• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « L’Habilleur » de Ronald Harwood avec Laurent Terzieff au Théâtre (...)

« L’Habilleur » de Ronald Harwood avec Laurent Terzieff au Théâtre Rive Gauche

Sous un jeu de miroirs infini, Laurent Terzieff et Claude Aufaure, se jouant de Don Quichotte et Sancho Pança, subliment le vertige en abîme du Roi Lear au point d’en incarner le fantôme et d’en projeter la cour des feux-follets.

Le chef d’une troupe théâtrale anglaise et Norman, son habilleur côtoient au plus près les affres de la représentation impossible, voire de l’annulation alors que le syndrome d’une mémoire défaillante, les bombardements sur Londres en 1942 et la panique intérieure du vide absolu menacent la complémentarité secrète les reliant au reste de vie.

Bien que la vulnérabilité de leurs partenaires (Michèle Simonnet, Nicole Vassel, Philippe Laudenbach, Jacques Marchand et Emilie Chevrillon) gravite avec souffrance autour des tréteaux shakespeariens en incitant le tandem aux compromissions quotidiennes avec la déchéance humaine, cependant le maître et l’esclave prolongent au-delà de la raison pure, la dialectique exclusive qui, de la scène aux coulisses, transcende le reflet indicible du geste théâtral.

Au-delà des apparences du vivant, Laurent Terzieff et son double donnent à contempler la mise en scène du corps décharné triomphant de tous les moulins à vent que tenterait de distiller la résignation en butte à la vanité.

Métaphysique en diable, le comédien abolit les frontières du crépuscule pour atteindre la grâce surnaturelle avec une légèreté d’esprit se libérant de toute pesanteur terrestre.

Cet habilleur de Ronald Harwood couronne Laurent Terzieff d’une lumière sépulcrale avec laquelle celui-ci se plaît à jouer sur toute la gamme du spectre et de son malin génie.
 
Photo de répétition © Lot
 
L’HABILLEUR - *** Theothea.com - de Ronald Harwood - mise en scène : Laurent Terzieff - avec Laurent Terzieff, Claude Aufaure, Michèle Simonnet, Nicolle Vassel, Philippe Laudenbach, Jacques Marchand & Emilie Chevrillon - Théâtre Rive Gauche - 
 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Papybom Papybom 3 avril 2009 22:48
    A l’auteur,
     
    Franchement, de votre constance, admiratif je suis
    Acceptant de publier, sans public, c’est ce qui nui
    Habituellement aux auteurs des spectacles de nuits.
    Votre foi dans cet art, je pense, est le fruit
    Du cercle rapproché et de vos proches amis
    Qui jamais ne critique vos petits ennuis.
    Vos articles, malheureusement ne sont pas suivis
    Les commentaires et les votes vous fuient
    Mais patience, aux persévérants, l’avenir sourie.
     
    Cordialement.
     

    • Theothea.com Theothea.com 4 avril 2009 12:54

      Merci de vos encouragements désappointés par le peu de commentaires et de votes affichés.
      Sachez néanmoins que ces derniers ne peuvent provenir que des rédacteurs d’Agoravox dûment inscrits mais qu’en revanche l’ensemble des internautes peuvent accéder à ces critiques théâtrales publiées sur Agoravox grâce à un excellente visibilité, par exemple, sur Google actualités.
      Qu’il soit dommage, dans cette perspective, qu’il n’y ait pas possibilité de votes et commentaires spontanés, je suis le premier à le regretter.
      Bien à vous
      JM / Theothea.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès