• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Inventaires » de réouverture du Poche Montparnasse

« Inventaires » de réouverture du Poche Montparnasse

Angèle, Barbara & Jacqueline, ce trio au féminin sorti d’un improbable reality show à l’heure du thé dansant déboule en prime time au Théâtre de Poche Montparnasse, en y assurant la réouverture en fanfare pour cause de rénovation, 26 ans après la création d’ « Inventaires » au Théâtre de la Bastille.

JPEG - 70.8 ko
INVENTAIRES
photo © Theothea.com

Voici donc que le même metteur en scène, Robert Cantarella, remonte, à l’identique, avec les trois comédiennes d’origine, ce spectacle parodique qui défrayait déjà la chronique théâtrale en 1987 en révélant un nouvel auteur, Philippe Minyana.

Une cuvette, un lampadaire et une robe de 1954 constituent les trois fils conducteurs thématiques, de ce rendez-vous vintage avec le public parnassien de 2013 pour lequel Florence, Judith et Edith ne laisseraient, sans aucun doute, leurs rôles respectifs à nulle autre, tant elles en sont les dépositaires légitimes et surtout désormais le garant d’une forme de pérennité.

Sous l’habillage d’un jeu télévisé prétexte à confessions intimes portées à ébullition, en raison d’une émulation savamment entretenue de manière lumineuse et sonore, à coup de réflexes pavloviens, un meneur de jeu fort prévenant dirige, mine de rien, les trois candidates à un surenchérissement d’aveux intimes.

Celles-ci flattées d’être l’objet d’attention redoublée ne se font pas prier pour affabuler sur le registre de l’imaginaire décliné au quotidien, digne de midinettes en transe !

Cet inventaire hétéroclite de candeur à la Minyana se perçoit, d’entrée de jeu, comme matière à une course miroir de nos sociétés contemporaines toujours prêtes à lâcher la proie pour l’ombre.

Que Florence Giorgetti, Judith Magre et Edith Scob continuent à prendre autant de plaisir à brocarder, du premier au énième degré, leurs personnages de fiction, démontrent, à rebours, à quel point leur complicité avec les spectateurs reste entière, si non accrue, envers un phénomène de régression cérébrale partagé joyeusement par tous, dans l’exacerbation accomplie des sentiments.

photo © Theothea.com

INVENTAIRES - ***. Theothea.com - de Philippe Minyana - mise en scène : Robert Cantarella - avec Florence Giorgetti, Judith Magre, Edith Scob & Robert Cantarella ou Michel Froehli - Théâtre de Poche Montparnasse

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires