• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le cas Blanche-Neige » de Howard Barker au Théâtre de l’Odéon (...)

« Le cas Blanche-Neige » de Howard Barker au Théâtre de l’Odéon Berthier

Paradoxalement, Howard Barker ne fait pas si grand cas de Blanche-Neige ; c’est la Reine qui l’intéresse, cette marâtre du conte des frères Grimm qui, en séduisant tout être qui la rencontre, va fasciner le Roi au point de lui faire ressentir une jalousie insupportable.

Blanche-Neige (Céline Milliat-Baumgartner) tentera bien d’imiter sa belle-mère en multipliant les conquêtes amoureuses jusqu’à être demandée, elle-même, en mariage, mais le charisme de la Reine fera la course en tête en imposant une fantasmagorie sexuelle froide, implacable et magistrale.

Cette joute sensuelle pour une domination absolue ne serait pas sans rappeler la relation initiatrice de Sacher-Masoch à l’égard de Wanda son héroïne, la fameuse Venus à la fourrure.

Cependant, sur la scène de l’Odéon-Berthier, la clé du conte revisité par Barker va se focaliser sur une paire de chaussures en fer, portées au feu jusqu’à blancheur incandescente, que le Roi (Christophe Brault), dépité, destine à sa Reine (Marie-Armelle Deguy) d’une arrogance sans faille apparente.

Celle-ci, aussi fière que la chèvre de Monsieur Séguin, va donc transgresser la douleur en dansant jusqu’à l’extinction du bal et les lueurs de l’aube.

La mise en scène de Frédéric Maragnani s’inspire d’un dépouillement glacé où la lumière surexpose l’intuition de la jouissance fantasmée dans une chorégraphie de marionnettiste, à la fois lascive et brutale.

La gestuelle et la démarche de la reine obéissent à un flux mécanique et répétitif suggérant par contraste, l’érotisme torride contenu à l’extrême jusqu’aux confins de l’indécence.

La Madone moulée dans sa dignité triomphante traversera l’épreuve du miroir cristallisant le masque imperturbable dans le sang expiatoire, sous la vocation absolue de la maîtrise de soi.

Ainsi contée, la Blanche-Neige de Howard Barker serait-elle à si bonne école pour apprendre « Comment le savoir vient aux jeunes filles », si ce n’est en se contemplant dans la pomme, belle à croquer ?
 
Photo © Frédéric Démesure

 
LE CAS BLANCHE-NEIGE - ** Theothea.com - de Howard Barker - mise en scène : Frédéric Maragnani - avec Marie-Armelle Deguy, Christophe Brault, Céline Milliat-Baumgartner, Jean-Paul Dias, Isabelle Girarder, Emilien Tessier, Patricia Jeanneau, Laurent Charpentier & Jérôme Thibault - Théâtre de l’Odéon Berthier -
 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Epeire 19 février 2009 18:14

    Raconté comme ça, ça m’a l’air d’être fort intéressant, mais un peu loin de chez moi. Le texte est-il disponible en libraire ?


    • Theothea.com Theothea.com 20 février 2009 14:48

      Epeire,
      Le texte français de "Le cas Blanche-Neige" de Howard Barker est publié aux Editions Théâtrales , Collection scènes étrangères, 2003.
      Si vous ne le trouvez pas dans votre librairie, je vous suggère de vous rendre sur le site theatre-odeon.fr pour plus d’infos concernant cette pièce.
      cordialement
      JM : Theothea.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès