette galère, mais personne ne l’a forcé, en dehors de sa propre incompétence (il n’est pas le seul hélas sur l’échiquier politique) son raisonnement devient de plus en plus embué,sauf à perdre la face il ne peut pas quitter son poste et nous « invente » son catalogue d’incongruités. Avec hadopi il signe son ignorence des tenants et aboutissants du net et ses « conseillers » à ce titre ne peuvent que jouer aux courtisans. La prochaine manche quinti-cryptée aura lieu....


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 janvier 2010 16:17

                    « J’ai la très »net« impression qu’au fond du très fin fond NS doit regretter de s’être fourré dans cette galère, » J’ai une autre impression à ce sujet pas « net ».

                    Je pense qu’il en serait de même pour n’importe quel autre. En effet, pour arriver à ce poste, ne faut-il pas déjà marcher sur les pieds de tous les pires opportunistes et pratiquer toutes les trahisons avec le soutien des pires traitres quitte à s’y associer ensuite dans ce gouvernement de rupture. http://www.google.fr/search?q=chirac+trahisons&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a

                    Mais le pire est que pour rattraper son retard en informatique, NS prévoit l’attribution de 60 millions d’aides cad, en langage « acheté et mèle », pour s’entourer des service judicieux des traders récemment au chomage et reprendre le pouvoir sur ce grand canal numérique. Aucun doute que ces félons du piratage tels Kerviel sont capables de détourner des milliards et de virusser n’importe quel site non conforme et libre...

                    La lutte va être terrible et vous l’aviez déjà bien comprise dans votre intervention sur cet article : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/un-tapis-rouge-pour-la-mafia-du-54674

                    merci à vous pour votre fidélité et que cette année nous soit plus forte en matière de solidarité fertile pour lutter contre les trahisons solidaires qui sifflent sur nos têtes. 


                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2010 10:23

                    Lisa,
                    totalement d’accord avec toi,
                    on se rend compte qu’Internet dérange de plus en plus l’état, et surtout notre nimpérial autocrate, (hadopi en est l’un des exemples),
                    l’information circule comme jamais elle l’a fait, avec le plus de rigueur possible, même si il nous arrive de se faire pièger par un Hoax,
                    mais c’est quand même assez rare,
                    à+
                     smiley


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 janvier 2010 16:28

                      Slu Olivier,

                      « l’information circule comme jamais elle l’a fait » Tout à fait d’accord avec toi, jamais l’information écrite et vidéo n’a circulé aussi vite et sans doute l’Etat cherche à se refaire en reprenant la main, parce que pour le moment, cet informédia populaire où chacun peut, avec un simple téléphone portable piéger n’importe quel confession off, lui nuit.

                      Je t’encourage à jeter un oeil sur le com précédent où je décrit le sentiment qui m’est venu juste aprés la diffusion de l’article au petit matin du lendemain...

                      Dans la paix où je vis, la nuit me porte conseil, et surtout dans la nuit du lundi au samedi...A+.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès