• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’influence des idiots du rap français

L’influence des idiots du rap français

Il a été dit du rap français qu’il était une « sous-culture d’analphabètes », et je laisserai ces propos haineux, ridicules et démagogiques à son auteur. Car le rap français a toujours été une cible facile pour les provocateurs de pacotille, un bouc émissaire, du fait de sa naissance dans la rue, de son aura populaire.

Je ne referais pas ici l’histoire de ce mouvement en France, mais déjà à l’époque d’Iam, les rappeurs marseillais, ou de NTM, le crew parisien, les attaques étaient nombreuses, face à la virulence de certains textes. Mais ce serait tellement réducteur que de réduire cet art, car s’en est un, à seulement un moyen de dénonciation des problèmes du pays. Bien entendu, c’est un moyen d’expression puissant qui permet à ces artistes d’exprimer leur vision du pays. Et à bien y réfléchir, à part la littérature, peu nombreux sont encore ces moyens d’actions. La musique a toujours été un art contestataire, et du rock/rebelle nous sommes arrivés au rap français. Mais le rap sait être poétique, les figures de styles utilisées par certains n’ont pas à rougir de la comparaison avec la poésie de jadis. Le rap raconte des histoires, comme le ferait un livre ancré dans notre temps. Le rap est un bon élément de mesure de la situation sociale d’un pays, puisque ce qui est dit est en phase avec l’époque.

Mais bien sûr, tout n’est pas aussi rose… Comme souvent, quand le potentiel commercial d’un art est découvert, les chacals se ruent sur lui pour se partager les deniers, quitte à corrompre totalement l’image initiale de cet art. Et le rap a subi de plein fouet cela. On a érigé au rang d’artistes une poignée d’imbéciles, à coup de publicité via des radios qui n’ont aucun scrupules à diffuser un tel ramassis de médiocrité, on a fait de ces pseudos rappeurs des idoles pour des gamins influençables, qui se reconnaissent dans ces propos qui se veulent rebelles mais qui ne sont que pitoyables, et personnes ne s’inquiète de l’influence que prennent ces crétins, diffusant leurs paroles haineuses, intolérantes, anti-éducation, sur les ondes, à la télé et dans les magazines, et cela en toute impunité. Quand un rappeur se revendique homophobe puis se rétracte en disant qu’il ne connaissait pas le sens de ce mot, hormis la déduction évidente qui devrait être faite sur son niveau intellectuel, cela prêterait presque à sourire (presque…), mais ces derniers jours, trois des « stars commerciales » de ce mouvement se livrent une guerre de mots, assez classique dans le rap, qui s’engraine peu a peu puisque l’on parle de coup de feu tiré sur la voiture de l’un d’entre eux. Les textes de ces « clashs » sont aberrants, l’un parlant du sexe de son adversaire, l’autre ressortant le casier judiciaire de son ennemi, puis enchainant sur un refrain assez explicite : « tuez les tous ».

Alors puisque tout cela se fait avec le consentement des maisons de disques, des radios, des producteurs, et que les petits auditeurs de ces absurdités sont tout excités, laissons les faire, laissons les s’entretuer. Le paysage musicale ne s’en trouvera qu’éclaircit, les rappeurs talentueux (et ils sont nombreux, mais hélas pas médiatisés) pourront émerger et redorer le blason de cet art jeté en pâture à tout ces idiots.

Le rap n’est pas mort, c’est seulement le bon gout musical de la masse qui est enterré sous des tonnes de déchets sonores. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.3/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Bill Grodé 5 février 2013 10:56

    Le Rap serait une « sous-culture d’analphabètes » dites-vous .
    En fait, il s’en faut de beaucoup.
    C’est même un sacré compliment que vous lui faites là !


    • blablablietblabla blablablietblabla 5 février 2013 10:59

      Je n’ai jamais considéré le rap comme de la musique ,y a aucune mélodie .


      Les Doors ,Led Zeppelin,les who ,Zizi top,Lou Reed,Iggy Pop,les rolling Stones là y a des mélodies mais faute de nouvelles vague de rock je me contente de Jazz et le soul.

      Le Rap est destiné pour les « analphabètes » je sais pas qui a dit ça mais c’est vrai,de vrais crétins !

      • Shawford Taubrouk 5 février 2013 11:22

        Eux with peur ?


        • Yohan Yohan 5 février 2013 11:35

          Le Rap est la bonne conscience du ministère de la culture de Jack Lang qui lui a donné ses galons et ses entrées au PAF, une misérable tentative d’acheter la paix sociale au nom de l’apport culturel de la diversité. Comme dit l’autre, le meilleur service qu’on peut rendre au Rap, c’est d’arrêter d’en faire. Les NTM et autres, que font-ils maintenant ?...du cinéma, de la télé, du pognon, ils s’offrent des bourgeoises blondes et des 150m2 dans les quartiers huppés. Ceux qui prennent le relais rêvent de les imiter, c’est facile, pas besoin de connaître le solfège, il suffit d’éructer contre la police et affirmer vouloir niquer son pays.

           Il n’y a que des débiles pour ne pas avoir repéré l’escroquerie politique, musicale et intellectuelle.

          • golaouide 5 février 2013 12:13

            Yohan, tu crois montrer du doigts les vilains et idiots ignorants, mais sache une chose la musique est un langage, et comme tout langage, afin de l’apprendre il faut commencer par écouter (l’oreille musicale). C’est à partir de là qu’on peut commencer à le parler. Apprendre la musique par le solfège est une aberration de nos sociétés modernes élitistes. C’est tout simplement un non sens, c’est comme si tu essayais d’apprendre à un gamin à parler en lui apprenant l’alphabet. Paye ta galère. Et j’en suis passé par là. J’en connais un paquet de « musiciens » qui ont des années e solfège dans les pâtes et qui sont incapable d’improviser. La musique ça se sent, et c’est inné. Les plus grands rappeurs et les vrais musicien savent que le rap est de la musique, et même bien plus que ça, c’est une musique sensitive et finalement très poussée. Résultat des courses c’est toi qui va passer pour un ignorant. Mais il est pas trop tard ;)


            Ecoute donc un bon son : 





          • golaouide 5 février 2013 12:21

            Et la vision que tu as du rap est exactement celle que ceux qui détiennent l’image veule faire passer de cette musique. Dans la vie, c’est comme tout faut pas s’arréter à ce qu’on te dit et montre, sinon tu comprendras jamais rien à rien. Le rap est une grande musique, grande héritière de la culture jamaicaine reggae de l’époque. Mais ça, encore faut-il le savoir


          • lulupipistrelle 5 février 2013 13:39

            On n’apprend pas la musique en commençant par le solfège mais en pratiquant un instrument à l’imitation d’un maître. 
            Oui je sais que souvent l’année de solfège est le passage obligé pour entrer dans un conservatoire... mais c’est juste pour sélectionner les enfants, pas les musiciens. Les enfants qui ne veulent pas bosser, n’ont pas leur place dans les Conservatoires... Pour s’amuser il y a les Ecoles de musique. 

            Sans solfège au bout d’un moment on plafonne vite. Il y a des instrumentistes qui ne savent pas improviser ? ce sont des techniciens pas des musiciens.

            Vous pensez que notre musique européenne est élitiste ? c’est que vous, vous êtes complètement déculturé. 

          • Yohan Yohan 5 février 2013 13:47

            Je ne dis pas que le solfège est la porte, j’ai moi-même été signé sans maîtriser le solfège, mais j’en ai vite vu aussi les limites. et puis, sampler, c’est quelque part piller le travail d’autrui. Alors, si tu trouves que sampler et éructer, c’est de la musique, je ne vois pas l’intérêt de tenter de te convaincre 


          • golaouide 5 février 2013 16:07

            Masturbez vous tant que vous pouvez en ruminant votre frustration haineuse, reste que la vraie musique, celle qui est vivante, spontanée, sensitive, érotique, innée, et donc improvisée ne nécessite en rien l’apprentissage du solfège !!! :) Pas besoin de savoir écrire pour bien parler !!!

            Le solfège n’est utile que dans un désir d’écriture, de retranscription, en gros il n’est utile que lorsqu’on compose. Encore une histoire de propriété, la musique c’est une vibration qui flotte dans l’air et ça appartient a tout le monde. Dieu merci, en Jamaique il n’y a pas de copyright, et c’est vrai que ça change tout dans la conception de voir la musique. La magie du sample est dans la mixité et la diversité qu’il peut apporter. La vérité c’est qu’avec un même sample on peut explorer plusieurs vibrations. Que de musiciens sectaires et bornés !!! Haha enlevez vos oeillères, le rap est ultra musical, il explore la musicalité du langage même !! Accorder la tonalité d’une instru et la musicalité de la parole, c’est pas forcément évident !!! C’est ça le grand rap. Le tout avec poésie et authenticité

          • Jean Valjean Jean Valjean 5 février 2013 18:13

            « Il y a des instrumentistes qui ne savent pas improviser ? »
            -
            Oui 98% de ceux qui sortent d’un conservatoire ne savent pas improviser, ce sont, dans le meilleur des cas de bons interprètes.
            Il suffit d’écouter des profs de conservatoire jouer du Jazz pour s’en convaincre, c’est le plus souvent bien joué mais vraiment scolaire et sans aucun Swing.
            -
            Le Rap.... bein c’est du Rap quoi.... qui a dit que c’était de la musique ?


          • Micka FRENCH Micka FRENCH 5 février 2013 18:18

            Des nouvelles de l’Ecossaise, musicienne hilare et du nivellement par le bas....

            Une TR 707, un Bontempi, un aboyeur et le tour est joué !
            Tiens, du coup, je vais faire du rap.
            Dans trente ans, j’essaierai d’apprendre la musique....

            Micka FRENCH, musicienne dubitative......


          • Micka FRENCH Micka FRENCH 5 février 2013 18:21

            Je confirme.

            Les musiciens classiques, ne savent pas improviser.
            Pour la plupart.

            Je me souviens d’un saxophoniste à qui je cachais régulièrement les partitions sur scène !

            Micka FRENCH, méchante, mais drôle///.


          • Micka FRENCH Micka FRENCH 5 février 2013 18:29

            De l’Ecossaise... en colère...

            Il est grand temps que cesse cette accusation injuste envers les rappeurs qui peuvent se sentir insultés !
            Qu’on les respecte dans leur « art ». Ils peuvent en avoir marre à la fin, qu’on les traite de musiciens....

            Micka FRENCH compréhensive... pour la sauvegarde des rappeurs en milieu urbain....


          • Micka FRENCH Micka FRENCH 5 février 2013 19:38

            Ne sachant pas de quoi ils parlent, deux clampins ont jugé bon, et c’est leur droit, de me coller un « moins ».

            Il serait bon de comprendre que dans mon propos parlant des « classiques » peu enclins à improviser, il n’y a RIEN DE PEJORATIF.

            Il faut hélas être musicien pour comprendre cette exquise nuance....

            CE N’EST PAS LEUR BOULOT. Leurs qualités sont ailleurs et différentes des nôtres, les improvisateurs (trices).

            Je serais curieuse de demander à chacun des « spécialistes »qui interviennent ici sur cet article afin de nous éclairer : « Combien de milliers de concerts, combien d’heures de répétition, combien d’oeuvres écrites avez-vous à votre compte ? »

            Micka FRENCH, faiseuse de notes britanniques sur le Web...


          • golaouide 5 février 2013 12:15

            ignorant ! :)


            • LE CHAT LE CHAT 5 février 2013 12:45

              Pas ma tasse de thé , mais il y a quelques textes & rapeurs qui valent le détour , trop peu nombreux en comparaison de la majorité gangsta éructant sa haine antifrançaise à chaque tirade et juste bon pour la chasse .
              certains reprennent le même constat du malaise social qu’on trouvait il y a30 ans dans de nombreuses chansons du groupe Trust ( mais à la sauce metal )


              • tuffgong56 tuffgong56 5 février 2013 12:46

                http://youtu.be/eQwxh68kKYc
                Un sous bruit ? c’est de la contestation pure, au même titre que le mouvement punk et reggae. Il faut chercher un peu plus loin que ce qu’y passe à la radio. C’est fou le nombre de gens qui croient en une vérité mais qui au fait sont totalement ignorant.


                • Berkano Othala 5 février 2013 12:48

                  http://youtu.be/zU97FbKVH_c

                  C’est du rap non ethnique, et lui il est intéressant !



                    • onlyshady onlyshady 5 février 2013 13:02

                      je n’ai pas mis d’exemple dans cet article mais ceux que tu conseilles y aurait été sans aucun doute ! Tu peux rajouter les lyonnais Anton Serra et Lucio Bukowski, le Klub des loosers, de Paris, Oxmo puccino... tous ont de très jolies plumes !


                    • paoum 5 février 2013 16:55

                      ébé, dans un sens, oui !
                      lui qui était apprécié plus pour sa maîtrise de la langue et du rythme que pour ses mélodies qui n’étaient pas transcendantes...
                      le rap, le hip-hop, le raggamuffin, ont beaucoup à voir avec la mélopée, la mélodie lancinante qui nous viens de très loin.
                      comme le blues, le rythm’n blues, le jazz et le rock étaient considérés, en leur temps comme des borborigmes de dégénérés, une sous-culture...etc...par tous les pisse-froid...

                      dylan dit d’ailleurs « don’t criticize what you can’t understand » ( ne critiquez pas ce que vous ne pouver pas comprendre)
                      ou georges clinton « free your mind and your ass will follow » ( libère ton esprit et ton cul suivra)

                      le rap est la suite logique d’artistes comme melvin van peebles ( « sweet sweetback badaas song » super film, d’ailleurs...), les « last poets », gil scott-heron ( r. i .p.), le mouvement blaxploitation et tant d’autres qui ont tissé des lien magnifiques entre la soul, le conte et la poésie, la réappropriation des rythmes africains, le jazz...
                       le rap est un moyen d’expression, voilà tout.
                      on peut aimer ou pas, mais en france (2nde nation du hip-hop mondial) il y a des chanteurs et chanteuses qui touchent bien, bien leur bille et que c’est un plaisir de les entendre manier le verbe avec une telle maestria, j’adore la langue française, ça tombe bien !
                      le problème comme dit l’article, c’est que ces artistes sont inconnus au bataillon, hormis oxmo, la rumeur et quelques autres, on nous inflige généralement du rap plaintif tout pourri avec des instrus de m..de !
                      la scène française est foisonnante et multiforme, le hip-hop est une grande famille musicale dans laquelle on trouve des styles radicalement différents, elle n’échappe pas à la règle, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, ce serait vraiment trop facile. smiley

                      une scène qui a réussi à nous sortir les chefs-d’oeuvres de ntm, iam ou les flows des svinkels, et je dis ça, sans gratter du tout du tout, je glisse à la surface, là.
                      moi, je suis impatient d’entendre la suite !
                      (mais il faudra faire un effort sur les instrus, pasque ya vraiment énormément de trucs bien balourds !) smiley

                      ps : désolé, je m’emporte !
                       ma réponse au post de parway c’était juste pour brassens, hein ! le reste c’est du rap...euh, du rab !


                    • DanielD2 DanielD2 5 février 2013 13:17

                      Le rap c’est fini, au mieux les rappeur peuvent faire des trucs intéressants associés avec des compositeurs d ’électro. Mais le message politique bidon ça n’intéresse plus personne, on est plus en 1980. Reste les immigrés débiles qui écoutent « secion d’assaut. » mais personne n’appel ça de la musique. 


                      • LE CHAT LE CHAT 5 février 2013 13:31

                        et non , on peut le faire avec humour comme les Charlots chantant « merci Patron » smiley


                      • Tall 5 février 2013 16:23

                        J’ai toujours détesté le rap qui est de la musique sans musique.

                        Je trouve qu’on devrait interdire cette barbarie, la qualifier pénalement de crime et infliger des peines de prisons lourdes et exemplaires à ses promoteurs, genre :
                        une chanson > 1 an
                        un disque > 15 ans
                        3 disques > perpète

                        Les inculpés auront droit à un avocat sourd-muet commis d’office.

                        • Shawford Taubrouk 5 février 2013 16:26

                          Ah parce que tu crois qu’on pourrait se passer de/u DIAM’S ?


                        • paoum 5 février 2013 16:59

                          @ tall

                           smiley smiley smiley !


                        • paoum 5 février 2013 17:04

                           moins 3 pour tall ?
                          ’tain ! il y en a des qui manquent d’humour, smiley là !


                        • Shawford Taubrouk 5 février 2013 17:06

                          Certain en veulent encore à ses mots laids


                          Toi Poum, on dirait que tu as passé le CAP,’tain smiley

                        • paoum 5 février 2013 18:59

                          ben oué !
                          là je me suis bien marré !
                          1 chanson de merde= 1an !
                          mouarf !


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 février 2013 17:23

                          J’préfère etre un bon limeur qu’un mauvais rappeur ....


                          • Shawford Taubrouk 5 février 2013 17:25

                            Et c’est pour ça que je préfère les roms de la Dom-y-nique smiley


                          • Zangao Zangao 5 février 2013 18:41

                            Ce qu’il y a de bien avec le rap, c’est qu’il est accessible même aux singes. S’ils ne comprennent pas les paroles ils peuvent copier les chorégraphies !



                            • jymb 5 février 2013 19:15

                              Je proteste !
                              il y a des oeuvres majeures dans le rap français
                              Par exemple
                              http://www.youtube.com/watch?v=JgMgCq3_CDM
                              Tout y est, poésie, finesse, élévation d’esprit, fraternité, art consommé du contrepoint, héritage des grands maîtres.

                              ( prévoir néamoins sac à vomir pour arriver à la fin)


                              • courageux_anonyme 5 février 2013 19:39

                                L’image du rap, c’est antisémitisme, misogynie, homophobie et racisme anti-blanc.

                                Ce ne sont pas quelques exceptions qui pourraient y changer quoi que ce soit.


                                • Pr gunther-schroebel 5 février 2013 21:07

                                  pinaise, après 30 ans d’existence, on en est encore là :
                                  le rap de la musique ou pas ?
                                  c’est désespérant.
                                  on a le droit de ne pas aimer, et il y a tellement de chose à se mettre sous la dent à notre époque que je puisse comprendre qu’on ne prenne pas le temps de s’y intéresser,
                                  mais merde, le hip-hop (excusez moi les puristes, c’est le terme générique que j’utilise) c’est un mouvement culturel d’une énorme richesse : musique, graphisme, danse, cinéma, habillement...
                                  en conclusion, je ne sais plus de qui est cette citation, à messieurs les « esthètes »
                                  « l’art est l’ennemi du bon goût »


                                  • alinea Alinea 5 février 2013 22:09

                                    On m’a envoyé ça l’autre jour ! Je ne suis pas très rap, parce que ça me saoule ! Ça n’est pas ma culture de jeunesse, mais celui-là vise juste et semble moins « plein »
                                    http://www.youtube.com/watch?v=kUNxxXBAAQU


                                    • misled mankind misled mankind 5 février 2013 23:11

                                      Merci pour cet article, dont je partage complètement le point de vue.
                                      Booba et la Fouine font partie de ceux qui crachent sur le style musical auquel ils revendiquent appartenir. Ce ne sont hélas que des faussaires, présents comme d’autres dans des domaines différents. Malheureusement le rap n’échappe pas à la règle. Braves gens, passez votre chemin à l’aune de leur nom, et écoutez plutôt mlle Keny, qui seule pourra tous nous mettre d’accord.
                                      On ne parle pas de techno, dubstep ou autre liquide ici. Et je regrette, un album entier de led zep n’exprimera jamais autant qu’une poignée de ses chansons... Mettez de côté vos préjugés, ouvrez vos coeurs et vos oreilles, et l’on s’entendra tous je vous assure. Merci à elle smiley


                                      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 février 2013 23:36
                                        « Le rap n’est pas mort, c’est seulement le bon gout musical de la masse qui est enterré sous des tonnes de déchets sonores. »

                                        « je laisserai ces propos haineux, ridicules et démagogiques à son auteur. »

                                         smiley

                                        • Shawford Taubrouk 6 février 2013 07:36

                                          Pour le « fond » « sonore », ça dépend où, quand et comment.


                                          Pour le reste devine quand et si le soleil va se lever sur toi ce matin smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès