• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’humour et l’aventure pour nos vacances

L’humour et l’aventure pour nos vacances

iI est vraiment dommage que des livres écrits par des écrivains non francophones ne soient traduits que plusieurs années après leur sortie dans la langue du pays.

Pour les livres de Paasilinna, il faut attendre parfois trois ans ou plus.

Que ferions-nous si nous retrouvions sur une île déserte ? Pas grand chose et de toutes façons il n'y a plus d'île déserte et avec les moyens de transmission d'aujourd'hui, tout avion en amerrissage forcé est retrouvé...Oui peut-être mais avec Paasilinna, rien n'est impossible !

"Prisonniers du paradis

roman d'Arto Paasilinna

collection folio

éditions Denoël

201 pages

mars 2011

6 €

 

Rêve et fantaisie

Voici un nouveau roman d"Arto Paasilinna traduit en français. Comme d'habitude je n'ai pas hésité à l'acheter pour ensuite passer un très bon moment.

Les naufragés sont sympathiques et leur histoire commune est invraisemblable mais tellement originale et amusante.

Cet avion qui fait un amerrissage forcé tout près d'une île mélanésienne contient du matériel médical et de prévention. Les stérilets en nombre qui seront dégagés par des nageurs improvisés vont s'avérer très utiles, pour la pêche, pour d'autres travaux et accessoirement pour que les nombreuses jeunes femmes puissent avoir une vie sexuelle sans risque de grossesse.

Les Robinson s'organisent tant bien que mal, chacun trouve sa place peu à peu et la pénurie ne dure pas trop longtemps. Il est vrai que les hommes et les femmes, perdus sur cette île disposent d'atouts indéniables : ils ont parmi eux trois médecins, 14 infirmières, 10 sages-femmes et, cerise sur le gâteau, 10 bûcherons finlandais, deux mécaniciens forestiers et 2 ingénieurs....

La vie s'organise et comme le conteur est l'auteur "fantaisiste" qui avec humour est capable de tout et surtout de nous passionner en nous écartant du drame, le lecteur est ravi, il en demande encore.

Une nouvelle société surgit avec ses codes, une administration démocratique et une justice fondée collectivement et acceptée de tous. Les distilleurs pourront même produire de l'eau de vie....Il faudra d'ailleurs compenser ce travail personnel et la consommation déclarée licite après un vote, en monnaie locale : l'heure supplémentaire de travail collectif.

Sans le savoir, ni l'imaginer, ces femmes et ces hommes ont construit une société socialiste... mais comme l'explique l'un des héros narrateur de l'histoire, "nous ne pouvions appliquer un autre système, car nous irions à notre perte."

Quand après plusieurs mois de vie dans ce nouveau paradis, une perspective de "sauvetage" est en vue, beaucoup préféreraient rester ici :

Pourquoi retourner "dans un monde déchiré par les guerres, pour payer des impôts, acheter des produits coûteux et superflus, avoir un cancer du poumon ou quelque autre maladie, écouter les Jérémiades continuelles de nos épouses au sujet de leurs jambes enflées et de la laverie toujours bondée"

C'est ce que pense et exprime Taylor, un homme. Les femmes n'ont pas de divergences si ce n'est de tancer, elles en contre point l'attitude de leurs maris ou fiancés restés au pays.

Que vont-ils décider, revenir à la civilisation pour retrouver leurs familles ou rester dans leur paradis...Le désaccord est profond mais nous sommes dans du Paasilinna....

Le rêve, l'humour et la fantaisie sont au cœur de cette aventure extraordinaire et rafraîchissant.
 

Jean-François Chalot
 

Documents joints à cet article

L'humour et l'aventure pour nos vacances

Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Furax Furax 16 août 2012 13:30

    Pfou !!!
    Comme un petit coup de mou.
    Entre les homélies de monseigneur Di Mello et les méchants « Experts », la Syrie et ses gentils Al Qaîda qu’il faut aider et vite !..plein les bottes.
    Merci pour votre refuge de fraicheur.
    Avez vous trouvé le bouquin que je vous ai conseillé sur les « gens du voyage »
    (j’en ai oublié mon tutoiement d’instit’)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès