• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Kick-Ass is badass

Kick-Ass is badass


 Réalisé par Mattew Vaughn

Avec Aaron Johnson, Nicolas Cage et Chloé Moretz

Sorti le 21 avril 2010

local/cache-vignettes/L600xH800/19397107jpg-0f23-0e40a.jpg

L’intrigue :

Ne vous-êtes vous jamais demandé pourquoi aucun adolescent de la planète ne s’est jamais pris pour un super-héros ? Dave Lizewski, si. Il décide, dans le plus grand secret, de devenir un homologue des personnages de Comics. Bien conscient de vivre dans un monde tristement réel et sans magie, il commande un costume et crée son personnage : Kick-Ass. Un héros 2.0 qui a sa propre page MySpace, ça a de la gueule, surtout lorsqu’on fait le buzz en s’interposant dans une baston. Parfait reflet d’une société numérique, Kick-Ass surfe sur son buzz, son personnage aux allures ridicules, qui pourtant est devenu mythe rural. Pouvant tutoyer avec Tay Zonday en terme de nombre de vues sur YouTube, Kick-Ass ne peut néanmoins lutter contre un gang de dealers. En mauvaise posture, il croise la route de Hit-Girl et de Big-Daddy, aux noms aussi ridicules que leurs costumes, des super-héros-sans-pouvoir-professionnels, dont la vengeance constitue leur unique fil d’Ariane.

local/cache-vignettes/L620xH465/19242368jpg-2c84-198db.jpg

Dépassé par ces "pros" qui n’hésitent pas à tuer et réalisant à quel point il est faible face à tous les extrêmes de la société, Dave décide de tout arrêter. Pas de pot, Big-Daddy et sa fille ne sont pas du genre à découvrir leurs arrières. Kick-Ass les a vu, il ne peut donc divulguer leurs existence sous peine de faire capoter leur plan. Un plan tout bête, tuer le parrain local : Frank D’Amico (son appart’ a été refait par sa cousine). La raison ? Avoir mis en taule un flic qui fourrait son nez dans ses affaires, Damon MacReady alias Big Daddy, et d’avoir provoqué le suicide de sa femme enceinte, n’empêchant pas la naissance de Mindy also known as Hit-Girl...

Dave restera-t-il ce geek de 17 ans, dont la favorite occupation était la lecture de Comics, juste après celle qui consiste à agiter furieusement son poignet, ou bien reprendra-t-il les armes pour combattre le crime ?

local/cache-vignettes/L620xH465/19242359jpg-675e-86f44.jpg

Les impressions :

En voyant la bande-annonce, j’ai instantanément pensé au ridicule des Watchmen. Mais dans Kick-Ass, ce côté loufoque est totalement assumé, c’est trop explicite pour qu’on passe à côté. Des ados geeks en manque d’actions, dans des costumes grotesques, c’est hilarant. Surtout que les cartouches d’humour (souvent, un peu WTF ?!) et de violence sont bien équilibrées. Les morts sont presque toujours drôles (rien n’est gore), et lorsque ce n’est pas le cas, c’est sur une bande-son à donner des frissons signée John Murphy (28 Jours/Semaines Plus Tard, Sunshine...). Pour les puristes, la scène du hangar en feu est accompagnée d’une nouvelle version de In The House, In A Heartbeat. Un pur moment de profondeur et de violence inouïe, retravaillant à merveille une vengeance rongeant MacReady comme une peste bubonique. Rien que pour ce moment là, je retournerais bien voir le film.

Et que dire de Nicolas Cage ? Un rôle dérangé et dérangeant, un quadragénaire très oldie, avec une moustache et de petites lunettes. Je faisais son éloge pour son dernier film, mais sa performance (bien que trop courte) est grandiose. Mégalomane et sordide, tellement faible lorsqu’il apparaît avec son petit pull à chemise de papy, tellement cinglé et ubuesque lorsqu’il devient Bid-Daddy. Définitivement, Nicholas Jim Coppola, je t’aime.

local/cache-vignettes/L620xH413/19403601jpg-4c37-c5349.jpg

Pour résumer : Kick-Ass comporte une bande-son excellente (l’année n’est pas terminée, mais je miserais bien une place de ciné qu’une récompense sera décrochée dans ce domaine), de bons acteurs et un scénar’ pas mauvais. Plutôt frais et proche de ses visionneurs, le film reste tout de même un peu trop vide de sens. Couplé à cela une fin qui se termine sur une citation ridicule (en espérant que le teenage-hero le fasse exprès), tout porte à croire qu’une suite est déjà en route... la vengeance d’une vengeance, c’est un peu too much.

En 3 mots : Kick-Ass is badass !

Note : 7,5/10


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • docdory docdory 1er mai 2010 18:50

    @ Valmonegasque 

    J’ai vu ce film hier soir , ça m’a complètement éclaté . Un mélange hilarant de film genre American Pie et de Quentin Tarentino ou John Woo .
    Quant à l’actrice,Chloë Grace Moretz , elle crève l’écran de façon hallucinante ! Sa performance n’a rien à envier à celle de la jeune Nathalie Portmann dans le « Léon » de Luc Besson , et on peut lui prédire un très grand avenir cinématographique . Une surdouée, assurément !

    • Talion Talion 2 mai 2010 00:26

      Le film était à pleurer de rire !

      J’ai été le voir avec un ami et on était plié du début à la fin... Un excellent moment de franche rigolade.


      • theonlyhuey 16 août 2010 16:42

        D’accord avec l’article comme les commentaires. Seulement Kick-Ass semble pour part échapper à cette surface sur laquelle l’un comme l’autre glissent, juste un truc bien marrant. Ici une critique de ce film, complémentaire de celle-ci, ou une interprétation au second degré porte le regard plus loin :

        Kick-Ass dans ta gueule

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires