• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La culture humaine est de différentes couleurs

La culture humaine est de différentes couleurs

« Mes étoiles noires 

De Lucy à Barack Obama »

de Lilian Thuram

467 pages

Éditions Philippe Rey 2010

468 pages

Une leçon d'histoire universelle

 

Les footballeurs professionnels ne m'intéressent ni n'attirent ma sympathie....Celui ci est différent, je l'ai rencontré lors d'un challenge du « vivre ensemble » en Seine et Marne et j'ai été étonné par sa gentillesse et sa grande approche pédagogique quand il expliquait aux enfants que tous les racismes devaient être combattus.

J'ai acheté son livre et dès la première page j'ai été conquis.

Il fait là une œuvre historique et sociale passionnante.

L'auteur montre, preuves à l'appui que de nombreux hommes noirs ont été à l'origine de découvertes scientifiques, du système d'ouverture et de fermeture des ascenseurs, à la conception de l'ordinateur de calcul le plus rapide du monde, en passant par le téléphone cellulaire....

La liste est impressionnante.

Tout le monde, du moins je l'espère, sait que Lucy était noire et que le berceau du monde se trouve en Afrique ! Quant à la culture antique elle est de toutes les couleurs et notamment noire avec les pharaons noirs de la XXVème dynastie.

Lilian Thuram n'est pas sur la ligne du « pouvoir noir », bien évidemment.

Pour lui, comme c'est affirmé et prouvé depuis des décennies par les scientifiques et pas toujours accepté par les obscurantistes : il n'y a qu'une race humaine.

Les mécanismes du colonialisme d'hier sont démontés et l'auteur redonne la parole à de nombreux acteurs du combat pour l'égalité des droits, contre le colonialisme ancien et sa nouvelle forme appelée aujourd'hui « néocolonialisme »

La révolte de tous les opprimés qui se sont exprimés par l'écriture – les romanciers et les poètes- ou par l'action politique s'inscrit comme l'a dit Aimé Césaire, non dans la solitude mais dans la solidarité.

« La négritude, c'est exister malgré l'oppression, c'est donner la parole à tous les opprimés, donner la parole à tous les humiliés, ces femmes et ces hommes niés dans leur histoire ».

La lecture de ce livre vous étonnera, le lecteur revisite des biographies qu'il connaissait un peu, découvre des noms et des itinéraires prestigieux mais peu connus et sort des sentiers battus où l'on enseignait le faux.

On fait la connaissance d'un Malcom X , qui à la veille de son assassinat milite pour que toute la population des États Unis reçoive une éducation correcte dans lequel figurerait « un tableau fidèle de l'apport des noirs ».

Lilian Thuram n'épargne personne, il n'oublie pas le racisme et colonialisme de notre hexagone et la politique menée dans les « possessions » devenues aujourd'hui des départements...

Combien de mensonges, de crimes perpétrés dans ces pays ou en Afrique par les gouvernements se réclamant de la déclaration des Droits de l'Homme ?

La conclusion de l'ouvrage est signée par le Dr Gilles-Marie Valet, psychiatre pour enfants et adolescents qui écrit la postface :

« Les sociétés aussi doivent se confronter à leur histoire, pour passer de l'obscurantisme à l'humanisme, pour évoluer harmonieusement. »

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.66/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • bluerage 12 août 2013 11:49

    Ce type est un raciste, il n’aime pas les blancs, à ses yeux tout blanc est un salaud de colonialiste. Ce mec est un enragé, je ne voudrais pas le croiser dans une rue sombre un soir, ou alors il faudrait que je me fasse bronzer avant...


    • COLRE COLRE 12 août 2013 18:44

      lg,

      « En France, il vaut mieux être étranger ou issu de l’immigration ». Vous faites une grossière erreur. Lilian Thuram n’est ni étranger ni issu de l’immigration.

      « LA » France a permis à Lilian Thuram d’être une icône de football".

      Non. D’abord, la colonisation de la Guadeloupe et l’essor de la Traite datent de plus de 3 siècles ! Alors, la famille de Lilian Thuram est peut-être de plus vieille souche française que la vôtre si ça se trouve.
      Ensuite, seuls son travail et son talent lui ont permis de devenir une « icône ». Sinon, la France est censée offrir éducation et travail à ses 60 millions de ressortissants. Ni plus ni moins. A chacun de prendre sa chance. C’est ce qu’il a fait et cela il ne le doit qu’à lui-même.


    • Mr Dupont 13 août 2013 08:53

      Mr Lilian Thuram le fils caché de Mm Chistiane Taubira

      Tous les deux souffrent d’un complexe d’infériorité par le fait qu’ils soit noirs

      Ils débordent de haine envers tout ce qui est blanc

      Le livre de Lilian Thuram est en fait une tentative de faire croire que les noirs sont supérieurs aux blancs

      Alors qu’ils sont leurs égaux : ni plus ni moins

      Mr Châlot par son article soutiens le racisme anti-blanc qui suinte dans le moindre des propos de Mr Thuram

      Une preuve ?

      http://www.infos-bordeaux.fr/2011/actualites/racisme-lilian-thuram-severement-tacle-par-christophe-dugarry-1078

      Tout est dit : Mr Thuram est un raciste


    • COLRE COLRE 13 août 2013 09:30

      « Une preuve » ??? smiley smiley

      Moi, le petit ami de la nièce par alliance de mon cousin Jules m’a raconté qu’il avait entendu LT dire de son voisin -blanc- qu’il était aussi intelligent que sa femme -noire.

      Non, voici la preuve inverse : Mr LTh n’est pas un raciste…


    • Mr Dupont 13 août 2013 10:05

      Mme Colére

      Moi je donne un lien

      Vous , vous écrivez des aneries qui n’amusent que vous , sans démontrer que j’ai tord d’ écrire que Mr Thuram est raciste

      Je vous ai connu sans mauvaise foi : c’était ; il y a longtemps


    • COLRE COLRE 13 août 2013 10:40

      Mr Dupont, vous n’avez sans doute pas compris mon ironie, je vais donc devoir être lourdement explicite. 

      Le fameux lien que vous donnez est un « on dit » du grand moraliste (Ch Dugarry) qui n’a rien d’un voyou comme vous le savez et qui a fait, comme tout bon footballeur, une analyse approfondie du contexte où « aurait » été prononcée cette phrase et avec la citation exacte de sa prononciation, du ton plus ou moins blagueur, et du degré d’alcoolémie accompagnant autant le locuteur que le locuté…

      Bref : pour résumer une vie, un parcours, un comportement, une personnalité, des pensées, des actes… vous avouerez le il paraît gna gna gna de monsieur Christophe Dugarry, eh bien… euuuh… vous voyez ce que je veux dire et ce que je peux en faire…

      Quant à ma « mauvaise foi », il faudrait l’illustrer un tantinet, car c’est un défaut que je ne possède pas et qui m’ennuie à mourir.


    • COLRE COLRE 13 août 2013 11:25

      lg, mauvaise pioche… smiley

      « La bonne foi est toujours présumée, et c’est à celui qui allègue la mauvaise foi à la prouver » (Code civil,1804, art. 2268)


    • francesca2 francesca2 13 août 2013 17:42

      Bonjour COLRE,

      Le fameux lien que vous donnez est un « on dit » du grand moraliste (Ch Dugarry) 

      Grand moraliste ? Tu confonds, c’est une réponse au « grand moraliste », celui qui donne des leçons de morale chaques quatre matins, Lilian Thuram. 

      qui n’a rien d’un voyou comme vous le savez 

      Pourquoi ce sarcasme ? Dugarry est un voyou ? Depuis quand ? 

      et qui a fait, comme tout bon footballeur, 

      Amalgame nauséa...(non, je ne vais pas te faire le coup), mais un footballer est forcément un idiot, COLRE ? Je serais curieuse de lire tes réactions si un quelconque macho balançait des stéreotypes comme ça, à la mords moi le noeud, en parlant des footballeuses.

      une analyse approfondie du contexte où « aurait » été prononcée cette phrase et avec la citation exacte de sa prononciation, 

      Bien sûr, la phrase « les blacks, une photo tous ensemble » doit avoir plusieurs intérpretations, évidemment la préférence ethnique n’en est jamais une...

      ou ton plus ou moins blagueur, 

      Tu veux dire comme Hortefeux et les auvergnats ?

      et du degré d’alcoolémie accompagnant autant le locuteur que le locuté…

       ???? 

      Bref : pour résumer une vie, un parcours, un comportement, une personnalité, des pensées, des actes… vous avouerez le il paraît gna gna gna de monsieur Christophe Dugarry, eh bien… euuuh… vous voyez ce que je veux dire et ce que je peux en faire…

      Oui, un ramassis de clichés.

      Quant à ma « mauvaise foi », il faudrait l’illustrer un tantinet, car c’est un défaut que je ne possède pas et qui m’ennuie à mourir.

      Tu aurais écrit les mêmes choses si les noms étaient inversés ?

      PS tu n’as pas la moindre idée de qui est C. Dugarry, n’est-ce pas smiley ? 


    • COLRE COLRE 14 août 2013 12:19

      Salut Francesca,

      Oh là, smiley je n’imaginais pas que tu allais défendre l’intellect et la vertu des footballleurs français… 
      Mettons. Mea culpa, je déclare donc que les footeux sont des gens très bien et pas idiots du tout… 

      L’accusation de « voyou » des stades pour Dugarry vient du propre milieu footballistique de l’époque, comme d’ailleurs la répute de Zidane connu pour ses nombreux cartons rouges mais qu’on préféra passer sous silence (comme le dopage dans les clubs italiens où ils ont tous joué), pour cause de Grande cause nationale : l’Honneur des Bleus et la Victoire à tout prix… 

      Bon. Mettons que je n’ai fait que relayer les observations des milieux concernés.

      Bon, ceci dit, les ragots de vestiaire et les rivalités entre « camarades » de ballon rond, les avis de Dugarry sur Thuram ou l’inverse, les amitiés ou inimitiés entre Laurent Blanc et Lilian Noir… franchement, cela méritait d’être brandi comme « preuve » de racisme par Mr Machin à qui je m’adressais ??

      Il semblerait que, pour toi, la construction intérieure d’un homme relève du cliché, mais pas pour moi.
      Traiter de raciste un homme qui en a souffert tout petit et qui s’est justement engagé dans sa vie pour lutter contre les discriminations, ce n’est pas anodin.
      Utiliser un bruit de chiotte, UNE phrase en pleine euphorie de victoire et de champagne chez un gamin, pour déconsidérer un homme qui a aujourd’hui plus de 40 ans et continue à s’intéresser aux autres plutôt qu’à sa dernière bagnole et à sa piscine… eh bien je trouve ça minable.
      Mais c’est un stratagème de dénigrement hyper-classique…

      Pour moi, la « morale » n’est pas un gros mot… Tu me fais un procès d’intention (« tu aurais écrit les mêmes choses si les noms étaient inversés ? ») car tu connais la réponse. Tu sais fort bien que je suis toujours du côté de ceux qui dénoncent les ostracismes, les intégrismes, les injustices et défendent la liberté, l’égalité, la solidarité et la laïcité.

      Je sais : ça fait « donneur de leçons »… smiley J’assume. Chez les réactionnaires, on adore défendre l’apprentissage de la morale chez les écoliers d’antan, mais on n’adore plus du tout la recevoir en pleine figure. C’est la vieille hypocrisie des dévots : faites ce que je dit, pas ce que je fais. La générosité et la fraternité, c’est bon pour les sermons en chaire, pour les autres, pas pour soi…

      Mais comme tu me réponds en idéologue partisane (à me parler de Hortefeux, je ne vois pas ce que ça vient faire là), je comprends bien que ta réaction ne se situe évidemment pas sur le plan de la « morale »…


    • francesca2 francesca2 14 août 2013 18:43

      Point par point


       Mea culpa, je déclare donc que les footeux sont des gens très bien et pas idiots du tout… 

      C’est étonnant parce que tu es si nuancée, d’habitude...chez les « footeux » il y a des cons et des mecs bien, comme partout ? A moins que ça ne soit pas une allusion à autre chose ?

      L’accusation de « voyou » des stades pour Dugarry vient du propre milieu footballistique de l’époque, comme d’ailleurs la répute de Zidane connu pour ses nombreux cartons rouges mais qu’on préféra passer sous silence (comme le dopage dans les clubs italiens où ils ont tous joué), pour cause de Grande cause nationale : l’Honneur des Bleus et la Victoire à tout prix… 

      Bon. Mettons que je n’ai fait que relayer les observations des milieux concernés.


      Non. Et Zidane n’est pas Dugarry. Ni Deschamps Ribery ou Thuram Pélé.


      Il semblerait que, pour toi, la construction intérieure d’un homme relève du cliché, mais pas pour moi. 


      Oui, je m’en suis aperçue.


      Utiliser un bruit de chiotte, UNE phrase en pleine euphorie de victoire et de champagne chez un gamin, pour déconsidérer un homme qui a aujourd’hui plus de 40 ans et continue à s’intéresser aux autres plutôt qu’à sa dernière bagnole et à sa piscine… eh bien je trouve ça minable. 
      Mais c’est un stratagème de dénigrement hyper-classique…


      Bien sûr, une phrase. 

      Et Mes étoiles noires, comment faut_il le prendre ? Comme du communautarisme positif ? Ou son panafricanisme assumé, comme la volonté de promouvoir une société post-raciale ? Et lorsqu’il trouve que dans les avions d’Air France le personnel est un peu trop blanc ? C’est pas gênant ?


      Mais comme tu me réponds en idéologue partisane (à me parler de Hortefeux, je ne vois pas ce que ça vient faire là), je comprends bien que ta réaction ne se situe évidemment pas sur le plan de la « morale »…

      Vraiment tu ne vois pas ce que ça vient faire là ?! Hortefeux aussi a essayé le coup de la « blague ».... 


    • COLRE COLRE 15 août 2013 11:27

      Bon, francesca, où tu t’embarques, là ? je te sens amère et pleine de sous-entendus à côté de la plaque. Alors je remets les choses à leur place.
      Je suis juste intervenue pour corriger les sempiternels mensonges colportés par le gars d’en haut :

      1. non, Thuram n’est « ni étranger ni issu de l’immigration » contrairement à ses insinuations.

      2. non, il ne doit pas plus à la France que la France ne lui doit comme tous les ressortissants français.
      Quand je bosse tous les jours, je ne remercie pas à genoux la France de m’avoir permis de bosser ! En revanche, je passe mon temps sur les forums à corriger cette « haine de soi » bien française qui consiste à auto-dénigrer ses valeurs républicaines (des « clichés », dirais-tu).

      3. non, le ragot de vestiaire en question n’est pas une « preuve » que LTh soit « raciste » ! c’est un procédé médiocre bien connu consistant à transformer les victimes en bourreaux et les oppressés en oppresseurs. 

      Quant au monde du foot, je connais pour suivre les choses de plus ou moins loin depuis longtemps, et je n’ai pas une admiration démesurée pour ces enfants gâtés par des salaires extraterrestres, le fric qui pourrit toute la chaîne et des comportements infantiles, arrogants et têtes à claque. 

      Quand Thuram a réclamé des sanctions exemplaires contre le capitaine Evra et toute la hiérarchie complice et incompétente après la pantalonnade d’Afrique du sud, j’ai applaudi à deux mains. Tout le monde lui est tombé dessus, dont ton cher Dugarry. C’est qu’il y a du fric en jeu… et les leçons de morales, c’est à géométrie variable.


      PS. Quant à son bouquin, je n’ai pas l’habitude de parler d’un livre que je n’ai pas lu. Si Chalot relate qu’il fait une « oeuvre historique et sociale passionnante », je veux bien le croire. Ce qui ne veux pas dire être d’accord sur tout. Le thème centré sur la « négritude » est un thème aussi respectable que traiter de l’Histoire des femmes, du Judaïsme ou de l’Algérie française… et je ne vois pas où est, ipso facto, le « communautarisme » là-dedans.


    • francesca2 francesca2 16 août 2013 18:15

      COLRE

      Tu ne peux d’un côté réclamer des « sanctions exemplaires » pour lutter contre la discrimination comme dans les affaires des quotas, -je te rappelle d’ailleurs aimablement que tout est parti de là- et, d’un autre côté, exiger ces mêmes quotas lorsque ça t’arrange... .Parce que le deux poids deux mesures n’est pas un critère spécialement républicain, que je sache. 

      Condamner toute référence à la couleur et à même temps ne voir que ça et ne donner de l’importance qu’à ça, la couleur...c’est le paradoxe antillais que je connais bien pour le vivre sur ma peau tous les jours que Dieu fait. 


    • COLRE COLRE 17 août 2013 18:53

      Salut Francesca,

      (suite du feuilleton). Je ne comprends rien à ta réponse. 

      Les « sanctions exemplaires », c’était pour l’irresponsabilité du capitaine (Evra) et toute la hiérarchie complice. Aucun rapport avec la« discrimination » (? ?) (et d’ailleurs, Th n’était justement pas solidaire d’Evra malgré la couleur de peau…).

      Pour les « quotas », un peu interloquée, je viens de relire mes commentaires et je n’en ai pas trouvé la moindre trace. C’est quoi cette histoire de quota et de « deux poids deux mesures » ? En tout cas, cela ne concerne absolument pas mes propos.

      Si tu vis le racisme « sur [ta] peau tous les jours que Dieu fait », alors tu devrais être hyper-réceptive au racisme et comprendre qqu’un comme Thuram qui lui aussi a souffert du racisme « tous les jours que Dieu fait ». 

      Personnellement, pour moi, le racisme c’est le racisme, qque soit la couleur des uns et des autres : les Blancs contre les Arabes, les Arabes contre les Noirs, les Noirs contre les Blancs… Aussi je suis du côté de ceux qui dénoncent tous les racismes, et toutes les discriminations…

      Mais je sais que c’est « cliché »… smiley


    • francesca2 francesca2 18 août 2013 17:44

      COLRE, tout est parti suite à l’histoire des quotas. Dugarry a raconté cette histoire de photoen reponse aux déclarations de Thuram concernant un supposé racisme de L. Blanc. 

      Il ne s’est pas reveillé un matin en se disant Tiens, et si je balancais une saloperie sur Lilian ? 
      Tu dis que tous les racismes te font réagir, et COLRE, j’ai l’habitude de te lire, je te crois sans peine, mais je ne vois pas le même comportement chez Thuram ? Membre du jury (sic) des Y a bon awards, soutien actif de Rokhaia Diallo, celle-là même qui se tue à dire, entre autres énormités, que le racisme anti-blanc n’existe pas.
      Personellement je n’attends pas grand chose de Thuram, voilà pourquoi même l’histoire d’air france ne m’etonne pas plus que ça, mais l’ennui c’est qu’il continue de jouer au père la morale en sermonnant toujours les mêmes...à la longue, c’est gonflant.


    • COLRE COLRE 18 août 2013 19:55

      Argl… si tu parles de Rokhaia Diallo… alors ! smiley c’est pas d’jeu, et pourquoi pas Houria Bouteldja, Dieudo ou le rappeur Cortex pendant que tu y es ?…

      Bon, sans rire Francesca, je ne mets pas du tout Thuram dans la même catégorie… Evidemment, je le connais peu, mais c’est un sportif au départ peu instruit, et qui essaie de s’élever, de réfléchir, de s’engager pour des causes honorables, et pas du tout le « raciste anti-blanc » bas du front. 

      Qu’il ait pu exprimer qques excès pour contrebalancer l’ostracisme raciste qu’il a subi et qu’il observe, pourquoi pas, c’est humain, mais les critiques le concernant se résument à qques citations, toujours les mêmes en boucle, et qui ne sont peut-être que des ragots.
      Le net est le royaume du mensonge et de l’intox. Attention.

      Sinon, pour les « quotas », c’est complètement une autre histoire. Ces questions sont suffisamment complexes pour qu’on ne les traite pas à la louche. Là, ce n’est même pas du « quota », ça concerne des gamins de 12 ou 13 ans dans une école ! Si une sélection devait s’y faire, ce ne peut être que par gabarit et par le talent footballistique.

      (Je crois qu’avec de la patience, on a fini par se comprendre… smiley )


    • subliminette subliminette 12 août 2013 12:04

      Imaginez un blanc qui écrirait « Mes Etoiles Blanches » ! Comment on crierait au racisme immédiatement !

      Chalot, il faudra nous expliquer comment il existe des raciste alors qu’il n’existe qu’une race humaine. Dans ce cas les racistes sont des anti-humains ? Je ne me moque pas, j’essaie de comprendre....


      • unandeja 12 août 2013 12:13

        ...Thuram a un problème avec son identité et doublé d’un racisme anti-blanc.

        Quand on pense que ce mec réclame des fortunes pour venir faire des cours d’antiracisme à des écoliers sans aucune honte.

        Je suis contre le racisme qui n’a aucun fondement mais thuram n’est pas fréquentable malgré ses magnifiques buts de 1998.


        Quand à l’origine unique de l’homme elle est aujourd’hui scientifiquement discutée avec une potentielle appartion en Asie également...après que je vienne d’Afrique, d’asie ou d’ailleurs ça ne change pas grand chose pour moi.


        • Berkano Othala 12 août 2013 13:38

          Bonjour Chalot .

          Quand vous parlez des livres ,c’est d’habitude un enchantement !
          Que Lilian Thuram vous plaise n’est pas le problème, il est sûrement très bien, mais intellectuellement malhonnête .
          Dire que Lucy était noire ,alors que l’australopithèque était tout juste un hominidé ,faut pas pousser, d’autant qu’il n’avait pas encore ni la possibilité de fabriquer des outils , va falloir attendre homo faber, ni la faculté du langage, attribué à Sieur homo erectus, donc j’imagine mal
          Lucy, il y a 6 millions d’années grimacer de façon simièsque « I have a dream » dans la savane poursuivie par les lions , Nous aussi les blancs dont vous êtes issu, parce que pour un homme de gauche ,vous écrivez comme ceux de la French American Foundation, la race avant la République,... noir avant d’être Français, ...donc nous aussi les blancs, nous avons des Platon, Bach , Jésus, mais en face y a quoi ?!...Amstrong , luther King, Obama lui Non !
          Si je poursuis , je dirais aussi qu’on a même eu Staline et Hitler , une civilisation avancée ne vous évite pas pour autant la barbarie, comme Bocassa, Mobutu et même Mandela qui avait été arrêté pour un attentat dont il fut l’auteur et tua 27 personnes même des noirs , et bien votre Mandela , Pdt de son pays à plongé le pays dans le chaos ethnique, le racisme internoir
          y est exacerbé , qu’est ce qu’il répond le Thuram votre copain  ?
          Mes amitiés pour vous un ami des livres ,sauf celui là !


          • Iren-Nao 12 août 2013 14:15

            Chalot

            Le racisme est un mauvais combat, surtout si on conteste l’existence des races.
            Chez l’humain normalement équipé la race est visible a l’oeil nu, meme par les daltoniens.
            Le genre aussi d’ailleurs.
            La race fort souvent se conjugue a des faits de civilisation, autrement dit des mœurs (des bruits et des odeurs..), qui souvent aussi y mettent plus ou moins de convictions religieuses.
            Bref il y a des différences. Ce qui me parait intéressant a l’echelle mondiale.
            Historiquement ces différences créent des conflits, car l’homme (et la gonzesse) adorent les conflits.
            Évidemment le territoire ne peut qu’être source de conflits, aujourd’hui on appelle ca xenophobie avec mépris, il n’y a pas si longtemps on appelait ca resistance...
            Chalot tu as été partisan de combien de luttes de Libération ?

            Quant a Thuram, c’est carrément pas grand chose qui crache dans sa soupe, sale con

            Iren-Nao


            • HELIOS HELIOS 12 août 2013 14:58

              Il n’y a pas de race, ok, nous sommes tous humains, mais oui, c’est evident.

              Par contre, ce qui l’est moins (evident) c’est cette espece de pensée unique, cette culpabilisation generale CONTRE le blanc.

              Les arabes, les noirs, les jaunes et toutes les couleurs intermediaires et peut etre même un jour, si les precedents leur en laisse le temps, les verts seront « contre » les blancs.

              Mr Chalot, le racisme est la pire des choses, mais est-ce faire preuve de racisme que de penser et faire en sorte, que mes enfants, mes petits enfants, et dans l’avenir la majorité de ma descendance soit blanche et pas « café au lait » ???
              Dois-je me battre pour perdre mon identité, alors que de toutes part on m’a deja fait perdre (ou presque mais cela ne saurait tarder) ma culture millenaire ???

              Personne n’a jamais dit que les noirs n’etaient pas intelligents ou n’avaient pas de qualités humaines... ils ont les même que nous, mais EUX, les noirs - et au passage les autres non-blancs - Eux, c’est Eux et Moi, c’est Moi... je ne veux pas, encore une fois, que ma couleur disparaisse au nom d’une universalité illusoire qui nie la realité.

              Je ne veux pas de cette uniformité que vous nous laissez entrevoir, comme je ne veux pas de cette pensée unique globalisée, je ne veux pas que demain il n’y ait plus de petits gars aux cheveux clairs ou de filles a la peau blanche (bien que les autres aient leurs charmes).

               Ne me faites pas militer chez les ecologistes pour qu’un jour il faille sauver la diversité, notre diversité. Laisser nous choisir, dans notre berceau (l’Europe) au moins l’avenir que nous donnerons a notre part humanité, n’imposez pas, par votre « comprehension », comme d’autres cultures « comprennent » les djihad même quand cela les touches, bref soyez un blanc heureux et fier de l’étre (et pas un traitre a sa nature)... je suis conscient que cela vous demande un travail personnel qui va au dela des certitudes qu’on vous a imposé depuis trop longtemps.

              Vous avez des combats a mener si vous le souhaitez, defendez les jaunes, les noirs et d’autres variations humaines face a l’anihilation, il y en a en Asie, en Amerique du Sud et dans le Pacifique, eux aussi ont le droit de conserver leurs diversités.


              • Iren-Nao 21 août 2013 13:30

                Helios

                Super plus

                Iren-Nao


              • LE CHAT LE CHAT 12 août 2013 15:24

                bouquin écrit par un raciste noir donneur de leçons de morale et facturant les leçons d’antiracisme très cher
                à utiliser pour caler une armoire bacanle ....


                • LE CHAT LE CHAT 12 août 2013 15:41

                  Je voulais dire armoire bancale .

                  de crimes perpétrés dans ces pays ou en Afrique par les gouvernements se réclamant de la déclaration des Droits de l’Homme ?

                  On n’a pas demandé l’avis des français à l’époque , la plus part vivant par ailleurs dans les mêmes conditions que les esclaves , serf sous louis XIV , ça valait pas mieux comme conditions de vie .
                  seuls quelques familles de commerçant ont tiré profit de l’esclavage et du colonialisme , dont il me semble que l’entarté BHL soit un descendant


                • francesca2 francesca2 12 août 2013 15:29

                  Trop de blancs dans le personnel d’Air France....




                  « Lilian Thuram n’est pas sur la ligne du « pouvoir noir », bien évidemment »

                  Bien évidemment, Chalot.

                  • LE CHAT LE CHAT 12 août 2013 16:06

                    la dernière étoile de son bouquin , c’est pas un noir qui joue à éliminer les arabes qui lui plaisent pas à coup de drones ???? Un sacré humaniste !


                    • Féraud 12 août 2013 21:22

                      Le racisme je l’ai rencontré à AGORAVOX C’est dégueu


                      • Berkano Othala 12 août 2013 23:13

                        Le racisme aujourd’hui est principalement confessionnel Mr Feraud .
                        Si vous avez rencontrer le racisme sur le web, alors vous vivez dans les beaux quartiers .
                        Pour vous permettre de vous confronter à la réalité , faîtes une ballade ,dans les quartiers nord de Marseille , Aux 4000, Vénissieux, et aller leur parler la bouche en coeur qu’ils sont victimes de la société des blancs . Si vous revenez , indemne ce sera déjà un exploit , et je crois que vous réviserez votre jugement .


                      • Shade 13 août 2013 00:44

                        Votre billet Chalot, avec la valeur informative et l’intention, louable s’il en est qui est la sienne, aura au moins le mérite de mettre en lumière l’état de décomposition avancée, ce n’est plus un secret, dans lequel ce pays, autrefois certainement admirable (grandeur et décadence), est plongé. 

                        En cela il est salutaire, bien sûr, et je vous invite même à réitérer régulièrement la démarche en ce sens, afin que l’on puisse (surtout l’étranger francophile ahuri, je le devine) suivre l’évolution de la situation en temps réel. 

                        Jusqu’où va-t-on descendre, c’est la question. Il est fort probable en tout cas, que les temps à venir soient, comment dire, « Rock’n’Roll »...

                        • escartefigue 13 août 2013 09:55

                          et du jaune d’ oeuf hein ? personne ne parle du jaune d’ oeuf , pourtant 

                          il est pas comme le blanc d’ oeuf , à quand un livre traitant de l’ horreur 
                           d’ être jaune d’ oeuf alors que pourtant c ’est qu’ avec le jaune que la mayonnaise prend .

                          Sans parler du thon , est ce que le thon se plaint lui qu’ on lui parle 
                          sur ce thon ?

                          • CHALOT CHALOT 17 août 2013 15:56

                            Le racisme anti blanc existe aussi, c’est un fait que nie pas Thuram.
                            Lors du challenge organisé par le Conseil Général de Seine et Marne c’est ce qu’il a expliqué, n’oubliant pas la place des femmes, le droit des homosexuels de vivre en couples sans recevoir de quolibets et aussi di danger du communautarisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès