• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’enfant écrivain

L’enfant écrivain

Quand un enfant écrivain rencontre un linguiste.

La rencontre s'est déroulée au deuxième salon littéraire de Vaux le Pénil.

Pour Alain Bentolila, la maîtrise de la lecture passe entre autres par l'acquisition d'un bagage lexical suffisant.

Cet enfant a pu bénéficier d'un bain quotidien dans la langue parlée et d'un contact très jeune avec le livre. Il s'est passionné pour la lecture et l'écriture.

Ses romans valent le détour...Ils sont accessibles aux enfants et ainsi peuvent constituer une première approche ludique avant la découverte d'autres oeuvres appartenant à notre patrimoine.

« L’Écurie de la dernière chance »

Roman de Charles-Antoine Cros

Editions du Lys noir

février 2011

239 pages

12 €
 

C'est un enfant....Il vient de publier son quatrième roman !
 

A 9 ans, il écrit son premier roman et à 12 ans et demi, élève en troisième il présente au salon littéraire de Vaux le Pénil sa quatrième œuvre.

Étonné et très curieux j'ai acheté cet ouvrage que j'ai lu d'une seule traite. La lecture est aisée, les phrases s'enchaînent facilement, le style est alerte, la maîtrise grammaticale parfaite et en plus l'histoire est distrayante....Que demander de plus ?

« Les chiens ne font pas des chats » et ce pré-adolescent a déjà vécu une longue histoire avec les mots et la littérature. Sa mère écrit des romans de qualité et au domicile parental les livres sont partout : sur les étagères , au bord du lit...

Comme l'explique bien le linguiste Alain Bentolila, quand un enfant peut dans son milieu emmagasiner un nombre important de mots, il commence sa vie de futur lecteur avec des chances de réussite.

Revenons maintenant au roman.

Le « Horse club » de l’Île de Noirmoutier bat de l'aile. Les propriétaires commencent à désespérer quand un jour, un pur sang noir leur est confié.

Cet animal instable, traumatisé a tout pour réussir s'il parvient à surmonter ses peurs.

Mathieu et sa femme relèvent le défi. S'ils réussissent à ce que Scharming retourne sur les champs de course, la grosse somme versée leur sauve la mise. En cas d'échec, c'est la fermeture du centre à très court terme.

Le jeu en vaut la chandelle !

Quand Maxime, l'enfant de la famille, sorti légèrement handicapé d'un accident, voit pour la première fois le cheval, c'est le coup de foudre :

« Devant la beauté et la force qui se dégageaient du pur-sang, une incroyable impression d'ondes positives irradiait à trois mètres à la ronde.... »

Ce livre est un roman jeunesse qui peut d'ailleurs plaire à un adulte qui tout d'un coup se retrouve sur MSN , avec sa langue codée mais très correcte ici dans le roman et avec ses dangers.

Un espion surprend une conversation entre Maxime et son meilleur ami. Ils parlent librement de la grosse somme en jeu permettant en cas de succès de sauver l'écurie...

Le lecteur est alors plongé dans le suspense...

Bonne lecture.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès