• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « L’espace furieux », de Valère Novarina, à la Comédie-Française

« L’espace furieux », de Valère Novarina, à la Comédie-Française

Davantage qu’une gageure, rendre compte du spectacle de Valère Novarina, qu’il met en scène lui-même avec l’honneur d’entrer de son vivant au répertoire de la Comédie-Française, pourrait s’apparenter à une impasse dramatique pour un (esprit) critique quel que soit son entendement de L’espace furieux.

En effet, si les problématiques soulevées pouvaient par exemple s’énoncer de la sorte : "La matière est-elle muette ? Le réel est-il parlé ?", il ne sera guère possible de suivre, en réponses significatives, la pensée de l’auteur plus préoccupé d’incarner cette dernière sous forme de mouvements oratoires plutôt que de la soumettre à l’analyse métaphysique.

Autrement dit, au pays magique des mots dits, il est plus aisé de s’enivrer de leur poésie divine que de chercher à comprendre leur flux en concepts sémantiques.

En conséquence, si la règle du "je" admise par l’assemblée pouvait s’énoncer comme une tautologie entre l’existence et la parole telle que "Je parle, donc je suis", Valère Novarina y souscrirait d’un néon transcendant l’enseigne lumineuse au centre du décor pictural ; c’est d’ailleurs ce qu’il s’empresse d’effectuer en y inscrivant en lettres scripturales : "Je suis".

Force alors est de constater au fil des cent cinquante minutes de maïeutique sans cesse avortée que la langue s’empare du volume acoustique du Français avec un réel bonheur dont il serait vain de ne pas s’extasier et il sera presque tangible de percevoir le plaisir subliminal qu’en ressentent les interprètes à son écoulement vocal.

Au final, qu’il soit subjugué ou dérouté, le critique pourrait s’interroger en ultime analyse : "L’ai-je bien descendu ?" ; il faudra convenir sans esprit d’escalier en colimaçon que : "Telle n’était pas la question".

photo © Thierry Gründler

L’ESPACE FURIEUX - ** Theothea.com - de Valère Novarina - mise en scène : Valère Novarina - avec Christine Fersen, Catherine Salviat, Véronique Vella, François Chattot, Daniel Znyk, Alexandre Pavloff, Gérard Giroudon, Christian Paccoud, Matthieu Dalle et Richard Pierre - Comédie-Française -


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès