• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « La Main passe » de Georges Feydeau au théâtre Michel

« La Main passe » de Georges Feydeau au théâtre Michel

En passe d’être emblématique d’une Comédie bien Française, la Compagnie Anthéa Sogno, telle son illustre consoeur éponyme, pratique allègrement l’alternance afin que les uns et les autres de ses membres se nourrissent mutuellement de leurs différences et de leurs spécificités.

Ainsi dans cette reprise au théâtre Michel de La Main passe créée en 2005 au théâtre Mouffetard, à l’exception des rôles de Francine (Anthéa Sogno), Halidet (Anatole de Bodinat) et Planteloup (Hervé Masquelier) vont se relayer treize comédiens pour assurer la maintenance de chacun des six autres personnages.

Il faut dire qu’avec le tempérament fougueux et passionné d’Anthéa Sogno disponible, dès le rideau baissé, pour distribuer les prospectus de sa compagnie afin qu’une grande chaîne de communication vivante se tisse avec les spectateurs, et qu’ainsi bien convaincue de l’efficacité des méthodes promotionelles du off d’Avignon, il règne un véritable engouement professionnel autour du charisme de sa fondatrice.

Voici par exemple Christophe Barbier, le rédacteur en chef de L’Express pratiquant par ailleurs avec assiduité le théâtre amateur qui, ayant précédemment "sauvé" au pied levé la compagnie A. Sogno d’une annulation, endosse ici le costume de mari trompé durant une quinzaine de représentations, en ce début mars.

Ce "surdoué" (sic Anthéa) semble effectivement très à l’aise dans la composition d’un jeu de dupes consentantes où en guise de mistigri, chacun des protagonistes va refiler au partenaire la responsabilité psychologique de l’Amour mal assumé.

C’est dans cette perspective que l’enjeu visionnaire d’une modernité des moeurs va être perçu par Feydeau, car si mari et femme s’éprouvent ainsi jusqu’au divorce, c’est sans aucun doute pour tester les résistances aux convenances sociales en les différenciant délibérément de tout envoûtement sexuel en puissance.

"Ah ! Si les maris pouvaient laisser leur femme avoir un ou deux amants pour leur permettre de comparer... Il y aurait beaucoup plus de femmes fidèles."

Face à cet esprit d’ouverture morale pragmatique, tout en étant inspirés par les ardeurs sensuelles du gros plan cinématographique, Anthéa Sogno et Anatole de Bodinat font, sur scène, monter au torride le thermomètre voluptueux de l’adultère avec, toutefois, le défi complètement maîtrisé de ne jamais contrarier le bon goût du spectacle vivant.

Au diapason de la mise en scène hyperréaliste de Mitch Hooper, c’est un régal que de se laisser embarquer dans les méandres exacerbés du sentiment amoureux au profit d’une vérité affective où chacun tenterait d’être en phase avec ses pulsions libidinales.

Joyeux programme pour lequel la Compagnie Anthéa Sogno a l’intention, assurément, de garder la main fort longtemps !...

Photo © B.M. Palazon

LA MAIN PASSE - *** Theothea.com - de Georges Feydeau - mise en scène : Mitch Hooper - avec Anthéa Sogno, Anatole de Bodinat, Hervé Masquelier, Stéphane Roux ou Christophe Barbier ou Patrick Azam, Michel Papineschi ou Bruno Paviot, Sacha Petronjevic ou Guillaume Crozat, Smadi Wolfman ou Elise Roche, Michel Baladi ou Jean Tom, Philippe Simon ou Renaud Castel - Théâtre Michel -


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires