• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La revanche de Dany

La revanche de Dany

La France des quatre coins de l’Hexagone va en connaître toute l’histoire : Philippe (Kad Merad), directeur d’un bureau de poste, subit une mutation de Salon-de-Provence à Bergues, dans le Nord. Persuadé d’aller directement dans l’enfer du Nord, le voilà découvrant tout le contraire.

N’en doutons pas : le film de Boon fera un grand boom dans la sphère cinématographique française. Déjà plus de 66 000 spectateurs dans le Nord aux premiers jours et des millions certainement pour très bientôt. A l’heure où le président Nicolas Sarkozy divise les Français, voilà un comique pour nous rassembler.

A l’unanimité ?

Le Nord : jusqu’ici, on avait eu Rosetta, la tragédie minière (Germinal), le drame scolaire (Ça commence aujourd’hui, de Tavernier), le pessimisme rigoriste (Bruno Dumont). On avait les téléfilms avec Gérard Klein, les polars baroques et les documentaires avec chômeurs, cas sociaux et ivrognes incestueux.

Pour Dany Boon, tout part d’une revanche à prendre et d’une humiliation redoublée. A la question : « Avez-vous conscience d’avoir joué un rôle dans cette identité retrouvée des gens du Nord ? » Il répond : « C’est pas à moi de le dire... Si c’est le cas, j’en suis très fier. C’est une magnifique revanche sur le petit garçon de 12 ans dont on se moquait parce qu’il parlait “comme cha”. »

Dany Boon nous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, ce temps béni où Dunkerque et Calais n’étaient pas encore ces têtes de pont pour immigrés à régulariser, fantômes chassés par Hortefeux et le libéralisme cannibale. Dany Boon, lui, n’a connu que la bonté nordiste, l’accueil à bras ouverts et les accolades dans le dos de « gens simples ». Encore que. Le père kabyle déraciné à Bergues pendant ou après la guerre d’Algérie ? Si merveilleusement accepté ? Mystère. Le fils Dany, lui, sera victime potentielle et réelle quand viendra son tour. Il traversera les épreuves de l’humiliation d’avoir à renier ses origines ch’ti  : «  J’ai parlé ch’ti jusqu’à 12, 13 ans. Puis j’ai dû désapprendre à l’école. On se moquait de moi. Ça faisait prolo.  »

On sait que l’humour depuis Freud porte en lui une agressivité latente. Via les plaisanteries, la vie sociale et les rapports de voisinage peuvent être acceptables et acceptées. Dany Boon, fils de kabyle, converti au judaïsme, est déjà ce héros comique an-historique, quasi universel à lui tout seul. Avec un père kabyle, une mère catho (Line Renaud en mère du Nord... on n’y croit pas un instant ! On ne voit en elle que l’amie de Jacques et de Bernadette), Dany porte donc les trois monothéismes en lui !

Revanche aussi contre ce Nord qui le chasse, qui lui fait perdre le Nord et qui le pousse à Paris. Avec ce film, n’en doutons pas, il va revenir au pays en conquérant, dans ces «  endroits foireux  », dans ces «  troquets avec clients bourrés et chiens méchants  », invité par des «  comités d’entreprise méprisants », qu’il a connus avant de filer à Paris avec une histoire de friteur où là encore, il connaît le rejet : «  On comprend rien, on m’a dit. Faut écrire en français. »

Revanche tout en douceur sur ce milieu parisien, sur ces « professionnels de la profession » qui se moquent de lui et de son look et qui, aux Molières, aux Césars, ne lui décernent pas la moindre récompense. Il lâchera, amer : « À chaque fois que je vais aux Césars, je loue une moitié de smoking. Je sais que je n’aurai pas à me lever. »

Revanche en douceur de ce gamin du Nord (...de la France, de l’Afrique). Un spectateur dira l’unanimité, la communion : «  Dans la salle pleine à craquer il y avait toutes les générations, toutes les races, comme un rassemblement, une communion comme on les aime ! » En écho avec le désir éperdu de reconnaissance, Dany Boon rapporte : « Il fallait aussi un film qui parle à beaucoup de monde. »

Revanche sur le regard du cinéma franchouillard contemporain : « Regardez le cinéma français, quand il y a une comédie, elle se tourne dans le Sud. Dès qu’il y a un drame, il se tourne dans le Nord. Moi, j’en avais marre...  »

Et le film alors ?

Il ne laisse guère entrer le hors-champ des terres nordistes du présent dans les images. C’est ainsi que Philippe d’Aix et de Cassis, sa femme, ses amis n’ont pas du tout l’accent de Marseille (sauf Patrick Bosso, le policier). Car le match n’est pas, pour le réalisateur, Marseille-Lens (deux régionalismes qui s’affronteraient) mais bien le Nord contre la France entière et ses préjugés.

Et l’arête de ce combat vital pour la reconnaissance, c’est bien sûr la langue, la langue sur laquelle le film va se jouer. Le ch’ti, langue du populo contre le Français, la langue de cour, des nantis, de l’ailleurs. Dès la première rencontre entre Kad Merad et Dany le postier, tout est dit en chuintements et en ping-pong comiques. On imagine un autre étranger arrivant en Pays étrange et on pense vaguement à l’arpenteur de Kafka au pied du Château.

Mais non, bien sûr.

Dany choisira la jubilation et les blagues de potache. (Curieusement on n’y croise que des Nordistes pure souche. Quid du Nordiste de Tlemcen ou de Mostaganem ?)

A table, entouré de ses amis postiers (la hiérarchie et les contraintes de rendement sont gommées de ce service public... éternel (?)), Kad Merad redevient l’enfant jubilant, s’immergeant dans une Langue inconnue. Il se saoûle au ch’ti et il aura la même réaction que ces enfants venus de loin : « Apprenez-moi les gros mots ! » Plus loin dans le film, Dany Boon dira à Kad... in extremis, en écho : « Mais nous, on sait aussi le Français. » (Ben... oui, faudrait pas avoir à l’oublier.)

Les virées avec copains d’enfance et nouveaux copains, la baraque à frites, le RC Lens et le public sang et or du stade Bollaert, le « plat pays » de Brel, la pluie sur l’autoroute bleu nuit, le char à voile, le Picon bière, le chicon gratin, la bistouille, le café chaud allongé au genièvre, le Maroual, le Carillon, le vœu secret de suivre le chemin de reconnaissance populaire de Louis de Funès / Bourvil : tout y passe.

Et hélas, ça lasse un peu.

Puis chacun s’en repart, yeux mouillants pour la seconde fois.

Kad et sa femme laissent derrière eux le carillon carillonner, le postier en poste et le Dany marié endimanché sur la place déserte, toute pavée des meilleures intentions du monde.


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 28 février 2008 11:54

    C’est quand même marrant, de voir un film sur le nord, avec comme acteur principal deux algériens.

    Les cht’is doivent facilement ce reconnaitre en eux, Dunkerque-Alger même combat.

     


    • snoopy86 28 février 2008 12:29

      "Tous Français de Dunkerque à Tamanrasset"

       


    • Plus naïf Plus naïf 13 septembre 2008 15:01

      Bravo Cris, pas mieux. les Français sont en train de devenir fou (vu les votes du texte... et électorale, mais espérons qu’ils ne soit pas représentatif, pour le texte)... Fou parce qu’en moins de 40 années, pour la 1ere fois de toute leur histoire, leur pays se transforme ethniquement, biologiquement et culturellement en ethnies africaines, orientales, asiatiques et métisses. Alors que depuis la nuit des temps il est uniquement Européen. Que cette mutation n’est pas réciproque et ne se réalise que pour eux, les pays de nos nouveaux colonisateurs (afrique, asie, pays musulmans...) restent et resteront encore homogènes ethniquement et culturellement eux pendant des milliers d’années. La "mondialisation" ethnique ne se passe que pour nous... Que les Français se font piller leurs emplois par ses millions de nouveaux arrivants jamais désirés par le peuple français, inutiles et appelés uniquement par le patronat et leur sbire politiciens pour faire baisser nos salaires et nos acquis sociaux, grâce à la mise en concurrence avec une main d’oeuvre ayant tout à perdre et acceptant tout ! Que les Français se font piller dorénavant leurs places de crèches, d’écoles, d’universités et maintenant d’emplois qualifiés, par la descendance de ces immigrés extra Européens, naissant sur notre sol tout autant par millions. Alors qu’un chômage de masse se comptant par millions d’individus, sévit depuis ses même 40 ans dans notre pays... Et je ne parle même pas de l’explosion de la violence de plus de 1000% depuis ces même 40 années à 80% dus aux afro-magrébins... et de tous les problèmes engendrer trop long a listé. Mais où vivent les gens qui sont pour tout cela ? En HLM dans les quartiers tiers-mondisé ? Ce n’est pas possible, je n’y crois pas, sûrement des bobos parisiens ou des provinciaux encore protéger pour le moment.... et idiots utiles du capitalisme, assurément


    • haddock 28 février 2008 12:03

      Il est con ce type là haut là ? Chris Racisteson ?


      • haddock 28 février 2008 12:07

        Line Renaud est d’ Armentières , c ’est dans le Nord .

         

        Sympa comme article est Dany fera une très grande carrière .

         

        Par-contre dénigrer une artiste uniquement sur le fait que vous ne partagez pas ses opinions politiques cher auteur , est une profonde débilité .


      • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 28 février 2008 14:29

        Je parle de culture. Je n’ai fait aucune allusion à une soi-disant race, à la différence de toi. Pour info, les magrébins sont considérés comme faisant partit de la race dite "blanche", comme moi, mais c’est certain que si cela n’est pas la tienne, que cela peut te poser des problèmes.

        Ce qu’il y a de bien dans le racisme, c’est qu’il suffit de gueuler le premier qu’un autre l’est, comme cela les gens ne se rendent pas compte quand fin de compte, c’est celui qui gueule qui l’est vraiment.
         

         


      • pallas 28 février 2008 12:22

        Genial encore de la promo pour de la daube, franchement c’est sa notre culture ?? c’est pitoyable.

         


        • haddock 28 février 2008 12:36

          On est très contents que la culture soit représentée par un mec comme Dany Boon , plutôt que par un âne du nom de Pallas .


          • LE CHAT LE CHAT 28 février 2008 15:14

            @haddock

            la culture , c’est pas uniquement celle encensée par les critiques qui savent que critiquer le cinéma populaire ! la culture c’est aussi les bonnes comédies que les yankees copient avec des acteurs à eux .

            Dany Boon , c’est la culture chti , comme Jean Lefebvre ,ti louis d’peuplingues et nenesse !


          • haddock 28 février 2008 17:29

            Le Chat ,

             

            Un type comme Dany , ça se voit dans ses yeux malins , il est The Culture , le mec d’ une région , qui en est fier et qui la défend , en plus il est drôle .

             

             

             

             


          • Rosemarie Fanfan1204 28 février 2008 17:38

            @ Coucou Had !

            Dany Boom m’avait fait marrer dans la doublure. Bon duo avec Gad Elmaleh.

             


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 28 février 2008 17:40

            Tony, un Deutz brut pour Had.

            (rien à voir avec les tracteurs verts, je précise, méme si l’étiquette est verte aussi...Je ne sais pas si tu connais, mais là, c’est vraiment du bon)


          • haddock 28 février 2008 18:39

            Salut Fanfan comé vaï  ?

             

            Sandro là tu me gâtes , j’ vois la vie à travers les bulles !

             

            C ’ est vrai ce Dany il respire la tendresse et la bonhomie , c ’est un futur Raimu , et il ya des ânes pour dénigrer .


          • Rosemarie Fanfan1204 28 février 2008 19:49

            @ Sandrao, amateur de bonnes bulles !


          • Rosemarie Fanfan1204 28 février 2008 19:51

            @ Had, cela très bien merrci. Et chez toi ? Je me joins à vous les gars pour une petite coupe ! à la vôtre !

             


          • LE CHAT LE CHAT 29 février 2008 09:07

            @FANFAN

            moi c’est la maison du bonheur qui m’a fait rigoler un max

             


          • LE CHAT LE CHAT 28 février 2008 13:28

            J’va aller arvéter ch’film avec les cacoules à dany boon ce week end avec mes tiots , pour mi y’a pas besoin de décodeur ! c’est très bien un film qui montre le nord pas de calais sous un jour meilleur que dans l’imaginaire des gens qui le critiquent sans même y avoir jamais mis les pieds .

            n’empêche que hier ,les gens des bouches du Rhône espéraient la victoire de Lens , les seuls à pouvoir corriger le PSG  ; et bien le public de Bollaert n’a pas été déçu ! quel match ! les supporters de Lens ne perçoivent aucine inimitié au pays de l’OM , ils savent qu’on est sympas !

             

            l’auteur aurait pu ajouter à sa liste la femme flic de yves Boisset avec Miou-miou et le corps de mon ennemi d’Henri verneuil avec jp Belmondo ,qui donnent pas vraiment envie d’aller dans le chnord .

             

            LE CHAT , qui parle encore plus chti que dany boon , 62 pour toujours et fier de ses origines


            • Achéron 28 février 2008 16:40

              62 ! Méfie te !!


            • SbII 28 février 2008 13:50

              @ L’auteur :

              Maroille et non ’Maroual’ !!!

               

              Din l’Nord, ya pas qu’des corons,

              Din l’Nord, ya pas qu’eul carbon

              In na auchi du houblon

              In na auchi eul pichon


              • JLys 29 février 2008 09:36

                Hé Fieu ! Ch’est Maroilles, nin Maroille. Ch’est un vrai villache, avec des vrais gins dins l’arrondissmint d’Avesnes. Dins l’Nord y aussi des vaques et du lait pou faire du bon fromache (qu’est moins fort dins l’bouque qu’à l’odeur...)


              • JLys 29 février 2008 10:18

                "Dany Boon, fils de kabyle, converti au judaïsme, ... , une mère catho .... , Dany porte donc les trois monothéismes en lui !"

                Kabyle, donc forcément (voire génétiquement ?) musulman... L’auteur n’imagine pas de Kabyle chrétien, ou juif, ou athée.

                Et puis, qu’est ce que ces considérations ethnico-religieuses viennent faire dans cette analyse d’un film - excellent, au demeurant - qui n’a d’autre but que récréatif et comique...

                Il ne s’agit pas d’un documentaire ethnologique sur les populations retardées des régions septentrionales du territoire, où se parle un dialecte "chuintant". A propos, on n’a jamais parlé le "chti" à Bergues, mais le flamand, qui n’est pas chuintant... l’auteur dirait peut-être "rauque", puis qu’il aime qualifier...


              • MagicBuster 28 février 2008 14:26

                Les Ch’tis au cinoche ça fait pleurer deux fois.

                La première fois une fois à la caisse , et la seconde fois à la sortie.

                 smiley

                NB : Il y a les sous-titres pour les non ch’tis ?


                • LE CHAT LE CHAT 28 février 2008 15:01

                  Line Renaud en mère du Nord... on n’y croit pas un instant !

                  Je me trompe ou l’auteur est un peu dur de la feuille ! si y’en a une qu’a bien l’accent du chnord , c’est bien elle ! la native de La chapelle d’Armentières est une vrai chti !


                  • LE CHAT LE CHAT 28 février 2008 15:43

                    @calmos

                     

                    c’est bien l’essentiel , que le film soit distrayant ! qu’importe l’avis des critiques bobos , on s’en tape le coquillard !


                  • manusan 28 février 2008 17:04

                    le film aurait pu s’appeller : voir Dunkerque et mourir.


                    • LE CHAT LE CHAT 28 février 2008 17:16

                      @corto maltese

                      y’avait week end à Zuydcoote pour ça !


                    • manusan 28 février 2008 21:24

                      number 2 : voir berck plage et vomir


                    • LE CHAT LE CHAT 29 février 2008 09:04

                      cauet l’a fait avec une parodie : les experts Berck plage


                    • ytty54 ytty54 28 février 2008 23:16

                      le film est trés sympa, positif, souvent drôle que demander de plus ? pas besoin de culturiser inutilement. On passe un bon moment.

                      sauf le passage sur Bollaert évidemment !!!


                      • vivelecentre 29 février 2008 00:51

                        il y a differente enigmes dans la vie ,qui ont une importance relative

                        Une pour moi qui n’est pas la plus importante mais toutefois bien mysterieuse , en quoi les prestation de monsieur Ked Merad sont elles droles ?

                        On le voit tres souvent sur differents plateaux televisés lui , pourtant a l’air de bien s’amuser , son pote ( olivier ?) et toujours tordu de rire au moindre agissement du premier, mais moi , je n’ai toujours pas compris les ressords comiques de ces interventions

                        Cela reste pour moi un profond mystere..

                        Ps ; il y en a aussi quelque autre , Mickael Young (? ?) par ex


                        • walpole walpole 29 février 2008 10:35

                          Calmos !... Du calme !

                          Ainsi je serai un Con et un Trou du Cul de Gauchiste ? C’est un mensonge : je ne suis pas... gauchiste ! Enfin…. Je vois que Nicolas a fait des émules. C’est ainsi que parlent les Racistes d’aujourd’hui : ils attribuent à l’Autre ce qui les gratouille à l’Intérieur et qu’ils n’ont pas réglé ( la Peur de l’Etranger). Passons.

                          Une précision : oui le Maroual, je ne sais pas l’écrire mais SVP n’en faites pas tout…un fromage !

                          Quant à relever que Dany Boon porte en lui les Trois Monothéismes, c’est bien lui qui le dit en Interviews non confidentiels ( Au Point, à l’Express…). Tout ce qui est en italiques n’est pas tiré de Dany que j’aurai mis sur écoute ! Ce sont ses propos publics. Le Nord n’a pas toujours été une Terre Paradisiaque pour lui.

                          Sur le film, ben oui, il y a deux passages superbes : la Rencontre Kad-Dany et le tour de table au Restaurant. Pour le reste, c’est pas terrible.

                          Enfin un mot sur Line Renaud. C’est mon droit (sans être insulté en retour) de dire qu’il y a erreur de casting : Madame parle parfaitement le ch’ti… de Las Vegas. Et même native d’Armentières, elle fait plus Meneuse de cabaret bling-bling que Marâtre et Mère surprotectrice de Bergues.

                          Quant à PSG-Lens qui se profile, je ne serai pas dans les Tribunes avec les Bobos Parigots.

                           


                          • gnarf 29 février 2008 10:52

                            Line Renaud peine beaucoup a retrouver un accent du nord credible. Je sais bien qu’elle est du nord, mais ca ressemble plus a une personne du 16eme arrondissement essayant de prendre l’accent du nord.

                            Je suppose qu’elle a du enormement travailler son chant et sa diction dans plusieurs langues au cours de sa carriere...cela donne de tres bonnes habitudes d’elocution, difficile de s’en separer !


                            • claude claude 1er mars 2008 17:49

                              je n’ai pas vu le film de dany boon,

                               

                              mais j’ai vu le "making off" sur canal plus et écouté les diverses interviews qu’il a données.

                              plus qu’un film sur le ch’nord, c’est une ode à l’amitié, à la sincérité, aux rapports entre les gens, où la sincérité et l’être, priment plus que le markéting et le bling-bling...

                              et cela nous fait du bien à l’âme en ces temps difficiles où l’on dit tout et son contraire selon la direction du vent et l’âge du capitaine...

                              ce qui est rassurant, c’est que les films qui ont pour sujet l’amitié et les relations dénuées d’artifices entre personnes, ont toujours autant de succès : gérard oury en avait fait sa spécialité (le corniaud, la grande vadrouille...), francis weber lui aussi commis quelques films dans le genre (la chèvre, le dîner de con, le grand blond...)

                              longue vie donc au vrai cinéma de divertissement...


                              • Plus naïf Plus naïf 5 septembre 2008 22:17

                                Encore un !... À moitiè arabe converti au judaïsme cette fois-ci... les arabes vont même jusqu’à représenter la France profonde maintenant... Mais que nous arrive-t-il ?? Qui a ouvert les portes !! Ils prennent le pouvoir par toutes les fissures et tous les trous...

                                Qui a dit que la France serait africaine ? Bye, bye, sciences, arts, technologies, laïcité, histoire de France et d’Europe si riche, génie Européen... Ce fut une sacrée époque que celle de la France Européenne... salamalec oume ! tam tam, rap, tag, hip hop, gangs, voile, islam, mosquée, boubou, youyou, kapouéra, ablation du clito, polygamie, chomage de masse, immigration de masse, émeutes ethniques de masse, d’égringolade du niveau scolaire, délinquance, violence, femmes et voitures carbonisées...

                                Bienvenu au temps barbares ! Et que des collabos xénophiles, ethno-masochistes, naifs et suicidaires ne me parlent pas de racisme ! Qu’ils mettent plutot des lunettes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès