• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « La Vérité toute nue » de David Lodge au Théâtre Marigny

« La Vérité toute nue » de David Lodge au Théâtre Marigny

En entomologiste d’une société livrée à l’emprise des médias people, David Lodge installe ses quatre personnages dans le décor cosy d’un cottage très british afin d’observer de quelle capacité de nuisance chacun est en mesure de pourfendre la carapace d’autrui pour mieux y débusquer sa part d’ombre sous la lumière apprivoisée des projecteurs :

Retiré en apparence du cirque médiatique, Adrian (Patrick Raynal) « has been » dans la catégorie « écrivain à succès » vit à la campagne en « bobo » avec Eleanor (Isabelle Renaud) son épouse exerçant opportunément ses talents en poterie.

Rongeant son frein sans se l’avouer, le couple est quasi disponible pour la transgression d’un entre-deux devenu morose, que Sam (Jacques Frantz), leur ami d’université, va venir dynamiter d’un seul coup d’un seul, en fustigeant l’article odieux que Fanny Tarrant (Claire Nebout), une journaliste spécialisée en potins vient d’écrire à son encontre, lui le scénariste en vogue d’Hollywood.

Par mesure de rétorsion, le trio va donc imaginer de rendre la monnaie de sa chronique à cette indélicate en acceptant une interview enregistrée à son insu pour mieux la confondre par presse interposée.

Premier maillon d’une escalade en coups fourrés où tel est pris qui croyait prendre, ce papier infamant est ainsi le déclencheur d’un piège qui se refermera tour à tour sur chacun d’entre eux, en induisant la confidence intime comme un aveu public, armé en boomerang.

Mais que viendra prouver au sein de ce microcosme éditorial l’accident mortel du pont de l’Alma où Lady Di atteindra le sommet forcément sublime de la mythomanie universelle, si ce n’est précisément l’opportunisme d’une diversion dans les tabloïds "trash" remisant brutalement toutes leurs enquêtes de vérité mensongère au profit d’une édition au tirage hors norme, bien plus sexy ?

C.Q.F.D. : Rien n’a de valeur objective au regard de la presse people pourvu que le consumérisme y trouve son compte bon.

Christophe Correia tente d’adapter l’humour anglais aux critères du « boulevard » français sans convaincre totalement, mais l’interprétation est enlevée et le divertissement fait mouche.

Visuel affiche © Landi

LA VERITE TOUTE NUE - ** Theothea.com - de David Lodge - Mise en scène : Christophe Correia - avec Claire Nebout, Patrick Raynal, Isabelle Renaud, Jacques Frantz - Théâtre Marigny (salle Popesco) -


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès