• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « L’Ouest solitaire » pour Solo & Pinon en frères (...)

« L’Ouest solitaire » pour Solo & Pinon en frères ennemis

De la tragi-comédie au Western chips, Dominique Pinon et Bruno Solo s'affrontent comme des chiffonniers, autant en frères de lait qu'en revanchards des causes perdues.

En effet, dans ce petit village reculé des fins fonds irlandais, Coleman et Valene Connor n'ont d'autre hobby dans leur vie, dépourvue d'ouverture vers le grand large, que de se chercher des poux dans la réciprocité peu reluisante qu'ils se renvoient mutuellement, en passe-temps.

Encadrés au quotidien par une factrice (Elsa Rozenknop) désorientée et un curé ( Pierre Berriau) totalement dépassé par leurs acharnements respectifs à se faire du tort, ceux-là se réjouissent fort de jouer avec le feu en flirtant sans cesse avec le point de non retour.

Cependant, après avoir épuisé tout le stock des bons sentiments à sa disposition, le Père Welsh finira par outrepasser son propre engagement de vie, en effectuant sur lui-même le geste fatal à l'issue d'un combat qu'il estimait avoir perdu à tout jamais.

Si les recommandations d'amour qu'il prodiguait, post mortem, de manière épistolaire aux deux frères ne pouvaient avoir raison de leur haine fratricide, c'est pourtant la foi du charbonnier qui pourrait les transcender, à leur insu.

En effet, ne pouvant supporter l'idée élémentaire qu'à cause d'eux, le Père Welsh serait condamné aux foudres éternels de l'enfer, la décision de « faire un pas en arrière », à chaque fois que le désir de se faire du mal s'emparerait de leurs motivations, allait, dorénavant, s'interposer entre leurs aspirations destructrices et leurs consciences respectives.

Si dès lors, l'application de cette discipline tiendrait davantage de l'esprit que de la lettre, néanmoins la vertu d'un objectif idéaliste ferait son chemin de civilité...

L'aisance expressionniste de Dominique Pinon entraîne Bruno Solo à se surpasser dans l'exercice du compagnonnage adverse.

Ensemble, ils escamotent la pâle figuration de leurs deux partenaires alors que Ladislas Chollat les rend solidaires dans le cynisme jusqu’au-boutiste. A deux, ils passent par-delà le miroir ambivalent du parler sans retenue.

photo affiche © Emmanuel Robert-Espalleu 

L'OUEST SOLITAIRE - **.. Theothea.com - de Martin Mc Donagh - mise en scène : Ladislas Chollat - avec Dominique Pinon, Bruno Solo, Elsa Rozenknop & Pierre Berriau - Théâtre Marigny - Popesco

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès