• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Laïcité (performance)

Laïcité (performance)

Performance de Laureline Collavizza et Lika Guillemot. Vue le 15 mars 2016, dans le cadre d’un débat sur la laïcité au conservatoire Paul Dukas. En route vers les lycées, pour y susciter la parole, avec en vue aussi une forme plus longue pour en faire un spectacle en soi.

Crédit photo : Lika Guillemot.

JPEG - 42.9 ko

Comment rendre spectaculaire notre débat sur la laïcité ?

Si débat il y a. Beaucoup de paroles, beaucoup d’invectives, des points de vue intransigeants, des incompréhensions réciproques, des dénonciations croisées du discours des autres, des procès d’intention à la pelle, des discours assez incroyables d’illogisme qui laisse pantois parfois, des doubles voire triples discours... Une confusion pénible, lassante, qui peut paraître vaine, dangereuse même, tellement les passions y sont inébranlables.

Comment rendre spectaculaire ce flot de paroles fortes et séparées les unes des autres par des gouffres interstellaires ?

Débat-on vraiment de laïcité ? Si débattre est « se foutre sur la gueule » sur un sujet donné, façon ce dessin célèbre sur l’affaire Dreyfus « ils en ont parlé », on peut dire qu’on débat. Si débattre est échanger les points de vue pour convaincre et mettre le plus grand nombre de personnes de son côté, on ne débat vraiment pas ; si, encore plus idéal, débattre est échanger les points de vue pour que chacun se déplace peu à peu sur son propre point de vue et ainsi l’enrichisse en admettant que cela n’oblige personne à s’y joindre… Bon, ce troisième niveau n’existe jamais…

Laureline Collavizza prend tous les risques en proposant de spectaculariser ce débat en son état de violence et de déstructuration. Il est difficile de prendre de la distance avec ce sujet : la laïcité. Cela ne veut pas jouer. Et le jeu théâtral nécessite et crée la distance. Avec sa complice Lika Guillemot, Laureline Collavizza y arrive très bien.

Elle "surjoue" le jeu, en proposant un tirage au sort par le public, à l’aide d’un jeu de cartes. Le son et l’image, ce qui entre par l’œil et ce qui entre par l’oreille. Elle va ainsi développer sept personnages, sept figures dans un ordre aléatoire, accompagnées de sept bandes sonores qui ne collent pas forcément à ces personnages. Avec le tirage au sort de l’ordre des séquences, elle ne donne pas sens à la succession.

Elle nous parle de ce par quoi la laïcité est arrivée comme débat dans nos vies, dans la société : des tenues vestimentaires liées à une religion dans un collège et que des enseignants ont jugées problématiques par rapport à la laïcité, alors que la laïcité garantit la liberté de culte. Alors que selon moi, il eut mieux valu rester indifférents au caractère religieux de ces tenues, alors que leur caractère religieux ne porte pas en lui-même prosélytisme, on ne devient pas catholique en voyant passer un homme en soutane, nous sommes tous entrés dans la certitude que la laïcité était injonction aux religions de s’en tenir à l’entre soi, de ne pas apparaître dans l’espace public et que cette injonction était la meilleure, voire la seule, façon de vivre ensemble.

Laïcité ne tient pas de discours à proprement parler, ne raconte pas l’histoire de la façon dont nous est (re) venue la laïcité comme problème, alors qu’on l’avait pour ainsi dire oubliée, qu’elle était passée dans l’allant-de-soi, dans l’évidence pendant quatre-vingts ans.

Laïcité prend la laïcité là où elle est maintenant : dans le corps de la femme et son vêtement. Ce corps qui, au fond, ne va jamais. Trop présent, mon corps est médiatique, nous explicitent les « FEMEN » dans cette performance. Tandis qu’on croise la femme dissimulée entièrement sous le niquab (niquab-robe, pas vraiment couverte par ce niquab-robe), la religieuse... etc.

Il faut vraiment un culot immense et cœur « gros comme ça » pour rendre visible, avec son propre corps, cette « problématique », étrange si l’on y pense, de la visibilité du corps de la femme !

Avec allant et bonne humeur, bien à la face, regardant calmement son public (c’est de vous qu’on parle), passant d’une figure de femme à une autre, on aurait tendance à dire d’un stéréotype de femme à un autre, elle montre la singularité de chacun sous les images sociales de soi, l’Irréductible individualité, sous les multiples assignations.

Poser des questions (religion, tolérance, multiculturalisme, vivre ensemble…) pour initier, ouvrir l’échange dans une forme spectaculaire contemporaine, riche, ludique et respectueuse.

JPEG - 31.2 ko

Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • baron 30 mars 2016 15:12

    Déjà, il faut bien comprendre une chose, la croyance en dieu n’a aucun sens.

    On parle d’un dieu, que personne n’a jamais vu, qui semble particulièrement bien ce cacher des hommes, il n’existe même pas un indice de son existence. En, plus si il existe,,ont peut se demander si il est effectivement bon, parce que le monde c’est aussi beaucoup d’injustice et de souffrances.
    Bref, ont est en train de parler de quelque chose qui n’existe pas jusqu’à preuve du contraire et les religions deviennent un sacré problème, enfin surtout une ... 
    Alors la laïcité serait de faire respecter l’avis de la très grande majorité qui ne croit pas en dieu en faisant taire les religieux dans l’espace publique, de même pour les accoutrements et autres us et coutumes alimentaires ou autres.
    Donc, la religion c’est à la maison et sans déranger les voisins.

    • Samson Samson 31 mars 2016 16:41

      @baron
      « Déjà, il faut bien comprendre une chose, la croyance en dieu n’a aucun sens. »
      .... pour vous ! Mais qui êtes-vous donc pour décréter le sens qu’y donnent ou trouvent les autres ?

      « Bref, ont est en train de parler de quelque chose qui n’existe pas jusqu’à preuve du contraire ... »
      Rassurez-vous, la preuve, seuls les imposteurs, pourront la produire : de là à évacuer l’intime conviction, il va vous falloir méchamment booster le budget de la sécu pour lobotomiser les populations à coup de Prozac et d’Haldol. Bonne chance quand même ! smiley

      "Alors la laïcité serait de faire respecter l’avis de la très grande majorité qui ne croit pas en dieu en faisant taire les religieux dans l’espace publique, de même pour les accoutrements et autres us et coutumes alimentaires ou autres.« 

      En matière religieuse, pas difficile : il suffira - au nom de la Sainte Liberté d’expression - de la limiter - encore un peu plus - pour la réserver au seul droit de se gausser du fait religieux et autres imprécations proférées par Caroline Fourest, Philippe Valls et consorts.
      En matière vestimentaire et pour qu’il n’y ait plus de confusion, je vous suggère le retour à l’uniforme, et de ne plus autoriser les fichus et autres foulards féminins dans l’espace public que quand il drache ! En gage de patriotisme et pour prouver sa bonne foi en matière alimentaire, on pourrait aussi imposer la consommation du cassoulet Saupiquet au minimum une fois par semaine. smiley

      En bref, et après  »Je suis Charlie !« , le nouveau slogan pour a Liberté Républicaine se résumera à  »La Pensée Unique ou ferme ta gueule !«  Encore quelques progrès dans cette voie et l’intolérance du jihad laïc n’aura plus rien à envier à l’islamiste : on compte sur vous !

      Merci pour ce précieux point de vue d’un esprit sans nul doute »éclairé" ! smiley smiley smiley


    • baron 30 mars 2016 15:19

      Je rajouterais que calmer les religions serait bénéfique pour la paix civile. 

      Chacun pense et croit ce qu’il veut, mais cela doit rester une affaire très privée, on va pas revenir aux guerres de religions au 21 ème siècle.
      Et si cela ne suffit pas, il faut extirper les religions de la socièté ce sont des fléaux....

      • Pierre Régnier (---.---.176.19) 31 mars 2016 09:59

        @baron

        Pierre Régnier :

         

        L’existence ou non de dieu, c’est devenu un débat comparable à ce qu’était jadis le débat sur le sexe des anges. Faire taire les religieux dans l’espace public n’est pas pour autant une solution au réel problème posé aujourd’hui par la violence commise au nom d’un dieu.

         

        Ce qui doit être fermement interdit (« extirpé de la société ») c’est la liberté, aujourd’hui laissée aux religions, de justifier cette violence sous prétexte qu’elle est inscrite comme ordre de Dieu dans les textes jadis sacralisés par les religions. Il faut dé-diviniser et désacraliser la violence religieuse.


      • Samson Samson 31 mars 2016 16:47

        @baron
        « Et si cela ne suffit pas, il faut extirper les religions de la socièté ce sont des fléaux.... »
        S’il y suffisait pour purger la société de la connerie, çà se saurait ! smiley smiley smiley


      • Esprit Critique 30 mars 2016 16:12

        Si l’auteur a compris ce qu’il a écrit, cela fait au moins un lecteur heureux.


        • rimka 30 mars 2016 22:21

          La laïcité, une nouvelle religion, sans lieux de culte 

          à laquelle tout le monde est obligé d’y croire
          sinon on tombe sous le coup de le Loi !!!

          • Pierre Régnier (---.---.176.19) 31 mars 2016 10:12

            Pierre Régnier :

             

            Que la laïcité soit mise en spectacle ou en petit guide pratique comme dans un récent (bon) livre de Régis Debray et Didier Leschi (1) ne change rien au problème désormais dominant de la France : l’évidente insuffisance de la loi de 1905 pour résister à l’islamisation du pays comme au reste de l’Europe, catastrophe chaque jour de plus en plus évidente.

             

            Le débat doit devenir, de toute urgence : laïcité formelle ou résistance à l’islamisation.

             

            (1) La laïcité au quotidien (éd. Folio Gallimard 2016)


            • philouie 31 mars 2016 21:32

              @Pierre Régnier
              Que pensez vous du financement par la France du terroriste Abdelhakim Belhadj dans les guerres libyenne de Sarkozy ?
              Sarkozy est-il musulman ?


            • Crab2 31 mars 2016 16:54

              De nombreux rôles de femmes dans l’Ancien Testament, quelques-uns dans le Nouveau, aucun dans le coran

              Suites :

              Rossignol chante vrai

              http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/rossignol-chante-vrai.html

              .

              http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/03/31/rossignol-chante-vrai-5782216.html


              • rimka 31 mars 2016 19:27

                La laïcité : définition : faire de l’homme l’esclave de son ego, de ses passions, pour le transformer en simple consommateur et pouvoir exploiter facilement ses bas instincts.


                • Pierre Régnier (---.---.176.19) 31 mars 2016 21:28

                  @rimka

                  Pierre Régnier :

                  La laïcité n’est pas le contraire de la maîtrise de soi et de la résistance à la consommation.

                  Mais il est vrai que, dans la France sarkhollandienne, elle est avant tout le mépris de toute démarche spirituelle, religieuse ou pas, et que ça la fait porteuse d’obscurantisme, conduisant ses adeptes au déni de la violence théologique et, plus gravement, de celle qui est consubstantielle à l’islam.

                  Pour les athées sectaires faussement laïques il est inutile de regarder les nuances, voire les manifestes contraires au sein des religions puisque, pour eux, « tout ça c’est des conneries ». Ça les rend parfois complices de ce qu’il y de plus dangereux dans la pratique religieuse comme, en ce moment, la conquête de la France et de l’Europe, par la violence ou par la patience dans la dissimulation.


                • philouie 31 mars 2016 21:30

                  @Pierre Régnier
                  et donc qu’elles sont les textes desquels s’autorisent les président Français pour détruire des pays entiers ?


                • Crab2 1er avril 2016 09:55


                  @Pierre Régnier
                  La spiritualité c’est la vie de la conscience et les religions, loin s’en faut, n’en ont pas le monopole

                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/jouir-sans-se-nuire-ni-nuire-autrui.html


                • Crab2 1er avril 2016 10:56

                  @Pierre Régnier

                  La spiritualité c’est la vie de la conscience et les religions, loin s’en faut, n’en ont pas le monopole

                  À Platon artisan du premier autodafé dans le but de détruire l’œuvre du penseur Démocrite, l’ennemi de l’athéisme telplus tard Robespierre l’un des pires ennemis des athées, je préfère la liberté de conscience, la liberté de parole des grands penseurs et libertinstrès cultivés  : Aristippe de Cyrène, Démocrite, Leucippe, Épicure, Ésope, Lucrèce, Hypatie, Ninon de Lenclos,John Locke, La Fontaine, Émilie du Châtelet, Mozart
                  Mozart avec Da Ponte, Casanova - Mozart avec Casanova,d’Holbach, Darwin, Champolion, Nietzsche, Richard Dawkins, Élisabeth et Robert Badinter, ect. ect.


                • Pierre Régnier (---.---.176.19) 1er avril 2016 19:36

                  @Crab2

                  Pierre Régnier :

                   

                  Nous sommes bien d’accord, Crab2, « la spiritualité c’est la vie de la conscience et les religions, loin s’en faut, n’en ont pas le monopole ». C’est bien ce qui, dans un commentaire où je critique ce que je ressens comme une « France sarkhollandienne » je lui reproche sa conception de la laïcité "qui est avant tout, selon moi, le mépris de toute démarche spirituelle, religieuse ou pas".

                   

                  Je crois comprendre que ce qui nous différencie c’est que, moi, je crois aussi en une spiritualité religieuse et que, longtemps après avoir quitté le christianisme de ma jeunesse, je le respecte toujours pour tout ce qu’il a de bon et ne le combats que dans sa contribution indirecte à la violence du monde.

                   

                  Ce que je reproche tout spécialement à la fausse Gauche c’est, par sectarisme athée, de s’enfermer dans une conception obscurantiste de la laïcité, résultat d’un stupide refus d’étudier et de comparer les causes de la violence cultivées par les religions.

                   

                  C’est ce stupide refus qui la conduit, étant au pouvoir, à favoriser le développement de la religion la plus directement dangereuse de toutes, pour des raisons spirituelles très faciles à comprendre. 


                • rimka 31 mars 2016 23:30

                   @Pierre Régnier

                   La conquête de la France et de l’Europe se passe dans votre imaginaire.La vraie conquête par la violence se passe en Irak, Syrie, Libye, Mali, Ukraine...
                  Quand à la conquête par dissimulation, elle est planifiée et mise en oeuvre par l’Occident pour imposer son modèle au reste du monde.
                  Et si vraiment vous y croyez à ce que vous dîtes et que vous pensez que vous êtes attaqués, c’est que vous ne croyez pas en vos forces et aux valeurs que vous défendez. Comment des pays qui se trouvent dans un état de délabrement puissent représenter un danger pour vous, alors que vous possédez la force qu’aucune Nation n’a possédé dans l’histoire. A moins que se soit la force de la religion de l’Islam qui vous effraie. Dans ce cas pourquoi ne pas faire connaissance avec cet inconnu pour faire disparaître cette frayeur.

                  • Crab2 1er avril 2016 09:58

                    @rimka
                    La force de l’islam - MDR

                    De nombreux rôles de femmes dans l’Ancien Testament, quelques-uns dans le Nouveau, aucun dans le coran

                    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html




                  • Orélien Péréol Orélien Péréol 1er avril 2016 00:25

                    J’ai écrit un texte sur une performance. Commentez ce texte, commentez la performance telle qu’elle apparaît dans ce texte.

                    Ne vous servez pas de cette possibilité des commentaires pour dire ce que vous trouvez bon de dire, sans vous occuper de ma critique. Ecrivez des articles.
                    Commentez mon texte. Commentez la performance.

                    • Pierre Régnier (---.---.176.19) 1er avril 2016 10:15

                      @Orélien Péréol

                      Pierre Régnier :


                      Le gouvernement de la fausse Gauche a réussi, Orélien Péréol, à vous convaincre que la politique n’est plus désormais qu’une affaire de spectacle et de mots. Les artistes ont le droit d’apporter leur talent à ses démonstrations, par des initiatives théâtrales autonomes ou à l’appel de publicitaires chargés de vendre de « l’antiracisme » à la télé comme on vent des savonnettes.

                       

                      Mais, jusqu’à ce jour, les citoyens ont encore officiellement le droit de penser que le bien vivre ensemble dans la diversité mérite qu’on se mobilise, au moins aussi, autrement que dans la claque admirative.

                       

                      Après les massacres de novembre 2015 commis, comme ceux de janvier, au nom du Dieu de l’islam, fut diffusé un beau diaporama rassemblant 80 dessins d’artistes tous plus talentueux les uns que les autres. Ils disaient leur indignation, et leur compassion pour les familles des victimes.

                       

                      Je fus de ceux qui, en les admirant, trouvèrent aussi qu’il était stupéfiant que seulement 4 dessinateurs aient fait allusion à l’islam (dont un qui répétait à sa manière le gros contresens de Cabu montrant, en une de Charlie Hebdo, un Mahomet pleurant, après des violences commises en son nom, "parce que c’est dur d’être aimé par des cons").

                       

                      Il me paraît plus que jamais évident qu’il ne suffira pas de sauter comme un cabri devant son clavier, devant un micro, devant une caméra ou sur les planches d’un théâtre en criant laïcité laïcité laïcité ! pour que celle-ci suffise à faire barrage au désastre de l’islamisation de la France et de l’Europe.

                       

                      Si vous ne voulez pas que vos articles provoquent chez moi de tels commentaires, Orélien, écrivez sur le chant des oiseaux et sur les jonquilles qui sont en ce moment bien belles sur les pelouses de notre beau pays. Je vous le jure, je n’interviendrai pas.

                       



                    • Orélien Péréol Orélien Péréol 1er avril 2016 12:19

                      @Pierre Régnier
                      Vous écrivez : « Le gouvernement de la fausse Gauche a réussi, Orélien Péréol, à vous convaincre que la politique n’est plus désormais qu’une affaire de spectacle et de mots. »

                      Je ne dépasserai pas cette première phrase. Respectez-moi.
                      Je précise que je ne suis pas blessé par cette phrase, je ne vais pas plus loin parce qu’elle n’appartient pas au débat d’idées.

                    • Pierre Régnier (---.---.176.19) 1er avril 2016 13:32

                      @Orélien Péréol

                      Pierre Régnier :

                       

                      Je vous respecte, Orélien, et je veux bien croire, puisque vous me le dites, que le gouvernement ne vous a pas convaincu. Mais alors acceptez que le débat que vous avez lancé puisse aller au-delà de la simple appréciation de la qualité intrinsèque d’un spectacle sur la laïcité, et puisse permettre l’expression d’un doute sur l’efficacité formatrice de toute mise en spectacle d’un sujet aussi important.

                       

                      Si tous les débats, sur tous les sujets, ne sont pas ouverts de cette manière, alors la démocratie n’est qu’un vain mot et la nôtre, avec les drames qu’elle a à affronter en ce moment, est foutue. Je suis de ceux qui ne veulent pas qu’elle le soit.


                    • Crab2 1er avril 2016 10:09

                      La laïcité, est mise en cause chaque fois qu’un individu ou un groupe veut imposer du dieu ou de son dieu à tous où que ce soit dans l’espace public
                      ’’ Les droits des femmes et l’égalité des femmes et des hommes ’’ ne relèvent pas de la laïcité mais de poursuites devant les tribunaux chaque fois que la religion et ses acteurs ( théologiens avec ou sans poil ) prônent en s’appuyant sur de soit disant textes sacrés la suprématie de l’homme sur la femme - par exemple :

                      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html


                      • Orélien Péréol Orélien Péréol 1er avril 2016 14:56

                        @Crab2
                        Vous écrivez : « La laïcité, est mise en cause chaque fois qu’un individu ou un groupe veut imposer du dieu ou de son dieu à tous où que ce soit dans l’espace public »


                        Je ne partage pas du tout ce point de vue. J’ai écrit 15 ou 20 articles, toujours en lien avec de l’actualité. La laïcité appartient exclusivement à l’Etat. Aucun comportement d’un citoyen ne peut le remettre en cause, en soi.*
                        Par contre, effectivement, la pensée de citoyens qui veulent que les femmes doivent cacher leurs cheveux et les hommes non doit être combattu au nom de l’égalité en droit des femmes et des hommes. Que ces citoyennes et citoyens aient des raisons religieuses pour voir les choses ainsi ne concernent pas l’Etat. Ce n’est pas un problème de laïcité.
                        Même si la motivation de cette différence entre les hommes et les femmes vient de la religion, cela n’en fait pas un problème un problème de laïcité pour l’Etat. 

                      • Crab2 4 avril 2016 13:29

                        @Orélien Péréol
                        La laïcité appartient à l’État, certes certes, mais l’égalité femmes-hommes est l’affaire de la République, et dans mes centaines d’articles je distingue très clairement ce qui relève des valeurs de la républiques auxquelles les religions et auxquels leurs adeptes doivent se soumettre que cela leur plaise ou non

                        Je ne crains nullement de dire que les porteuses « volontaires » du voile poignardent toutes les autres femmes dans le dos - et sont à la pointe de toutes les tentatives de rétablir " l’ordre moral « contre » les droits des femmes " - contre toutes les libertés individuelles qui font notre culture, notre humanité

                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/04/feministe-de-toujours.html

                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/04/04/feministe-de-toujours-5783904.html


                      • Orélien Péréol Orélien Péréol 1er avril 2016 15:00

                        Je vous redis à tous : traitez mon sujet, s’il vous plait. Mon sujet n’est pas la laïcité, en général.

                        Mon sujet est un spectacle de performance à propos de la laïcité, à qui je souhaite un bon avenir.
                        Je ne parle de laïcité qu’à propos de ce spectacle. Faites de même dans vos commentaires.

                        • Pierre Régnier (---.---.176.19) 1er avril 2016 19:51

                          @Orélien Péréol

                          Pierre Régnier :

                           

                          Si votre article donne à voir le spectacle de performance à propos de la laïcité, je reconnais que je me suis éloigné à tort de votre sujet. Mais j’ai cliqué sur les deux images que vous reproduisez, et ça ne lance aucune vidéo sur mon ordinateur. J’aimerais savoir si c’est différent pour les autres commentateurs.


                        • Orélien Péréol Orélien Péréol 2 avril 2016 00:25

                          @Pierre Régnier
                          A ma connaissance, il n’y a pas de vidéo de ce spectacle qui a été donné une seule fois.

                          De toute façon, j’ai perché des photos prises sur le Net (avec l’aimable autorisation de la photographe et de la comédienne), je n’ai pas perché de vidéo. Désolé.

                        • Crab2 5 avril 2016 08:55

                          Onfray - la chrétienté et l’islam

                          Michel Onfray et l’idée qu’il se fait de la civilisation judéo-chrétienne ou encore de qu’il en reste, devrais-je dire - impacterait la société au point que quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, nul ne serait épargné y compris tous les esprits doté par leur histoire familiale et personnelle d’un entendement comptant parmi les plus contestataires de " l’ordre moral "

                          Suites :

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/04/onfray-la-chretiente-et-lislam.html

                          .

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/04/05/onfray-la-chretiente-et-l-islam-5784331.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès