• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « La rose tatouée » Quelque chose de Cristiana Reali

« La rose tatouée » Quelque chose de Cristiana Reali

En dirigeant 13 comédiens sur la scène du Théâtre de l’Atelier, il fallait avoir le goût du défi et apparemment, Benoît Lavigne n’en est pas dénué.

JPEG - 71.3 ko
LA ROSE TATOUEE
de Tennessee Williams Théâtre de l’Atelier photo © Theothea.com 

Deux couples séparés par une génération vont se partager l’empathie du public : Serafina & Alvaro ainsi que Rosa & Jack. L’une est couturière et mère de la seconde, celui-ci marin alors que celui-là est camionneur.

Avec Tennessee Williams comme on le sait, les rencontres passionnelles ne sont jamais très éloignées de la chaleur moite de la Nouvelle-Orléans.

Aussi, avec de surcroît du sang sicilien, la flamme risque d’être volcanique et comme Cristiana Reali est habituée à camper ce genre de passionaria exubérante, c’est avec délectation que sont attendues ces scènes d’anthologie sensuelle dans laquelle la belle apparaît toujours avec la fougue d’une Carmencita.

Et puis, comme l’adage telle mère, telle fille doit forcément être respecté, l’apparition de Léopoldine Serre s’avère aussi cohérente que révélatrice de son jeune talent, plein d’exaltation et de pétulance à ravir son joyeux partenaire, le sympathique Martin Loizillon.

Bref, tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes amoureux, si le mari de Serafina et donc père de Rosa n’était pas le réel catalyseur de l’amour familial originel qui régnait entre eux trois et c’est donc, parce que celui-ci va être assassiné, que les cartes de la libido vont être redistribuées après le temps du deuil.

Faisant jouer la drôlerie, la dérision et l’espièglerie en contre-emploi de la colère feinte et autres fulminations décalées, la veuve va mener, tant bien que mal, son monde à sa main, en tentant, notamment, d’imposer à sa fille un comportement vertueux forcément hors d’atteinte.

Les huit autres comédiens assurent, autour des deux duos amoureux, une présence chorale aussi surréaliste que l’histoire elle-même, en incitant les quatre partenaires à composer, au mieux, avec la fantasmagorie.

Fortuitement, une rose tatouée sur le sein de Sefarina lui apparaîtra en des circonstances quasi miraculeuses et c’est sans doute, à ces signes du ciel bien interprétés, que devraient se soumettre la destinée de l’Amour.

Oui ! à l’évidence, Cristiana Reali a vraiment quelque chose de Tennessee, il s’appelle Rasha Bukvic.

photos © Theothea.com 

LA ROSE TATOUEE - ***. Theothea.com - de Tennessee Williams - mise en scène : Benoît Lavigne - avec Cristiana Reali, Rasha Bukvic, Léopoldine Serre, Monique Chaumette, Grétel Delattre, Estelle Doré, Bérangère Gallot, Jean-Yves Gautier, Martin Loizillon, Sandrine Molaro, Sophie Nicollas, Nicolas Pujolle & Herrade Von Meier - Théâtre de l'Atelier

 

JPEG - 71.6 ko
LA ROSE TATOUEE
de Tennessee Williams Théâtre de l’Atelier photo © Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès