• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Jacques et son Maître » de Milan Kundera & par Nicolas Briançon au (...)

« Jacques et son Maître » de Milan Kundera & par Nicolas Briançon au Théâtre 14

A l’instar de Jacques et de son maître poursuivant ensemble le chemin de la vie, Nicolas Briançon réitère au Théâtre 14, dix ans après, en prolongeant son malicieux duo avec Yves Pignot dont il fut l’élève et que pour la deuxième fois il met en scène avec en modèle pérenne, l’hommage que Milan Kundera rend à Diderot grâce à ses variations thématiques autour de "Jacques le Fataliste".

Cette mise en perspective de plusieurs récits romanesques où s’enchevêtrent les destinées des uns et des autres va impliquer une osmose de la pensée philosophique s’interrogeant sur la valeur du libre arbitre dans toute action humaine.

C’est donc très naturellement sur le chemin des amours que les protagonistes vont s’essayer à mettre du sens là où les rencontres opportunes pourraient faire diversion sur le cours des choses.

Cependant, cherchant à vérifier sur le terrain que "C’est écrit là-haut : le maître donne les ordres, mais Jacques choisit lesquels.", les deux compères vont se donner la réplique au cours de pérégrinations fort divertissantes qui étayeront la dialectique Hégélienne du "Maître et de l’esclave" en souscrivant à la complémentarité sui generis mais en conservant a contrario l’équilibre entre leurs pouvoirs mutuels.

C’est donc en complices implicites que ces clones apparentés à Don Quichotte et Sancho Pança débarquent dans le relais où l’aubergiste (Nathalie Roussel) aura beau jeu de leur associer quelques partenaires mettant à l’épreuve l’éthique de l’Amour par assauts successifs de malignité.

Mais c’est aussi par la mémoire, avec ses souvenirs plus ou moins encombrants, ses expériences plus ou moins réussies que viendront interférer les divagations poétiques accumulées dans leurs valises par les deux compères, au fil du temps.

C’est ainsi qu’au bout de la nuit, de nouveau en partance, il leur faudra dire une nouvelle fois : "En avant !" ; mais "pour où ?" répondra l’écho.

Jacques à son maître : "Que vous regardiez n’importe où, en avant ! c’est partout"
 
Photo © LOT
 
JACQUES ET SON MAÎTRE - *** Theothea.com - de Milan Kundera - mise en scène : Nicolas Briançon - avec Yves Pignot, Nicolas Briançon, Nathalie Roussel, François Siener, Patrick Palmero, Sophie Mercier, Ingrid Donnadieu, Alexandra Naoum, Philippe Beautier & Yves Bouquet - Théâtre 14 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires