• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La Fenice de Venise

La Fenice de Venise

Jamais opéra n’aura mieux porté son nom : La Fenice, le Phénix en italien. Inaugurée le 16 mai 1792 suite à l’incendie d’un premier théâtre vénitien, deux fois consumée par les flammes, en 1832 et 1996, deux fois reconstruite, La Fenice compte aujourd’hui encore parmi les plus beaux opéras du monde. Le public peut de nouveau admirer ses splendides couleurs pastel et or depuis sa réouverture en 2003. Et quel bonheur que d’arriver au concert en « bateau taxi », en vaporetto ou bien en flânant dans les ruelles silencieuses et le long des canaux de la Sérénissime.

La Fenice n’est jamais plus resplendissante que lorsqu’elle est spécialement parée de fleurs à l’occasion du traditionnel concert du Nouvel An, diffusé en direct dans le monde entier. Mais c’est avant tout un des temples les plus prestigieux de l’opéra italien, où Verdi a créé plusieurs de ses oeuvres, notamment La Traviata en 1853.

Petite histoire de La Fenice.
Inaugurée en 1772, La Fenice de Venise a acquis dès le début du 19ème siècle une réputation européenne, accueillant des créations d’œuvres des plus grands compositeurs italiens de l’époque : Rossini, Bellini, Donizetti.

Un premier incendie frappe l’opéra en 1836. Rapidement reconstruit, La Fenice rouvre ses portes le 26 décembre 1837.

Le théâtre va alors accueillir plusieurs œuvres majeures, notamment de Verdi qui y monte son Ernani en 1844, pendant le carnaval. Suivirent ensuite Attila (1846), Rigoletto (1851), Simone Boccanegra (1857) et La Traviata (1853).

Fermée pendant la Première Guerre, La Fenice accueillera ensuite les plus grands chanteurs et chefs d’orchestre. La création de la Biennale d’Art Contemporain de Venise en 1930 attire des compositeurs tels que Stravinsky qui y créera son opéra The Rake’s Progress en 1951, Benjamin Britten pour Le Tour d’Ecrou (1954).

Le 29 janvier 1996, suite à un incendie criminel, La Fenice est de nouveau entièrement détruite. Après de nombreux délais et tractations, il est finalement décidé de reconstruire l’opéra à l’identique. Pour ce faire, on utilise notamment des photographies et images de scènes tournées en 1954 dans le cadre du film Senso de Visconti.

La nouvelle Fenice est inaugurée par un concert le 14 Décembre 2003 et c’est en novembre 2004 qu’y est joué le premier opéra : La Traviata, bien évidemment.

Depuis mélomanes et touristes se succèdent pour admirer ce bijou à la fois kitsch et flambant neuf. Certains se plaignent de cette « imitation du passé » et déplorent que les vénitiens n’en aient pas profité pour construire quelque chose d’entièrement nouveau et de plus moderne. Mais Venise restera toujours un des plus beaux joyaux du passé, et quel architecte contemporain aurait pu créer un opéra qui égale la grâce et la délicatesse des ors et pastels de la Fenice ?

 

Giuseppe Verdi : La traviata - Preludio atto I
Concerto di Capodanno 2013
La Fenice de Venise
Direction : Sir John Eliot Gardiner

 

Giuseppe Verdi : Il trovatore - 'Vedi ! Le fosche notturne spoglie'
Concerto di Capodanno 2012
La Fenice de Venise
Direction : Diego Matheuz


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 7 mars 2013 14:29

    Bonjour, Caroline.

    Vous me coupez l’herbe sous le pied : je comptais écrire un article sur La Fenice au retour d’un prochain séjour à Venise au cours duquel j’assisterai à un concert (Tchaikovski et Stravinsky) dans cette salle mythique.

    Tant pis pour moi, mais néanmoins merci d ’avoir évoqué ce prestigieux théâtre vénitien. A noter, toujours à Venise, la présence d’une autre salle de spectacle de grande qualité : le « Teatro Malibran ».

    Cordialement.


    • Pierre Pierre 7 mars 2013 15:33

      Bonjour Caroline, bonjour à tous les amoureux de Venise,


      J’étais à Venise en 1996 quand la Fenice a brûlé et j’ai assisté à ce triste spectacle. On ne savait pas encore que l’incendie était d’origine criminelle. Je venais d’arriver et j’étais sur le vaporetto en fin d’après-midi quand j’ai vu une colonne de fumée s’élever dans le ciel. Je ne savais pas que c’était la Fenice qui était en flamme. En début de soirée, il flottait une odeur âcre sur la ville et j’ai décidé de m’approcher de l’incendie. Je me suis alors rendu compte qu’il s’agissait de la Fenice. On ne pouvait plus s’approcher mais même à deux cents mètres, on sentait la chaleur des flammes.
      Quand la charpente en bois, presque entièrement consumée, s’est écroulée dans le brasier, elle fut tout de suite projetée en l’air, comme une éruption volcanique, et les cendres incandescentes dont tombées à plusieurs centaines de mètres à la ronde, y compris à l’endroit où je me trouvais. Je suis alors prudemment rentré. J’ai passé ensuite une mauvaise nuit, me disant que si l’incendie s’étendait à la ville...
      On nettoyait le canal le plus proche de la Fenice. Il était donc à sec. Les « vigile del fuoco » ont dû pomper l’eau dans le Grand Canal, beaucoup plus loin. Je suppose que cela a dû compliquer et retarder leur travail.
      Je suis très content qu’on a reconstruit la Fenice à l’identique, c’est tellement beau. Tout ce qui se fait de moderne dans cette ville la dépareille complètement.
      Je suis retourné plusieurs fois à Venise depuis l’incendie mais je ne suis plus allé au théâtre depuis la reconstruction. J’avais tellement peur d’être déçu. 
      Merci pour votre article qui retrace l’histoire de ce lieu exceptionnel.
      J’espère revoir un spectacle à la Fenice lors d’un prochain séjour à Venise.


      • Richard Schneider Richard Schneider 7 mars 2013 17:29

        Très bel article. Quel plaisir de lire l’histoire de la Fenice !

        Toutes mes félicitations !
        Amicalement,
        RS

        • Miona Miona 7 mars 2013 21:22

           Le marteau et l’enclume à l’opéra (>_<) , j’adore... (à 1:08 dans la vidéo 2)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès