• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « La Guerre de Troie n’aura pas lieu » de Jean Giraudoux, au Théâtre (...)

« La Guerre de Troie n’aura pas lieu » de Jean Giraudoux, au Théâtre Silvia Monfort

Attention, chef-d’oeuvre !

En premier lieu en raison du texte de Giraudoux dont le style poétique, métaphorique et en définitive philosophique est en soi une perfection au service d’une dramaturgie jusqu’au bout palpitante ; ensuite parce que d’évidence la mise en scène de Nicolas Briançon est véritablement en état de grâce permettant à tous les comédiens d’évoluer comme en lévitation, portés par un humour lucide et pragmatique ; enfin parce que précisément la direction d’acteurs se superpose à un lyrisme rarement égalé mettant en jeu la guerre et la paix des peuples comme des consciences, tout en induisant subséquemment une éthique de l’amour.

Il faut dire que la Pénélope de circonstances, en l’occurrence Hélène, est incarnée par la superbe Elsa Mollien avec une pertinence malicieuse et séductrice à faire succomber tous les Troyens qui la détiennent captive telle une vierge intouchable !

N’en croyant mot, les Grecs vont saisir fort opportunément ce prétexte pour feindre de croire la guerre inévitable.

Cependant la répartition des rôles ne sera pas si manichéenne que ces apparences le supposent puisque dans les deux camps s’opposent des partisans bellicistes et pacifiques, voire alternent au fur et à mesure que progresse la dialectique réflexive.

En ayant ramené Hélène à Troie, Pâris (Thibaut Lacour) pensait légitime de vivre avec elle la grande passion qui semble les avoir gagnés tous deux en un même élan ; cependant qu’Hector (Nicolas Briançon) évaluant immédiatement le danger que représentait un tel trésor de guerre n’avait qu’une idée en tête, celle de parvenir à renvoyer la belle chez les Grecs sans que les Troyens n’aient à subir de représailles.

La fatalité du conflit sera au centre des préoccupations des uns et des autres, soulevant la problématique d’une attirance diabolique universelle et intemporelle de l’homme pour un affrontement avec l’ennemi qu’il est capable de susciter sur mesure et a volo.

"La guerre de Troie n’aura pas lieu", annonce Andromaque (Valentine Varela) à Cassandre (Emma Colberti) en ouvrant ce bal des dupes ; "Elle aura lieu", convient Hector à sa clôture laissant cependant aux soins du poète grec d’être plus perspicace que le poète troyen (Demokos) ayant cédé à la tentation ultime de la violence si communicative.

Ulysse (Bernard Malaka) sera-t-il magnanime malgré son analyse implacable et sans illusion au sujet de la destinée humaine emportée par les rapports de forces inhérents à sa nature ?

Cette pièce écrite en 1935 révèle les données sous-jacentes et pernicieuses de la rhétorique politico-diplomatique et préfigure les faux-semblants du libre arbitre, lorsqu’à la croisée des chemins, ceux-ci peuvent tergiverser d’un argumentaire pragmatique à l’autre destructif.

Jean Giraudoux laisse au spectateur la mission d’y apporter ses propres conclusions... En ce qui nous concerne, nous confirmons d’une part que cette pièce est magnifique, d’autre part qu’elle est mise en valeur avec une infinie justesse.

Photo © Sébastien Aubinaud

LA GUERRE DE TROIE N’AURA PAS LIEU - **** Theothea.com - de Jean Giraudoux - mise en scène : Nicolas Briançon - avec Nicolas Briançon, Elsa Mollien...- Théâtre Silvia Monfort -


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 14 décembre 2006 19:16

    I

    La guerre de Troie
    n’aura pas lieu,
    ont dit les rois,
    ont dit les dieux.

    Pourtant les boeufs
    vont mugissant,
    les yeux
    rouge sang.

    La guerre de Troie
    n’aura pas lieu
    si l’on en croit
    tous nos aïeux.

    Mais ils sont vieux,
    concupiscents,
    les nouveaux dieux
    et rugissants.

    La guerre de Troie
    n’aura pas lieu
    car nos beffrois
    sont bien trop vieux.

    Sur son essieu
    s’en vient tout droit
    l’odieux
    palefroi !

    II

    La guerre de Troie
    aura bien lieu.
    Sortez les pieux !
    Sortez les croix !

    Parce que les dieux
    sont capricieux,
    les rois
    maladroits.

    La guerre de Troie
    a bien eu lieu.
    Les dieux ont froid
    dans les Balkans

    Au Darfour, en Afghanistan
    Les dieux ont froid
    Jusqu’au Liban.

    Ordre aux empires : ne plus avancer !
    Ordre aux empires : ne plus massacrer !

    Paul Cosquer

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires