Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’oiseau dans la chanson

L’oiseau dans la chanson

L’oiseau se niche dans les chansons depuis la nuit des temps. de « à la volette » jusqu’à Jacques Prévert et en passant par L’Eurovision où Marie Myriam portait le symbole haut. Les chansons qui se sont inspirées de ce thème récurrent sont si nombreuses qu’il y en a pour tous les goûts. Certaines trop méconnues, d’autres trop connues...

 
"A la volette "est une chanson ancienne devenue une comptine et qui passait de troubadour en troubadour et de poètes en poète pou être chantée dans tout le pays : "A la volette". Depuis, le petit oiseau a fait bien du chemin dans la chanson. Rares sont les artistes qui ne l’ont pas célébré.
 
L’oiseau associé à l’enfance :
 
Evidemment, il y a "L’enfant et l’oiseau" qui permit à la France de gagner l’Eurovision en 1977 sur un texte pauvre et naïf mais qui sut convaincre le jury, la jolie bouille enfantine de Marie Myriam et son art scénique n’ayant pu qu’emporter la décision définitive.
 
Mais d’autres chansons associent l’enfance et l’oiseau. "L’aigle noir" de Barbara serait une évocation pudique d’une enfance incestueuse.
 
Les voix pures de la chorale d’enfants "Vox Angeli" magnifient "L’oiseau", un air reconnu par ceux qui suivaient le feuilleton "Belle et Sébastien" dans les années 60.
 
Je connais les brumes claires
La neige rose des matins d’hiver
Je pourrais te retrouver
Le lièvre blanc qu’on ne voit jamais
Mais l’oiseau, l’oiseau s’est envolé
Et moi jamais je ne le trouverais
 
Les puristes préfèreront peut-être la version en noir et blanc de l’époque : René Simard. 40 ans ont passé depuis ! Qu’est-devenu l’oiseau ? Le thème est repris avec succès dans "Emilie Jolie" :
 
"La chanson d’Emilie e du Grand oiseau" de Philippe Chatel interprété en duo par "Emilie Jolie et Julien Clerc.
 
Le flambeau est très tôt repris par une petite fille qui fait sa première apparition à la télévision à "l’Ecole des fans" de Jacques Martin, une petite fille le promise à une grande carrière. La vidéo se regarde avec émotion, la petite est trop "craquante".
 
L’oiseau et Prévert !
 
L’oiseau est familier aux poèmes de Jacques Prévert. On peut dire qu’il fut le compagnon de route du poète à tous moments de sa vie. 
 
Extrait du "Roi et l’Oiseau", la chanson des petits oiseaux :
 
 
 
Thomas Fersen a mis en chanson le poème "Pour toi mon amour" de Prévert. L’excellent album s’appellera "Le bal des oiseaux" du nom du titre phare.
 
Les grands ont chanté les oiseaux :
 
Charles Trénet : "Les oiseaux de Paris"
Gilbert Bécaud : "Le petit oiseau de toutes les couleurs",
Juliette Gréco "Un petit oiseau, un petit poisson"
Marie Laforet : "Comme un oiseau"
Michel Fugain : "Fais comme l’oiseau" (pas de lien ici : tout le monde connaît !)
Jean Ferrat : "Les oiseaux déguisés".
Léo Ferré : "Les oiseaux de malheur"
Georges Brassens "Les oiseaux de passage", tiré de la Chanson des gueux du poète Jean Richepin.
Pierret Perret : "Ouvrez la cage aux oiseaux" mais aussi et mieux : "L’oiseau dans l’allée"
 
L’oiseau a servi de thème tiroir-caisse pour des tubes variétoches. Quelques-un émergent uun peu de la médiocrité racoleuse. En vrac :
 
Michel Polnareff : "Je te donnerai tous le bateaux tous les oiseaux"
Ringo "Les oiseaux de Thaïlande"Pas mal pour du disco.
Mike Brant "L’oiseau noir et l’oiseau blanc"
Jean Narcy : "Si tu touches à mon oiseau"
Céline Dion :"Seul un oiseau blanc"
Céline Dion "Les oiseaux du bonheur" Tellement "naïf" qu’"on dirait du Michel Legrand.
Vous connaissiez "ça fait rire les oiseaux" ? Voici, "ça fait peur aux oiseaux" de Nicole Louvier.
"Un coeur un arbre un oiseau" : au début, on croit à un gag...
 
De belles trouvailles :
 
Guy Thomas : "Le juge et l’oiseau" (conseil : écouter jusqu’à la fin)
Jesebel :"Ecoutez l’oiseau"
Guy Pepin :"Les oiseaux blancs" : un amateur vraiment trop sympathique !
D’autres amateurs :"Petit oiseau sauvage" : assez drôle.
Amateurs de chant polyphonique : "Bel oiseau rouge"
Amateur encore : "Un oiseau de plus" : un air bien connu on dirait.
Jackie Roumagnac "Chut, l’oiseau dort"
Pierre de la Galite : "Oiseau de passage"
Dominique A "Le courage des oiseaux"
 
Et surtout ce magnifique "La prière de l’oiseau" interprétée par une voix cachée dans l’ombre, dans un recoin perdu du web où nul ne semble aller. Les voix se cachent-elles pour chanter les oiseaux ?
 
Le texte est de Robert de Montesquiou :
 
Seigneur vous avez mis la force dans mes ailes,
La grâce dans mon vol,et l’élan dans mon coeur,
Mes départs sont légers,mes retours sont fidèles
Si je sais des hivers,évitez la rigueur

Mes nids portent bonheur aux toits qu’ils enguirlandent,
La plume que je perds,calfeutre un autre abri
Ma vitesse de flèche,et dont les airs se fendent
est comme un jet de fleur d’ou sortirait un cri
Je couve les berceaux et je veille la tombe
je hais tout ce qui rampe et j’aime en liberté
Et l’ardent Sainte-Esprit qui fut une colombe
Au ciel m’accueillera dans son nid de clarté,

Seigneur vous avez mis la force dans mes ailes
La grâce dans mon vol,et l’élan dans mon coeur,
Mes départs sont légers,mes retours sont fidèles
Si je sais des hivers,évitez la rigueur
évitez la rigueur..
 
On le voit donc, l’oiseau s inspiré tous les styles de la chanson française. Parfois, c’est l’oiseau lui-même, parfois ce n’est que le symbole : bon comme chez Mireille Mathieu "Milles colombes" ou mauvais comme ce funeste "Oiseau noir" de Barbara. Le filon de l’oiseau a aussi bien servi les tiroirs-caisse de la médiocre variété. D’autre fois, l’oiseau est utilisé pour désigner l’homme comme "Les oiseaux de passage de Brassens.
 
Il est temps de laisser l’oiseau reprendre son envol dans un bruissement d’aile...
 
 

Réagissez à l'article

55 réactions à cet article

  • LE CHAT (---.---.---.148) 17 août 2009 10:18
    LE CHAT

    @PAUL

    horreur , tu as oublié un monument de la chanson !

    le papa pingouin , le papa pingouin , le papa , le papa ,le papa pingouin .....

    et aussi Ringo avec qui est ce grand corbeau noir

    • Paul Cosquer (---.---.---.178) 17 août 2009 11:58

      Pause « horreur » : Ce titre de Ringo, je crois que mon subconscient l’a définitivement jeté dans les abîmes de l’oubli. Le titre original « Video killed the radio star », au moins, portait un message. La version de Ringo ne veut rien dire.

      Mais j’ignorais que certains chats aimaient les pingouins...

    • Paul Cosquer (---.---.---.178) 17 août 2009 12:00

      Pause toujours !

      Les oiseaux pour chasser les noms d’oiseaux ? C’est une idée...

  • LE CHAT (---.---.---.148) 17 août 2009 10:47
    LE CHAT

    y’a aussi des oiseaux qui montent des groupes de rock ou autre

    les birds , les eagles , les Owls ( chouettes ) , les pinguins ....

    • Paul Cosquer (---.---.---.178) 17 août 2009 12:05

      Pour qu’un chat s’intéresse aux oiseaux d’aussi près, il faut qu’il ait envie de s’en faire un casse-croûte ! « Planque-toi Titi, voilà Grominet ! »

      Parler des oiseaux dans la chanson anglo-saxonne ou d’autres pays aurait nécessité un article plus long. Trop long. Mais il est vrai que les oiseaux n’ont pas de frontière ni de nationalité : ils volent librement !

    • Paul Cosquer (---.---.---.61) 18 août 2009 00:26

      Et une chanteuse française très connue qui porte un nom d’oiseau ? Je te le donne en mille : Piaf !

    • Paul Cosquer (---.---.---.178) 17 août 2009 12:06

      Tiens ! Quand on parle de l’oiseau, on en voit la plume...
      Merci pour ces liens.

  • brieli67 (---.---.---.171) 17 août 2009 11:58

    l’oiseau le plus chanté de par le monde, le plus enregistré, par la plus grande chorale
    http://es.wikipedia.org/wiki/La_paloma_%28canci%C3%B3n%29
    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Paloma_%28chanson%29

  • brieli67 (---.---.---.171) 17 août 2009 12:12

    n’oubliez pas les appeaux pour ferrer.....

    http://www.aventure-chasse-peche-video.com/video/832/Appeaux-de-localisation-pour-le-dindon

    de Raymond

  • LE CHAT (---.---.---.148) 17 août 2009 12:19
    LE CHAT

    et en bonus track , Road Runner ( le bip bip ) par Aerosmith

  • Surya (---.---.---.203) 17 août 2009 12:25
    Surya

    C’est pas sûr en fait que tout le monde connait « Fais comme l’Oiseau ». J’ai rencontré il y a quelques années des jeunes de 13 ou 14 ans qui n’avaient jamais entendu parler des Beatles. Sur le moment ça m’a semblé incroyable, mais après tout eux trouvaient abérrant que je n’ai jamais entendu parler de « Good Charlotte », alors...

    Mmmm... Je râle parce que j’adore cette chanson ( le clip vidéo ne passerait plus de nos jours, mais c’est les trucs de l’époque, et c’est sympa à regarder quand même)
    C’était tellement positif et enthousiaste le Big Bazar ! Ce que j’aime aussi, c’était le fait que Michel Fugain n’a jamais voulu se payer plus que les membres de son groupe. Je crois que l’expérience « communautaire » a un peu fouaré par la suite, mais c’était quand même interessant de la tenter.

    • norbert gabriel (---.---.---.224) 17 août 2009 22:06
      norbert gabriel

      Fugain fait partie de ces gens qui ont eu une enfance « communautaire » même s’il a eu des parcours en solo, il ne peut pas s’empêcher de revenir au collectif d’une façon ou d’une autre.
      C’est un peu grâce à lui que l’idée du disque « chez Leprest » est née ( l’idée c’était de faire chanter une chanson de Leprest par un casting idéal, qu’il a esquissé avec Romain Didier et Didier Pascalis,( qui a produit le disque) ils étaient ensemble Fugain a lancé l’idée, les autres ont évoqué des noms, Guidoni, Olivia Ruiz, Hervé Vilard, Yves Jamait, Renaud, Gérard Morel, et toute une bande, tout le monde accepté d’enthousiasme, c’était fin 2007. Superbe album où chaque artiste se met au service de l’auteur Leprest.
      Le projet de Fugain, pour lui, c’était de faire un album avec tous les auteurs de sa génération, Duteil, Sanson, Sardou, (au début, Fugain le « rouge » était auteur pour Sardou, marrant non ? ils sont toujours aussi potes et Fugain est toujours aussi « rouge ») je m’éloigne un peu des oiseaux, encore tous ces gens soient des sortes d’oiseaux de passage façon Brassens )

  • fergus (---.---.---.239) 17 août 2009 12:48
    Fergus

    Sans oublier la « complainte des vautours » ayant pour sujet les banquiers, l’« hymne au faisan » en hommage à Madoff, « les faucons », coproduit par Kouchner et Lelouch ou « la buse de Bercy » consacrée à Lagarde.

  • Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 17 août 2009 13:14
    Jean-Pierre Llabrés

    à Le furtif (xxx.xxx.xxx.113) 17 août 12:56 

    ma paloma à moi est celle de caetano veloso

    Personnellement, je préfère cette interprétation-ci du même Caetano
    http://www.dailymotion.com/video/xf6ih_caetano-veloso-cucurrucucu-paloma_music
    Bonne écoute !
  • fergus (---.---.---.239) 17 août 2009 13:34
    Fergus

    Il manque un titre d’une très grande qualité, d’une indicible poésie, un sommet de l’art : « Ils sont dans les vignes, les moineaux », je crois de Dranem (de mémoire).
    Extrait des paroles :
    « Ils sont dans les vignes les moineaux,
    Il a mangé le raisin, elle a gardé les pépins ! »
    Un des sommets de la Belle époque, avec les créatons de Constantin le Rieur (La rlgolomanie) !

  • fergus (---.---.---.239) 17 août 2009 14:35
    Fergus

    Devraient entrer dans ce panthéon aviaire « Le temps des cerises » de Jean-Baptiste Clément pour son merle moqueur et « Rossignol de mes amours » de Luis Mariano.

  • sampiero (---.---.---.29) 17 août 2009 20:32
    sampiero

    Je n’ai pas trop eu le temps mais je serais curieux de voir ce que donnerait au piano la partition que composent les oiseaux sur la photo de l’article.

    Il n’y aurait que des sol si ré mais le mélange pourrait être étonnant. En tout cas elle est très belle.

    Je reviendrai plus tard pour lire le tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès