• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « KIKI » L’égérie parnassienne des années folles à La (...)

« KIKI » L’égérie parnassienne des années folles à La Huchette

Qui c’est qui est au Théâtre de la Huchette cet été ? « C’est bibi ! C’est Kiki de Montparnasse ! ». C’est surtout Milena Marinelli incarnant le rôle de la muse des Années folles, taillé comme sur mesures à son charisme, son enthousiasme, sa qualité de voix, bref sa présence charnelle sur la scène du légendaire théâtre sis quartier Saint-Michel à Paris.

JPEG - 47.7 ko
KIKI
photo 1 © LOT

 

En miroir intimiste reflétant la reprise estivale actuelle de son grand succès musical des « Fiancés de Loches » d’après Feydeau au Théâtre du Palais Royal, la mise en scène d’Hervé Devolder renouvelle ici, en proportions duelles, le plaisir décalé du spectateur de se laisser emporter dans un tourbillon enchanté d’humour, de vivacité et de bonne humeur tellement communicative !

En effet, « C’est bibi » et donc, c’est Kiki qui régale le public avec l’aura mémorielle de l’entre-deux-guerres où les mœurs du milieu artistique osaient prendre des libertés avec les conventions de la bonne société en sachant faire la fête quasiment sans discontinuer.

Il faut dire que rencontrer et côtoyer le tout littéraire & peinture Montparno de l’époque pour en devenir, en quelques années, l’égérie de tous, la modèle préférée de certains ainsi que l’amante successive de quelques-uns, résonnait comme un chef d’œuvre de conquête amoureuse et artistique pour Alice Prin, la jeune femme aux origines bourguignonnes si modestes, venue alors tenter s’affranchir de son carcan socioculturel à la capitale.

Ainsi notamment Soutine, Foujita, Mendjizki, Man Ray, Modigliani à l’instar d’Aragon, Breton, Eluard, Ernst, Soupault, Picabia ou encore par exemple Desnos & Cocteau croisèrent la carrière de la chanteuse qui finit par ouvrir son propre cabaret « L’Oasis » en 1936.

A noter que « Souvenirs retrouvés, Kiki de Montparnasse », recueillis à partir de 1929 par le journaliste Henri Broca et ensuite le musicien André Laroque, ne furent publiés qu’en 2005 aux éditions Corti.

Ayant participé au triomphe de « l’Ultima récital » de Marianne James durant dix années, Ariane Cadier, dissimulée en arrière-plan derrière un voile de transparence, accompagne superbement Milena au piano tout en répliquant de façon pertinente et drôle selon certaines opportunités scénographiques.

La jeune comédienne & chanteuse nous apparaît telle une véritable révélation au cœur de l’été parisien 2015, pourfendant la canicule avec un sourire à la fois malicieux et presque candide au regard de la séduction qu’elle exerce le plus naturellement du monde sur un public en total plébiscite : Eh oui ! à la Huchette « Kiki, c’est bibi ! ».

photo 1 & 2 © LOT

photo 3 © Theothea.com

KIKI - ***. Theothea.com - de & mise en scène Hervé Devolder - avec Milena Marinelli & Ariane Cadier - Théâtre de La Huchette

JPEG - 59.5 ko
KIKI
photo 2 © LOT
JPEG - 58.3 ko
KIKI
photo 3 © Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Theothea.com Theothea.com 23 juillet 2015 04:57

     Alors en définitive, c’est « qui » La « révélation musicale » du spectacle vivant à Paris durant l’été 2015 ? C’est « bibi » ! C’est « Kiki de Montparnasse » ! L’égérie des « années folles » enflammant le Théâtre de la Huchette... alias Milena Marinelli !

    on line également sur EN COULISSE Theothea.com http://www.theothea.com/page378.htm#kiki


    • Garibaldi2 23 juillet 2015 11:07

      @Theothea.com


      Mais non, la révélation de cet été ce sera Héloïse Wagner qui sera 

      KIKI DE MONTPARNASSE au LUCERNAIRE du 29 août au 18 octobre 2015,

      du mardi au samedi à 21h30, dimanche à 19h, 

      Mise en scène  : Jean-Jacques Beineix

      Chansons : Frank Thomas 

      Musique : Reinhardt Wagner


      Avec : Héloïse Wagner


      Accompagnée par : Rémi Oswald ou Jean-Yves Dubanton et Rodrigue Fernandes 
      Assistante mise en scène : Manon Elezaar
      Chorégraphie : Corinne Devaux
      Vidéo : Christian Archambeau / Jean-Jacques Beineix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès