• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > J’ai vu Cars en avant-première à Annecy

J’ai vu Cars en avant-première à Annecy

La semaine dernière se déroulait le Festival du film d’animation d’Annecy, j’ai eu l’immense privilège d’assister à l’avant-première de Cars, le dernier né des studios Pixar et distribué par Walt Disney. Voici le récit de ma journée de folie...

Après être arrivé dix minutes en avance par rapport à ce que j’avais prévu grâce à la SNCF, j’ai décidé d’aller me détendre quelques instants sur le Paquier, car je savais que j’allais devoir attendre relativement longtemps debout devant l’entrée de la grande salle de Bonlieu Scène nationale. Le film commençant à 16 h, j’ai donc décidé de me rendre à l’entrée de la salle une bonne demi-heure à l’avance, muni de mon invitation. J’ai attendu devant le théâtre une bonne demi-heure, entouré de professionnels, de journalistes, d’étudiants venant de Corée du Sud, de Belgique, du Danemark, d’Italie ou encore des Etats-Unis. C’est alors que l’on nous fit entrer dans la salle où l’on nous a distribué des cartons présentant le court-métrage qui allait introduire la séance du jour. Je me suis assis au milieu de la salle afin d’être le mieux installé pour pouvoir étendre mes grandes jambes et pour une autre raison très importante : il y a une tradition, au Festival d’Annecy, qui consiste à jeter des avions en papier avant le début de la séance afin d’en inonder la scène, j’ai alors pensé que le milieu de la salle était un emplacement idéal pour éviter que ma tête ne fasse office de piste d’atterrissage et pour en même temps participer à ce grand concours improvisé. Ensuite, vint la bande-annonce des partenaires avec le traditionnel lapin annécien, l’instant où la salle est chauffée à blanc et où les spectateurs scandent : "Le lapin ! le lapin ! le lapin !" Je voudrais faire remarquer aux responsables du FIFA que la bande-annonce de cette année m’a un peu déçu, le lapin n’y apparaît que très peu et la bande annonce en patît par sa longueur. Pour revenir à notre projection, la bande-annonce fut suivie de l’excellent court-métrage Cocotte-minute, réalisé par des étudiants de l’Ecole des Gobelins et que je vous invite à visionner à cette adresse : http://www.gobelins.fr/galerie/animation/gen2006-2.htm A la fin du film, apparut sur scène le très sympathique directeur artistique du Festival, Serge Bromberg, qui nous remercia de notre présence et nous expliqua que nous serions surveillés par une dizaine de caméras infrarouge pendant la projection dans le cadre de la lutte anti-piratage. Puis il introduisit les deux responsables de chez Pixar, venus de Californie pour nous montrer leur formidable travail. C’est ainsi qu’ils nous présentèrent un petit diaporama conçu comme une recette de cuisine pour nous expliquer comment "Cars" fut réalisé. C’est dans l’effervescence la plus totale de la salle qu’ils nous projetèrent le court métrage One man band réalisé par les studios Pixar, qui était sympathique mais qui commençait vraiment à allonger le temps d’attente. Puis un écran noir apparut, accompagné de la voix de l’acteur américain Owen Wilson. Le film venait de commencer.

Cars est encore un film réalisé de mains de maître par les talentueux studios Pixar. On y observe avec amusement des voitures parler, dormir, aller au café-station-service, comme des êtres humains. Les personnages sont très attachants et l’histoire est vraiment originale. Cependant, le début du film peut vous paraître un peu déconcertant, car il tourne autour de la célèbre et traditionnelle course de stock-car américaine NASCAR qui semble être un univers étranger à nous, Européens habitués aux courses de Formule 1. Je voudrais également faire une remarque sur la bande son : la musique du film est excellente, on y retrouve Chuck Berry et Sheryl Crow. La distribution des voix des films est également impressionnante pour ce qui concerne la version originale, puisqu’on peut entendre Owen Wilson, Bonnie Hunt, Paul Newman et Michael Keaton, mais aussi des guests-stars du monde de la course automobile comme Mario Andretti et Michael Schumacher, qui jouent leur propre rôle, ou plutôt le rôle de leur voiture. Cependant, les sous-titres du film étaient comme je l’ai dit une retranscription du doublage français, et le film semble vraiment perdre de son humour dans la langue de Molière, car un bon nombre de jeux de mots et de référence disparaissent, mais également les voix des guests-star.

En conclusion, je vous conseille vraiment d’aller voir Cars, et en version originale si possible.


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Cars & co (---.---.228.157) 21 juin 2006 13:31

    Moi aussi, j’y étais. Film génial, vive Pixar !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Pierre Arragain

Pierre Arragain
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires