• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Kingsman : Services secrets ». Un excellent film

« Kingsman : Services secrets ». Un excellent film

th (3)

L’histoire : Kingsman, l’élite du renseignement britannique, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle fait subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde le criminel Richmond Valentine, génie de la technologie ?

Autant le dire tout de suite, je n’ai jamais été un très grand fan de James Bond, et encore moins de Tarantino. Alors lorsque j’ai lu dans une critique qu’on retrouvait ces références cinématographiques dans « Kingsman : Services secrets », j’ai grimacé quelque peu.

Et pourtant j’y suis allé, et je n’ai pas regretté, car P…. qu’est-ce que c’est bon.

Bien sur qu’on pense à James Bond….et à beaucoup d’autres. Un soupçon de Sherlock Holmes. On ne peut s’empêcher d’y voir aussi « Chapeau Melon et Bottes de Cuir », car il y a du John Steed chez Harry Hart (Galahad), merveilleusement incarné par l’acteur Colin Firth (Le discours d’un roi). Quant au personnage de « Gazelle », qui se situe dans de camp des méchants, il nous fait inévitablement penser à une Emma Peel qui aurait chaussé les « jambes » d’Oscar Pistorius.

images (2)

On ne s’ennuie pas une minute dans ce film qui a des airs de parodie des films d’espionnages des années 60/70. C’est mené sur un rythme effréné, c’est aussi totalement déjanté. Les scènes d’actions sont très réussies, c’est élégant et bien sur on retrouve l’inégalable humour anglais. Que demander de plus ?

L’excellente réalisation de Matthew Vaughn nous emmène dans univers décomplexé mêlant à la fois notre monde moderne et le charme suranné des années 1960. L’esthétique de l’image, les couleurs, les costumes, tout est parfait.

L’interprétation de Colin Firth en agent secret gentleman est tout simplement bluffante. Énergique, classe, drôle, on sent qu’il s’est amusé dans ce costume d’espion si particulier. Et puis c’est toujours avec plaisir qu’on retrouve cette légende du cinéma britannique qu’est Michael Caine. Si le jeune Taron Egerton, personnage central du film, possède un peu moins de charisme que ses partenaires, il s’en tire tout de même honorablement. Samuel L. Jackson, en milliardaire psychopathe surexcité, est peut-être un cran en dessous.

images

Vous l’aurez compris , ce « Kingsman : Services secrets » est vraiment l’une des bonnes surprises de ce début d’année. Il y mêle la folie, la classe, l’humour, et puis sans en avoir l’air, c’est aussi une réflexion sur notre monde moderne.

Et j’allais oublier, c’est un film qui vous met vraiment de bonne humeur.

Ce n’est pas si mal par les temps qui courent non ?


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • joelim joelim 26 février 2015 22:09

    Mon avis :


    L’histoire : Kingsman, l’élite du renseignement britannique, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle fait subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés.

    Déjà on a du mal à s’identifier avec ces slogans très années 70.

    Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde le criminel Richmond Valentine, génie de la technologie ?

    Bon, pas une once de réalisme, aucun intérêt. A quand un peu d’honnêteté dans les films US, du genre :

    L’histoire : Roubignolsman, l’élite du renseignement britannique, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter de nouveaux agents secrets, elle s’adresse aux prisonniers (présumés) radicaux des geôles anglo-saxonnes extraterritoriales. Ces radicaux enchaînés auxquels il propose de collaborer parviendront-ils à ne pas tomber dans le terrorisme ?

    Ça se passe ainsi, voir le dernier exemple en date : L’égorgeur britannique que le MI5 aurait vainement tenté de le recruter. En plus ce n’est pas HS, ce type de film participe à une narrative complètement à l’ouest (c’est le cas de le dire !), de la même manière que le film sur la traque de Ben Laden. L’héroïque fantaisie intéressée comme ce qu’est devenu le cinéma d’action US, c’est une soupe qui à mon avis n’intéressera que les pré-ados et quelques rares autres comme l’auteur.

    • fatizo fatizo 26 février 2015 22:39

      @joelim
      Pré-ado. Merci pour le compliment, je le revendique, et je plains ceux qui sont la tête dans le guidon du soir au matin, et du matin au soir. Et le fait que j’ai gardé ma part d’enfance ne m’empêche pas d’être lucide sur les problèmes de ce monde comme on peut le voir sur certains de mes articles.

      Mais heureusement, je sais aussi de temps à autre me détendre, et ne pas chercher constamment à me prendre le choux .


    • joelim joelim 26 février 2015 23:00

      @fatizo

      Je comprends. Et d’ailleurs je ne vous incluais pas dans la catégorie préado, votre avis étant aussi respectable que le mien.

    • Tillia Tillia 27 février 2015 01:18

      Je vais aller le voir également, il y a de très bonnes cascades et de bons effets spéciaux, je suis assez adepte du genre, ça détend, ça fait rire, c’est pas sérieux..... c’est pour moi ! smiley


      Je suis très fan des comics et des marvel, je ne rate jamais la sortie d’un de ces films et je mate aussi les série en VO, la dernière en date qui m’éclate « Les Agents du S.H.I.E.L.D. ».

      Geek inside. 



      • leguminator 28 février 2015 00:57

        Trèèèèès bon film !

        Je suis allé le voir par hasard (j’avais loupé ma séance de film d’art et d’essai) et je n’ai pas été déçu.
        Ca fait un moment que je n’avais pas été surpris positivement au cinéma, surtout pour un film de ce genre.


        • Tillia Tillia 5 mars 2015 07:33

          Je n’ai pas été déçu également, un bon rythme, des méchants, des gentils méchants, de l’élégance et beaucoup d’humour anglais, ça va de soi. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires