• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Larry Clark : Delanoë hisse son cache-sexe

Larry Clark : Delanoë hisse son cache-sexe

Le Paris de Bertrand Delanoë, retranché derrière la loi, a décidé d’interdire aux ados l’expo de Larry Clark, adophile photographe américain, qui depuis des décennies leur colle aux baskets. Alors, Larry, trop hard ? Ou Bertrand trop mou ?

Avant des photos, Larry Clark, pour moi, ce fut d’abord des films. Bully, Kids, Ken Park. Films à l’érotisation maximale, sous couvert de raconter des histoires d’ados américains. Beaucoup de corps jeunes, nus, filmés ras du pubis, offerts, dans des situations scabreuses, violentes, sales ou drôles. Un peu comme la série « Skins » qu’a diffusé Canal. Un peu, mais plus hard. Dans les films de Clark, on baise, on se branle, on sniffe, on fume, on se prend la tête avec son vieux, qui distribue quelques mandales, on tue aussi parfois, on partouze, on sodomise, on pleure, on ravale une existence pas très rose, on cultive la haine et la colère. Et on baise. On baise a deux, a trois. On se masturbe en s’étranglant avec sa ceinture de robe de chambre. On éjacule dans la suffocation. C’est ça Larry Clark. C’est ce quotidien là qu’il a choisi de filmer. C’est ces fractures, ces fêlures, ces échappatoires aussi d’une période sensible de l’existence, l’adolescence. On peut trouver ça choquant. C’est cru. C’est excitant aussi, parfois. C’est violent, crade, mais au bout du compte, ça raconte une histoire, des histoires. Ca raconte des extraits de vie. C’est « la vraie vie » de ces ados, jure Larry Clark. On pourrait rejeter ça comme étant les délires d’un vieux pervers, sauf que…sauf que il faut voir ces films, et surtout ces acteurs. Il faut voir jusqu’où ils vont devant la caméra du réalisateur, à quel point ils lui font confiance. Les jeunes filles comme les jeunes hommes. Il faut voir comment ils jouent (très bien) de scènes assez dures quand même, et pas pour la gloire : ces films n’ont pas pour vocation de starifier quiconque. Ils passent inaperçus, ou pas loin. Mais donc en les voyant, en observant ces jeunes acteurs donner tant à la caméra, se mettre totalement à nu, c’est peu de l’écrire, on accorde à Clark la légion d’honneur de la sincérité. Il n’est pas le voyeur, il devient celui qui permet à ces ados de s’exprimer, de libérer peut-être aussi leurs fantasmes ou simplement d’être eux-mêmes, devant la caméra, sans honte, sans pudeur, sans peur. Il devient leur complice, presque leur ami, celui à qui on va dévoiler son mal ou son bien être.

Le problème aujourd’hui, c’est que Larry a un peu vieilli, qu’il n’est pas loin d’avoir la tronche du vieux lubrique qu’il n’a jamais été, et que du coup, en exposant ses photos d’il y a 30 ans, ces sexes juvéniles mais costauds, ces seins hamiltoniens, ces flingues, ces piqûres, ces scènes de presque bondage, il crée le trouble. Notre jeunesse peut elle voir ça ? Non dit le législateur, donc non, dit la mairie de Paris. Dans ce cas là, la loi n’étant pas née d’hier, pourquoi avoir confirmé l’expo, il était encore temps de l’annuler. Mais bon, aux moins de 18 ans le musée sera fermée, décrète Delanoë. Libre d’accès par contre aux vrais vieux pervers de tous âges qui fort de leur carte vermeille vont venir reluquer ces corps si jeunes, si nus. Les moins de 18 ans, non. Larry du coup s’étrangle : comment peut-on interdire son expo sous prétexte de « pornographie » à un public qui se vautre nuit et jour sur les sites de cul sur Internet ? A quoi ça rime ? Il a pas tort, Larry, mais pas tout à fait raison non plus. Dans sa défense, un peu de confusion. D’abord on ne doit pas faire croire que le seul loisir des ados sur le net est d’aller chercher l’adresse de tous les sites de cul existants. Ensuite, les ados qu’a photographié Larry Clark ne sont pas « tous les ados », de même que les ados de la série « Skins » ne ressemblent peut-être pas à tous les ados. L’adolescence est un vaste débat qui ne se résume pas à des branlettes, des partouzes et des joints, c’est parfois pire, parfois plus soft, souvent un peu des deux. Tous les ados américains ne ressemblent pas aux ados de Clark. En revanche, là où il a raison c’est sur l’absurdité de l’interdiction aux « moins de 18 ans ». Ce type d’interdiction, réservée au X, ne se justifie plus, aujourd’hui que le porno est libre d’accès, grâce à internet. On pourrait diffuser des pornos sur TF1 à la place des Experts que ça ne changerait pas la face de la société. Parce que les « moins de 18 ans » ne regardent plus de toute façon cette télé là. Et que la ménagère de moins de 50 ans ne serait pas mécontente, de temps en temps, de se mater une production Marc Dorcel. Le porno est devenu banal. Plus dangereux du tout. Son interdiction ne sert plus à rien. Alors en quoi la vue d’un jeune homme non adulte la bite à l’air à côté d’une jeune fille non adulte la piqûre dans un bras pourrait-elle être dangereuse pour un jeune adolescent français, ou une jeune adolescente française ? En rien, sans doute. Parce qu’il ne faut pas prendre les adolescents français pour des demeurés qui n’ont aucun sens critique, aucun recul et deux neurones, ils savent faire la part des choses. En revanche, la vue d’un tel cliché exciterait sans aucun doute les pit bull associatifs, jamais avares de procès, de coups d’éclat comme on l’a déjà vu dans le passé. C’est de ça dont Delanoë et Girard ont voulu se prémunir. Au mépris de la simple notion de liberté artistique, au mépris d’un simple bon sens, d’un certain sens de la politesse aussi, quand on invite quelqu’un comme Larry Clark, ou quelques artiste que ce soit, qu’on lui promet une expo dans Paris, on ne lui chie pas dans les bottes au dernier moment, au nom de la loi, soi disant.

Il y a dans le cliché qui illustre cet article, cette nudité trash, ce sexe, cette piqûre, ce mélange, il y a cette orgie de découverte qui illustre bien quand même l’adolescence, période de transformation, de passage d’un point à un autre. Il y a dans ce noir et blanc une certaine poésie, qu’on retrouve dans de vieilles photos des Stones, du Velvet, il y a du plaisir aussi, surtout. Du plaisir. A venir, à prendre. Avant d’avoir plus de 18 ans, et de s’en tenir aux lois. Et à leurs perversions.


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • ccrriiccrrii 8 octobre 2010 10:43

    Interdiction ou pas, les ados se seraient-ils vraiment déplacés à l’exposition en masse ?

    Auraient-ils jugé le travail de Mister Clark comme de l’art, de l’érotisme ou de la pornographie, regards plus ou moins biaisés par une pudeur ressentie en public différente selon les âges ?

    N’est-ce pas un formidable coup de pub pour un photographe qui vieillit ?


    • Halman Halman 8 octobre 2010 10:54

      Pour moi ces photos sont insupportables.

      Des ados qui « baisent » je ne peux pas, et les montrer en photo est tout simplement répugnant.

      Nous sommes vraiment dans une société qui trouve tout et n’importe quoi tout à fait normal.


      • Rounga Roungalashinga 8 octobre 2010 11:15

        Des ados qui « baisent » je ne peux pas, et les montrer en photo est tout simplement répugnant.

        Pourquoi ?


      • Halman Halman 8 octobre 2010 13:30

        Parce que pour moi, d’après ce que j’en ai vu des ados, ils ne sont pas amoureux mais ont juste les hormones en délire.


      • Halman Halman 8 octobre 2010 13:31

        Je les ai vus dans des stages dans le club house la nuit, ça baise, ça fait des cochonneries, mais c’est pas amoureux.


      • Halman Halman 8 octobre 2010 13:33

        Ils ne disent pas « cette fille est fantastique », mais « il me faut ce cul ! »


      • Rounga Roungalashinga 8 octobre 2010 13:47

        Et alors ? C’est la vie, je ne vois pas ce qu’il y a de « répugnant ».


      • Jimmy 8 octobre 2010 14:37

        Bah
        les vieux ne supportent pas de voir les jeunes prendre du bon temps parce qu’ils (les vieux) ne peuvent plus


      • friedrich 8 octobre 2010 14:46

        Certains sont un peu coincés du cul, si je puis me permettre


      • LE CHAT LE CHAT 8 octobre 2010 15:15

        avoir les hormones en feu à leur âge , c’est normal ! avec ce que la télé leur montre en plus ! smiley ils vont quand même pas être vieux avant l’âge !


      • foufouille foufouille 8 octobre 2010 17:33

        halman a besoin de se faire lobotomiser
        les sentiments interdits avant 18a ?


      • Hieronymus Hieronymus 8 octobre 2010 17:42

        je me joins aux reticences d’Halman
        je ne suis pas oppose a la sexualite des adolescents
        mais il y a des lois qui visent a proteger la jeunesse
        et interdit leur exploitation sexuelle, l’interdit !

        ces photos ne devraient en aucun cas etre montrees publiquement


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 8 octobre 2010 22:43

        Sauf erreur de ma part, avoir « les hormones en délire » est une chose parfaitement naturelle. Il s’agit du cycle biologique humain. Je ne vois pas ce qu’il y a de « répugnant ». Halman vient peut-être de la planète Vulcain...


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 8 octobre 2010 22:56

        Hieronymus : « ces photos ne devraient en aucun cas etre montrees publiquement » (sic).

        Hiero, une chose t’aura peut-être échappé. Nous ne sommes plus au XIXème siècle et entre-temps on a inventé un outil très utilisé par les écoliers qui s’appellent internet. Tape donc le mot « cul » sur Google Image en mode filtré et regarde le résultat ici. Filtré, ils disent. Imagine ce qu’on peut y voir en « défiltrant » d’un clic de souris.

        Interdire l’accès à un musée parce que des gens y sont nus alors que la pornographie la plus crue est accessible partout, tous les jours, c’est ce que Cervantes appelait « combattre des moulins à vent ». Tu veux un cheval et une armure ?


      • Hieronymus Hieronymus 9 octobre 2010 01:24

        non Peachy
        je sais bien qu’il y a du cul a foison sur le net
        et de la baise trash, tres trash, autant qu’on veut
        mais ces sites ne montrent pas des mineurs en action
        si tel etait le cas, ces sites seraient poursuivis
        et c’est legitime (protection des mineurs)


      • liberta 8 octobre 2010 10:56


        Delanoé savait très bien ce qu’il faisait en interdisant cette expo aux ados : c’est- à dire provoquer un énorme coup de pub !!!

        Il a réussi  !

        Sans cette interdiction la pub pour ces photos n’aurait pas franchie les critiques dans les pages culturelles des journaux et là les photos sont à la une des médias

        Delanoé a donc gagné !


        • ccrriiccrrii 8 octobre 2010 11:00

          ... et s’il ne l’avait pas « interdite », ne l’aurait-on pas affublé de moeurs légères ???


        • friedrich 8 octobre 2010 15:45

          Tout devient clair maintenant, bien vu !


        • Massaliote 8 octobre 2010 10:59

          « Du plaisir. A venir, à prendre. Avant d’avoir plus de 18 ans, et de s’en tenir aux lois. Et à leurs perversions. » Le miteux sinistre de la Culture n’aurait pas mieux dit. Ah, ces lois perverses. Libérons les « boxeurs Thaïs de 40 ans ». :->


          • Massaliote 8 octobre 2010 12:25

            - 3 et ce n’est qu’un début. Faut pas contrarier les amateurs smiley


          • Massaliote 8 octobre 2010 12:26

            Moins 3. Moinssez ça me plusse ! smiley


          • foufouille foufouille 8 octobre 2010 17:34

            je plusse
            et pas pus de 14 pour le miteux


          • LE CHAT LE CHAT 8 octobre 2010 12:34

            s’il n’y avait que lui !


          • roblin 8 octobre 2010 13:12

            La véritable raison n’est pas de protéger les adolescents, mais de leur interdire la sexualité et l’éveil à la sexualité, il est ridicule de vouloir protéger les ados de la sexualité, c’est tout a fait normal et naturel, mais les politiques sont maladies, sur un forum sexualité, j’ai vu apparaitre une interdiction aux moins de 18 ans !

            On veut encore et toujours interdire aux jeunes ce à quoi ils ont droit pour protéger les parents, au mépris de la vie des jeunes.

            A l’heure actuelle, tout est confondu avec la pornographie ou de la pédophilie.

            Tout ce qui touche à la sexualité est interdit aux moins de 18 ans, mais c’est priver les jeunes d’une part de leur vie à laquelle ils ont droit.


            • roblin 8 octobre 2010 13:23

              J’ai oublié que le même avertissement à été mis sur le forum « enfants maltraités », voilà ou l’on en est aujourd’hui, on interdit aux jeunes de moins de 18 ans (comme par hasard l’âge légal de la majorité au yeux de la loi, ce qui confirme que c’est seulement pour que les parents ne risquent rien et les protéger) de parler de sexualité et même des maltraitances qu’ils subissent, tout ça au nom de la protection de l’enfance !

              Protéger l’enfance voudrait dire interdire aux enfants de vivre librement et normalement, les priver de leur sexualité, de protections face aux maltraitances ?

              On devient comme en amérique ou on explique aux jeunes dans les classes par une psy qu’ils peuvent être condamnés à la prison à vie pour avoir eu des rapports sexuels (vu dans un reportage, je crois que c’est celui là, un ado est inscrit sur un fichier de délinquant sexuel parce qu’il a eu des rapports sexuels avec son amie !!!!), ou encore un type montre une photo d’une jeune femme ado et sous entend qu’il faut la punir parce que si elle était nue, ce serait indécent !!!

              Ceux qui bataillent contre la vie, l’amour et la sexualité des ados et des jeunes sont de véritables pédophiles qui veulent priver ces enfants de ce à quoi ils ont droit, les autres, ni la justice n’ont leur mot à dire, cela revient à violer l’intimité de ces jeunes. C’est véritablement tuer la vie des jeunes, tout ce qui rappelle la sexualité est puni !


            • roblin 8 octobre 2010 13:42

              Je crois que la véritable raison de cette interdiction est que ces clichés rappellent des souvenirs douloureux à certaines personnes ou la sexualité était associée à des souffrances, des punitions parentales et que ces gens ont encore trop peur de se remémorer ses épisodes douloureux de leur vie.


            • Massaliote 8 octobre 2010 16:16

              « Tout ce qui touche à la sexualité est interdit aux moins de 18 ans, mais c’est priver les jeunes d’une part de leur vie à laquelle ils ont droit. »

              C’est priver (oh suprême scandale !) les vieux cochons de profiter des dits jeunes.

              C’est donner à ces jeunes le droit à l’innocence et la possibilité de découvrir la sexualité selon la sensibilité de chacun sans en précipiter aucun dans des expériences trop précoces pour être valorisantes et parfois traumatisantes.

              C’est éviter un prosélytisme malsain dès le plus jeune âge.

              Je sais, je suis absolument réac. J’assume smiley


            • UltraLord 8 octobre 2010 13:14

              C’est un faux débat. Tout le monde s’en tape de ces photos, qu’elles plaisent ou non.

              A l’heure d’internet, le problème n’est certainement pas cette exposition qui montre 3 paires de fesses et des nichons ...

              Vous croyez que ces jeunes qu’on souhaite ici protéger n’ont jamais vu de pornographie sur internet ? Et ce qu’il y auront vu est bien plus malsain que ces photos, dont je ne souhaite même pas débattre du contenu.

              Or internet ne pouvant être encadré pour des raisons techniques et parce que les parents ne maitrisent que trop rarement la chose, le problème est avant tout l’accompagnement que l’on donne aujourd’hui aux adolescents face à la découverte de la sexualité ...

              Le problème n’est pas ce qu’ils voient, mais ce qu’on leur en dit. Tout est affaire d’éducation et d’accompagnement.


              • friedrich 8 octobre 2010 13:39

                Pour le sexe et la nudité aucun problème en ce qui me concerne, c’ est la vie. Pour ce qui est de montrer à des ados de 14/15 ans d’ autres qui se shootent à l’ héro dans une ambiance cool, bof par contre... surtout que ce thème est récurrent chez Clarck, que j’ aime beaucoup au passage.




                • roblin 8 octobre 2010 13:44

                  Vous plaisantez sans doute ? Cette expo à été interdire en raison de ces contenus sexuels, sinon pourquoi ne pas interdire toutes les séries à la mode du moment, on en voit de bien pire dans les experts et toutes ces séries policières, la différence est que ces séries ne montrent jamais de sexualité, ou alors suggéré de façon indirecte.


                • friedrich 8 octobre 2010 14:27
                  Je connais très bien les mauvaises raisons de l’ interdiction et m’ en désole comme vous. Mais je ne pense pas que les ados soient assez matures pour interpréter la relation sexe/shoot de Clark de manière appropriée. Dans les Experts que vous citez, une éventuelle image véhiculée sur cette drogue atroce ne risquerait pas d’ apparaitre cool et djeun, et le drogué pas en bonne santé et jouissant de la vie.

                  Bien évidemment nos puritains bande-mou trop occupés à regarder les pénis et les poitrines n’ ont pas pris ce fait une seule seconde en considération. 

                  Tout ça pour dire que je suis contre cette censure, mais que j’ imposerais en fin d’ expo la vision de photos d’ héroinomanes en fin de parcours, avec le bon vieux slogan d’ antan : la drogue c’ est de la merde ! (sauf l’ herbe of course)

                • pierrot123 8 octobre 2010 14:13

                  « la différence est que ces séries ne montrent jamais de sexualité... »

                  Ou alors honteuse, criminelle, malade, salie, avilie , juste bonne pour le médecin-légiste...Ces séries US sont une des hontes de l’humanité.(je sais, il y en a d’autres...Mais c’est pas une raison !)


                  • Tiberius Tiberius 8 octobre 2010 15:45

                    Un homme politique qui avoue des comportements sexuels sodomites est-il bien placé pour jouer les pudibonds ? Je ne pense pas...


                    • Massaliote 8 octobre 2010 16:07

                      Delanoë cherche a contrebalancer pour satisfaire les familles. Il fait semblant de respecter la jeunesse.

                      Quant à l’expo, c’est sans intérêt si ce n’est une occasion de la jouer « provoc ».


                    • friedrich 8 octobre 2010 16:38

                      La grenouille de bénitier Tibérius n’ a pas tord. Il pourrait s’ agir, comme dit plus haut, d’ un excellent coup de pub. Très malin de leur part. On en parle même chez nous en Belgique.


                    • ugn402 8 octobre 2010 16:41

                      Delanoe est un adulte et il fait ce qu’il veut avec son cul. En revanche, photographier des enfants nus qui se masturbent ou ont des relation sexuelles est passible de prison, autant que je sache. Je trouve extremement louche que certaines personnes ici puissent pretendre le contraire ! Pedophiles, peut etre ? C’est pour les ados ou pour votre propre satisfaction que vous defendez cette exposition ? Curieux, ca ! vraiment curieux !


                    • friedrich 8 octobre 2010 16:50

                      En revanche, photographier des enfants nus qui se masturbent ou ont des relation sexuelles est passible de prison


                      Surtout s’ il s’ agit d’ enfants handicapés souffrant de difformités physiques. Comme Ici avec un pénis d’ une bonne vingtaine de centimètres.

                    • foufouille foufouille 8 octobre 2010 17:42

                      « Un homme politique qui avoue des comportements sexuels sodomites est-il bien placé pour jouer les pudibonds ? Je ne pense pas... »

                      plutot pedophile.........


                    • Tiberius Tiberius 8 octobre 2010 17:55

                      @ friedrich

                      Pourquoi me traitez-vous de grenouille de bénitier ?!

                      Je ne crois pas en Dieu et je ne suis guère enclin à la pudibonderie.

                      Je dis simplement qu’un individu qui s’est plu jadis à tenir la place publique informée de ses petits plaisirs sexuels sodomites n’est pas le mieux placé pour jouer aujourd’hui les pudibonds. Celui qui étale sur la place publique les secrets de l’alcôve n’a plus aucune légitimité pour s’en prendre à l’art érotique de photographe.


                    • docdory docdory 8 octobre 2010 16:31

                      @ Lilian Massoulier 

                      Interdire une expo de photos à des adolescents est tout simplement inutile . C’est exactement comme si l’on voulait interdire l’entrée d’une charcuterie à un musulman rigoriste !
                       Bertrand Delanoë n’a probablement jamais eu de descendance, sinon, il aurait su d’expérience qu’il est très difficile, voire impossible , de persuader des adolescents d’aller voire une exposition en général, et une exposition de photos en particulier !!! Déjà pour la peinture ....
                      C’est un peu comme un concert de musique classique : aucun ado, sauf rarissime exception, n’ira jamais y assister, sauf à l’y traîner de force ou à lui donner trente euros pour qu’il accepte d’y aller ! ( et encore, pour de la musique classique trente euros seraient certainement insuffisants ! )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires