• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Irina Palm » de Sam Garbarski

« Irina Palm » de Sam Garbarski

L’ex-égérie des Rolling Stones incarne Maggie, une grand-mère philanthropique au secours de son petit-fils malade, dans un film de Sam Garbarski.

Avec un nom pareil, Marianne Faithfull ne peut-être que complètement vertueuse. Dans « Irina Palm », elle est Maggie, une veuve qui, pour sauver son petit-fils Olly atteint d’une maladie rare, décide de travailler au Sexy World, un peep-show londonien. Là-bas, elle masturbe des hommes à la chaîne. Si elle accepte ce job, ce n’est qu’en désespoir de cause. Maggie cherche du travail mais essuie les refus, probablement du fait de son âge. Les parents du garçon ne roulent pas sur l’or non plus. Pourtant, la famille a besoin de 6 000 livres. Grâce à cet argent, Olly pourra être soigné à Melbourne, en Australie, où il bénéficiera d’un nouveau traitement.
Maggie devient donc Irina Palm (nom de scène sexy censé attiser les fantasmes des clients) à l’insu de ses proches et de ses amies. Son sacrifice la coupe de tout lien social même si elle noue de nouveaux rapports avec, d’abord, sa collègue Louisa, puis avec son "patron" Micky (Miki Manojlovic, un des acteurs fétiches d’Emir Kusturica).

« Irina Palm » est le second film de Sam Garbarski (après « Le Tango des Rachevski » en 2003), un cinéaste qui s’était fait remarquer dès 1998 avec « La Dinde », un excellent (et très drôle) court-métrage en noir et blanc.
Avec beaucoup de pudeur et d’humour, sans mièvrerie ni pathos, le cinéaste raconte cette histoire touchante et délicate. Les quelques notes du groupe belge Ghinzu, récurrentes d’un bout à l’autre du film, transportent « Irina Palm » dans une sorte de bain mélancolique. Elles correspondent en tous cas à l’expression morne et figée d’une Maggie, sinon honteuse, tout au moins gênée par ce qu’elle fait. Le résultat en vaut pourtant la chandelle. Maggie n’éprouve bientôt plus aucun remord car elle sait qu’elle est en train de sauver Olly. Ses amies révèlent leurs hypocrisies mais Maggie affirme son courage. Un film simple et touchant à découvrir sans réserve.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès