• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La mort était trop belle

La mort était trop belle

Roman d’Hervé Gilénine

Prem’édit

315 pages

Mai 2016

 Un vrai roman policier à côté de chez nous

La fiction se déroule près de Melun, à Livry-sur-Seine précisément, là où vit l’auteur, professeur de l’école pensionné,, passionné de livres….

Tout est imaginé mais cette histoire qui tient le lecteur en haleine est malheureusement crédible.

Maréchal est un retraité tranquille qui a ses habitudes.

Veuf, sans enfant vivant- l’auteur nous raconte brièvement son histoire- l’ingénieur retraité décide de louer pour une bouchée de pain l’annexe de sa maison à une jeune étudiante, Farah Kazan.

Entre ces deux-là c’est l’affection quasi filiale et paternelle qui les lie peu à peu.

Un jour il découvre sa pensionnaire sans vie….Elle est sur son lit, ses habits sont rangés.

Pour la police qui est appelée c’est un suicide malheureux….

Maréchal ne l’entend pas ainsi, « la Mort était trop belle » et quelques indices lui donnent à penser que cette jeune femme n’est morte ni de mort naturelle ni par suicide.

Il s’intéresse alors de près, de très près à tous ceux qui ont côtoyé cette jeune fille, à son collègue de travail au supermarché, où étudiante, elle gagnait quelques euros complétant le pécule versé par son père…..

Le docteur Wallenburg, chirurgien esthétique, très apprécié des femmes s’est retrouvé très vite dans le filet de Maréchal.

Il employait Farah comme baby-sitter ….

La filature commence, Maréchal pense à cette jeune femme :

« Je comprends, à présent : le Manuel du Parfait Détective, l’Art de la Filature…Tu as joué à un jeu dangereux, petite Sarah. Un jeu très, trop dangereux…. »

La filature est un jeu très dangereux qui peut mener au pire, alors pourquoi continuer, à son tour ?

L’ingénieur en retraite connaît les risques du « métier » mais qu’importe, il ne peut ni ne veut se dérober, il va jusqu’au bout.

L’engrenage est implacable….Il ira jusqu’au bout quels que soient les risques encourus.

Sa quête de vérité nous entraîne sur des pistes et très vite le lecteur passionné suit l’enquête privée et ses rebondissements.

Il est lui aussi dans une action qui devient intense….

Le suspense est entier.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • France Républicaine et Souverainiste Europa Terra Nostrum 31 mai 2016 12:15

    CHALOT : Pouvez-vous rédiger un topo sur la grève générale du 14 juin, si vous avez le temps ?


    • sarcastelle 31 mai 2016 12:45

      J’ai toujours eu envie de m’offrir Barbie pilote, mais avant d’engager l’argent de ma maigre pension, je voudrais une critique de M. Chalot. 


      • bonnot 31 mai 2016 18:13

        Curieux commentaires et un peu imbéciles d"Europa et de sarcastelle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès