• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’Alliance de l’Artiste et du Milliardaire

L’Alliance de l’Artiste et du Milliardaire

Les Amis de Walpole savent que cette Alliance est une de ses Pensées fixes. Ce qui différencie le Bourgeois décrié par Flaubert et Jacques Brel (« Les Bourgeois, c’est comme les Cochons… ») de celui d’aujourd’hui, c’est son rapport à l’Art. Aujourd’hui, plus on est riche, plus on s’éloigne des réalités terrestres et plus on s’accapare œuvres d’Art et Discours sur l’Art. Nos Capitaines d’Industrie se piquent de Grande Culture savante. Walpole les ausculte en cinq chapitres mais Dieu ! Dieu, qu’ils sont beaux !

 1. Voix de Garage. Walpole avait déjà parlé sur son site de la fiancée de Roman Abramovitch, multimilliardaire romantique et mélancolique. Elle s’appelle toujours Daria Joukova, a 27 ans, est jolie comme un cœur. Fille d’Alexander Youkov magnat russe du pétrole, cette figure de la jet-set dirige le Garage, le nouveau centre culturel branché de Moscou. En ce moment, elle y organise une exposition d’Art contemporain avec la Collection Pinault (5% seulement de l’ensemble de sa Collection !). De quoi veut nous parler Daria ? Non, ne riez pas, l’expo se nomme :« D’un certain état du Monde ». Vite au Garage : vous saurez tout sur les manœuvres très artistiques... des Rois du Pétrole et du Gaz russes. Vite, vite et chacun pourra à loisirs admirer les Chefs d’œuvre contemporains... de la Corruption.
 
2. Du côté de chez Arnault. On savait Bernard Arnault, grand amateur d’Art mais que dire d’Hélène Mercier-Arnault, son épouse pianiste-virtuose ? Walpole n’en dira rien hormis de signaler la parution de son prochain chef d’œuvre autobiographique qui paraîtra le 4 juin chez Plon : « Au fil des Notes ».

C’est un mouvement général : autrefois confinés dans le retrait et la discrétion, voilà nos Milliardaires en mal de Reconnaissance, les voilà se livrant à l’épreuve de la Grandeur artistique (celle de l’Argent ne compte pas à leurs yeux). Difficile de continuer à vivre cet écart entre une supposée grandeur intérieure et une petitesse extérieure. A l’approche de la Vieillesse et de la Mort, on n’en peut plus d’être modeste. On veut être présent partout, envahir les espaces culturels au maximum. Là, le Livre reste encore cet objet sacré inégalable.

Hélène n’en peut donc plus de rester devant son piano, connue des seuls amateurs. Elle va nous donner ses clés de sol, ses pensées ras-de-terre, ses fadaises et ses fa dièse : on va tout savoir de ses nœuds œdipiens, de son papa-maman fantasques, de ses amitiés, de sa rencontre avec le Boss, de Delphine Arnault, du mariage avec Gancia au Château d’Yquem, on saura tout des partitions, des points d’orgue, des jam-sessions entre Artistes et Milliardaires. On saura tout : sans fausses notes.

3. Le Livre : un précieux Capital de Notoriété. Ils veulent tous voir leur livre bander en vitrine des « librairies », des relais U, des halls de gare. Ils sont nombreux et cela explique que la bataille fasse rage. On a eu Juppé et ses noyaux de cerises, on aura droit au copain Copé, premier en tête de gondole. Bayrou suivra, sautant de son tracteur pour être l’attraction, Dominique Paillé (qui c’est-celui-là) et l’inégalable Romantic-Dominic (De Villepin) qui nous balancera ses réflexions sur la Crise. Et pendant ce temps-là, Walpole commence le livre de John Berger qui lui, ne boxe pas dans la même catégorie (« De A à X » aux Editions l’Olivier).

4. Les Gars de la Marine. C’est sur le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc que Daniel Rondeau, écrivain et ambassadeur de France à Malte, a invité (sur fonds publics ?) de bien prestigieux écrivains français. Dans cette Croisière qui s’amuse, citons : Didier Decoin, PPDA, Yann Queffélec, Olivier Frébourg, Marie Dabadie. Ce Corps d’écrivains qui prennent l’eau fut créé par Jean-François Deniau qui recruta dans son équipage : Michel Mohrt, Michel Déon, Erik Orsenna. Le brave Toutou du journal de Serge Dassault, Etienne de Montety, lui aussi embarqué dans le même bateau, résume excellemment l’Opération prestigieuse : « La Diplomatie française, quand elle emprunte les voies de l’Art, a une dimension incomparable ». Incomparable en effet la photo de nos Marins sur le pont, affrontant un vent du diable, en habits blancs (Le Figaro du jeudi 23). Yann Queffélec, que Walpole ne connaissait pas en humoriste subtil, lâcha : « On a marché sur la Jeanne ! ». Sachez que la Course en Méditerranée n’est pas finie. Daniel Rondeau voudrait emmener tout ce beau petit monde sur les bateaux de la Royale et les conduire de Tanger à Beyrouth en octobre. C’est à Beyrouth que se tiendra un Salon du Livre. Nom de cette Opération : « Ulysse 2009 ». Daniel Rondeau a bien mérité de la Patrie.

5. A Las Vegas, on va fermer le Las Vegas Art Museum faute de visiteurs mais le maire de la Ville a eu une idée géniale : il veut bâtir un Musée de la Pègre. Art ou Dollar : du côté de la Mairie, les jeux sont faits.

Walpole, artiste peut-être, mais pas milliardaire. http://www.pensezbibi.com


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Joseph Marcoulet 22 décembre 2015 10:53

    Aimeriez-vous pouvoir gagner 20 milliards en devenant propriétaire de l’œuvre d’art que vous pouvez voir sous ce lien http://www.ucidomi.fr/lovetopstar/lovemobile.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès