• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La vogue des romans ’psy’...

La vogue des romans ’psy’...

Psyamour

Valérie Colin-Simard avait ouvert le bal dès l’année dernière, avec ’Mon psy, mon amour’ (Plon), un roman intimiste qui raconte un ’transfert’, c’est-à-dire ce qui se passe lorsque le patient s’attache un peu trop à son ’psy’... Un sujet souvent tabou, mais qui titille visiblement nos romanciers d’aujourd’hui...

Extrait :’ Je n’aime pas, je ne baise pas. Je ne sais pas ce qu’est le plaisir. Ou je le sais trop bien, il n’est pas fait pour moi, je n’y ai pas droit. Interdit. ’

En cette nouvelle saison littéraire, plusieurs auteurs traitent du même sujet, ou de la psychanalyse, de façon différente, et originale.

Psyorban

Christine Orban publie un roman délicat qui décrit une jeune femme dont le mari est atteint d’un cancer. Celle-ci va voir un ’psy’ pour essayer de s’en sortir. Un point de vue intéressant sur les méandres d’une thérapie, le secret des silences et la difficulté du deuil.
Extrait :« Il fait partie d’un secret plus terrible encore que lui. Pouvez-vous répondre à une seule question ? Si je vous parle et que vous parveniez à me guérir, ce sera pour vivre quoi ? »

’Deux fois par semaine’, Albin Michel.

Psy_tess

Bruno Tessarech nous divertit avec l’histoire d’un écrivain en panne d’écriture qui entame une analyse, et qui va être obsédé par la femme de son analyste sans jamais la connaître ni la voir, mais du coup sa plume repart...
Extrait : ’Un jour, je me suis allongé sur un divan. Parfois porté par une frénésie compulsive, mais le plus souvent au prix d’un solide embarras, j’y ai ratiociné pendant près de trois ans.’

La Femme de L’Anayste, Buchet Chastel

Psy_bouraoui

Nina Bouraoui nous propose, quant à elle, une quête introspective très personnelle tissée à partir du récit de ses rendez-vous hebdomadaires, sur une période de plusieurs années, avec le ’docteur C’.

Extrait : "Mes mauvaises pensées est le récit de cette confession, j’ai voulu raconter le métier de vivre et le métier d’aimer."

Mes mauvaises pensées, Stock

Petit rappel pour Brigitte Kernel qui avait elle aussi publié il y a quelques années, Tout sur Elle, l’histoire d’une patiente obsédée par sa ’psy’..

Kernel_psy
Extrait :« La suivre est un exercice délicat mais jouissif, du muscle et du temps, voilà ce qu’il faut, respiration souple, sens de l’observation, je m’offre à fond et je l’aurai. Elle ne m’échappera pas, ne quittera pas mon esprit, je le lui interdis. »
ed. Flammarion


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès