• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’opéra dompté

L’opéra dompté

L’opéra... Si cet art fascine, il paraît également bien intimidant pour les néophytes, qui tentent en vain de s’y retrouver, sans toujours oser avouer leur ignorance.

Sur la scène, ils ne sont que trois, dont une chanteuse lyrique, Marie Duisit, et un baryton, Christian Bihel, qui multiplie les déguisements, apparitions et transformations. Sur le côté, une pianiste surdouée assure à elle seule une orchestration irréprochable : la gracieuse Vessela Pelovska. Le reste, c’est une heure et demie de bonheur. Tandis que le trio retraverse les grandes étapes de cet art qu’est l’opéra, nous revisitons Manon, Faust, Verdi, Rossini ou Bizet. Le voyage est sans interruption, toujours palpitant et mené à un rythme qui jamais ne faillit - à tel point que l’on a parfois mal à ses propres doigts, en voyant la pianiste se démener ainsi pour soutenir une telle frénésie.

"Folies d’Opéra" a le mérite de faire entendre des airs que chacun connaît ou reconnaît sans toujours pouvoir les identifier. Le spectacle nous promène d’une façon ludique dans un art musical qui a la particularité d’intimider ceux qui ne l’approchent que sur la pointe des pieds, ne sachant pas toujours par où commencer, ou n’osant pas forcément affronter la longueur d’une oeuvre intégrale.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires