• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La « Calamity Jane » de Sachs accouple Clémentine & Yvan

La « Calamity Jane » de Sachs accouple Clémentine & Yvan

De « Madame sans gêne » en 2002, aux « Deux canards » en 2008, il n’y aura eu qu’un seul et même metteur en scène pour ces deux pièces à succès au Théâtre Antoine, mais en revanche, il y a eu, d’une part, la comédienne Clémentine Célarié et, d’autre part, le comédien Yvan le Bolloc’h qui, depuis, cherchaient à travailler, de nouveau, sous la direction respectivement heureuse d’Alain Sachs.

C’est donc, aujourd’hui, la vie tumultueuse de Martha Canary qui les réunit, tous les trois, au Théâtre de Paris, sous les auspices de Stéphane Hillel.

Cette saga au pays du Far West sera prétexte à toutes les audaces de réalisation qu’une production théâtrale est en droit d’oser et qui, notamment, seront, ici, symbolisées par la présence sur scène d’un vrai cheval, couleur d'Henry IV.

Le prestige de ce blanc destrier se traduira au final par un salut au public, à la manière équestre d’un héros de Bartabas.

Pour l’anecdote, Satan, puisque tel est son nom, trouve refuge, hors du temps de la représentation, dans la caserne des pompiers qui se trouve en face du théâtre.

L’ambition de ce spectacle sera, de surcroît, d’adapter le genre « Western » aux contraintes des planches dans l’objectif, non dissimulé, de divertir, les grands et les petits, avec le plaisir atavique de jouer aux cow-boys et aux indiens.

Pariant ainsi, gagnant-gagnant, avec cette nostalgie de l’enfance qui taraude, de plus bel, l’âge adulte, l’intention artistique de cette création s’appuie délibérément sur le concept de « spectacle vivant » qui se calquerait sur « la conquête de l’Ouest » conjuguée au masculin féministe.

Si, donc, le parcours initiatique de Calamity Jane sert de cheminement conducteur à travers les grands espaces ou autres Black Hills, c’est, bel et bien, le récit d’une aventurière jouant, peu à peu, son propre rôle de pionnier dans de grands spectacles célébrant le mythe de l’Ouest américain, tels que les « Wild West Shows », qui servira de prétexte à une légende plus encline aux bisons de Buffalo Bill qu’à la libération de la femme, fût-elle surnommée « calamité ».

Au demeurant, Clémentine et Yvan sont à la tête d’une tribu valeureuse d’une dizaine de compagnons qui, de saloons en bivouacs, auront « Deadwood » en point de mire… avec la mission d'exalter l'épopée des pionniers !

visuel affiche - photo © Vanesse Filho

CALAMITY JANE - **.. Theothea.com - de Jean-Noël Fenwick - mise en scène : Alain Sach - avec Clémentine Célarié, Yvan Le Bolloc'h , Philippe Du Janerand, Isabelle Ferron, Pierre-Olivier Mornas, Tatiana Goussef, Gilles Nicoleau, Michel Lagueyrie, Fannie Outeiro, Patrick Delage, Cyril Romoli, Jordi le Bolloc’h, Cédric Tuffier et Satan le cheval... Théâtre de Paris


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès