• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Bal des Vampires » se joue à pleines dents à Mogador

« Le Bal des Vampires » se joue à pleines dents à Mogador

JPEG - 93.4 ko
LE BAL DES VAMPIRES
photo © Theothea.com

Du projet « Mary Poppins » abandonné à celui validé « Bal des Vampires » se concrétisa, entre temps, au Théâtre Mogador, celui de « La Belle et la Bête », un peu comme si l’imaginaire fantastique de la Comédie musicale se devait, en période actuelle, de rompre peu à peu d’avec le simple charme onirique au profit d’un certain cynisme démoniaque !

Bien entendu, c’est la distanciation artistique qui autorégulerait le concept Amour-Haine ainsi véhiculé dans les arcanes du désir voire de l’addiction sanguinaire.

Dans cette perspective symbolique du « Je t’aime moi non plus… » quel réalisateur de grande notoriété pourrait avoir une personnalité plus emblématique, même à son corps défendant, que Roman Polanski à égale distance tout à la fois de la sensualité et du souffre ?

Créé en 1997 en Autriche, ce Musical fut donc, à l’époque, directement adapté du film (1967) de Polanski où le metteur en scène avait lui-même joué le rôle d’Alfred.

Pour la version française 2014, la prouesse technique découle notamment de l’exiguïté relative du plateau de Mogador forçant à des déplacements millimétrés du décor.

Intégralement chanté et orchestré live, le livret doit rendre compte de l’humour initial au énième degré tout en racontant ce conte où les vampires sont bien réels, comme le prétend le professeur Abronsius (David Alexis), et surtout parfaitement contagieux !

Sur scène, Alfred (Daniele Carta Mantiglia) et Sarah (Rafaëlle Cohen) sont donc les jouets de leur innocence et de leur crédulité livrées aux influences contradictoires des aficionados et de leurs opposants.

Les répliques sont à lire et à décoder dans le double sens, tel que pouvait l’être, par exemple, du temps de Gainsbourg, celui des « sucettes à l’anis » ! Ici, par exemple, les vertus d’une « éponge » s’avèrent particulièrement métaphoriques !

Tout est néanmoins calculé pour que les oreilles chastes ne soient point choquées et que les morsures restent dans le domaine du fantasme, mais chacun y pourrait trouver son contentement selon ses motivations.

Bref, quasiment politiquement correcte, cette mise en scène vise avant tout les qualités esthétiques des voix, de la musique, des images, des lumières, des costumes… alors même que les chorégraphies soufflent en des rythmes heurtés, décalés voire désynchronisés.

Certes, on ne rit pas à gorge déployée car l’attention est, de fait, sans cesse captée par l’orchestre mais si, un mois et demi après, l’on se réfèrait à la première de gala, il est notable que les spectateurs ressentent spontanément l’envie de jouer le jeu … avec les artistes.

Ce qui crée automatiquement une dynamique positive où tout le monde se trouve joyeusement embarqué !

photos © Theothea.com

photos première gala le 16/10/14

LE BAL DES VAMPIRES - **** Theothea.com - de & mise en scène Roman Polanski - livret & paroles Michael Kunze - avec Stéphane Métro, David Alexis, Daniele Carta Mantiglia, Rafaëlle Cohen, Solange Milhaud, Sinan Bertrand, Pierre Samuel, Moniek Boersma, Guillaume Geoffroy.... - Théâtre Mogador

JPEG - 214.3 ko
LE BAL DES VAMPIRES
photo © Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • goc goc 1er décembre 2014 10:34

    Il faut rappeler une fois de plus la politique du « 2 poids / 2 mesures »
    Les médias font la pub pour le spectacle du pédophile polanski et en même temps, ils font tout pour que dieudonné soit interdit partout, quitte à propager les mensonges du lobby_qui_n_existe_pas
    comme quoi, en France, il vaut lieux sodomiser une gamine de 14 ans que de dire du mal d’une politique barbare et abjecte pratiquée sur des palestiniens.
    Après cela on voit à la Tv des prétendues journalistes (Elise Lucet et lispissediconnasse de chez ruquier) reconnaitre ne pas comprendre pourquoi des jeunes vont faire leur « service militaire » (expression empruntée à Regis Debray) en Syrie


    • mmbbb 2 décembre 2014 08:49

      en france l’intello, l’artiste sont sacralises . Vous pouvez dire ou faire d’enormes conneries, vous serez absout, A contrario si vous faites un faux et pas connu les memes se feront les chantres de la vertu republicaien : la loi doit etre aplliquee Je me mets a penser que nous sommes un pays de degeneres 


    • Le p’tit Charles 1er décembre 2014 10:53

      de & mise en scène Roman Polanski ...

      Les USA le réclame mais notre caste politique le défend et le garde au chaud comme un personnage important..crachant de belle manière sur le viol commis par cet individu sur une gamine mineure..préférant faire des lois scélérates sur l’homosexualité, démontrant le sordide de ces gens élus mais qui pisse sur la morale.. !

      • bourrico6 1er décembre 2014 11:54

        Mince, j’avais cru y voir un parallèle avec le bal des salopes pleins de frics.

        Heureusement qu’il y a le pédophile mondain, sinon ça ferait trop sérieux. smiley


        • Theothea.com Theothea.com 9 janvier 2015 13:30

          Voci le lien avec notre vidéo @Theothea.com 

          en présentation presse du spectacle Musical 

          LE BAL DES VAMPIRES de Roman Polanski

          lors de la Première de Gala au Théâtre Mogador 

          le jeudi 16 octore 2014 :

          http://youtu.be/OBK-UxN-dBg

          Theothea.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires