• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Joyeux Noël

Pour la première fois, un film sur la Grande Guerre sonne juste. Pas d’héroïsme, pas d’attaque spectaculaire, mais une présentation dépouillée de ce premier Noël dans les tranchées de 1914. Une belle leçon d’histoire sur l’état d’esprit des troupes en 1914 et sur le changement qui s’opère chez certains.

Joyeux Noël aborde donc la Grande Guerre au travers l’histoire des ces tranchées ennemies qui fraternisent en ce Noël 1914. Au-delà de l’épisode réel et marginalisé par l’histoire, plusieurs scènes du film sonnent avec une grande justesse. En effet, le jeune lieutenant français qui vomit avant une offensive traduit bien l’état moral dans lequel se trouvaient les troupes avant l’attaque. Le garçon coiffeur de Lens qui se retrouve à quelques mètres de chez lui sans pouvoir rendre visite à sa famille évoque avec beaucoup de pudeur et de réalisme le malheur de ces soldats du Nord qui n’ont pas vu leurs proches pendant quatre ans.

La scène de rencontre sur le no man’s land des troupes françaises, écossaises et allemandes montre à merveille l’embarras premier de ces fraternisations puis, l’alcool aidant, la rencontre d’hommes si proches.

Le personnage le plus complexe est sûrement ce jeune Écossais qui vient de perdre son frère et qui ne peut se résoudre à fraterniser avec l’ennemi. Car c’est là, à mon sens, la plus belle leçon de ce film. C’est que, si la fraternisation est possible en décembre 1914, la douleur de la perte d’un proche va provoquer pendant au moins deux ans une grande haine de l’ennemi. Il faudra attendre la grande lassitude de 1917 pour, à nouveau, voir des actes de fraternisation.

Au total un très bon film, où la beauté de la cantatrice concurrence l’humour du garçon-coiffeur et la torture quotidienne du lieutenant loin de son épouse.

Une petite réserve toutefois, sur la personne du Kronprinz (trop gros ; trop petit) ; sur la belle écriture à l’encre des lettres de poilus.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Damien Damien 13 novembre 2005 17:10

    Beaucoup de bruit pour pas grand chose. Dany boon.


    • Diantino (---.---.97.226) 14 novembre 2005 17:24

      Cela ressemble plus à une fiction qu’à la réalité.

      Le plus marquant -selon moi- est la mise en condition des nouvelles troupes par l’évèque anglican :

      « Croisade : vous êtes le Bien , les Allemands sont le Mal, donc tuez-les, tuez-les tous ! »

      L’histoire se répète indéfiniment, le Bien, le Mal, l’humanité n’en sort pas ! sous couvert de la religion bien sûr !


      • nirvador 14 novembre 2005 19:21

        Le réalisateur ne se cache pas d’avoir regrouper en un lieu les anecdotes de 5 ou 6 fraternisations sur le front... c’est donc une fiction sans aucun doute. Toutefois, les détails dans les costumes prouvent les efforts pour restituer au mieux l’époque (ex : les bottes pour ce bataillon de chasseurs à pied.)

        La fin avec l’appel à la haine, en écho à notre époque, est plus que réaliste. Les années 1915 et 1916 sont marquées par la haine de l’ennemi. Verdun, en 1916, est d’ailleurs une bataille « d’extermination » sans pitié (la propagande relaye l’expression de « pompe à sang »).


        • nirvador 14 novembre 2005 19:41

          Pour finir, le réalisateur fait preuve de précision historique dans cette fiction. En effet, il peut paraître étonnant de voir une troupe écossaise « anglicane » qui suive une messe en latin alors que l’Ecosse a basculé dans le protestantisme pur et dur dès le XVIème siècle (Knox par exemple).

          Les Ecossais du film doivent être originaire des Lowlands (possible au regard des paysages des premières scènes du film) et surement faire de l’Église épiscopale d’Écosse, qui pratique une forme d’anglicanisme et est rattachée à l’Église d’Angleterre (80000 pratiquants)

          Bravo au réalisateur pour cette trouvaille.


          • diddl (---.---.7.194) 16 décembre 2005 00:34

            UN JOYEUX NOEL SUR : unjoyeuxnoel.blogspot.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

bb


Voir ses articles


Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur




Les thématiques de l'article


Palmarès