• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le Cid de nouveau à la Comédie Française

Le Cid de nouveau à la Comédie Française

Tant Brigitte Jacques Wajeman (la metteuse en scène) qu’Alexandre Pavloff (Rodrigue) confirment avoir été surpris, chacun dans son domaine, lorsque leurs compétences respectives ont été sollicitées pour porter à nouveau sur scène Le Cid, non joué à la Comédie-Française depuis 1977.

Estimer dans cette perspective, à l’instar de certains chroniqueurs, qu’une motivation mal fondée et un casting en contre-emploi aient pu menacer la réussite de cette re-création reste néanmoins sujet à caution ; il n’empêche que les partis pris de direction d’acteurs ne vont cesser de surprendre tout au long de la représentation : comme si par exemple, Rodrigue n’élevait la voix qu’à contretemps autant qu’ à contresens, en se mettant à murmurer là où il eût fallu lâcher les chevaux : " Nous partîmes cinq cents .... Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port... ".

Quant à Chimène (Audrey Bonnet) cadencée sur un rythme maniaco-dépressif, ses envolées alexandrines flirtent bien souvent avec le tempo d’un rap martelé, provocant en retour une perception moderniste des conflits intérieurs : "Va, je ne te hais point !", en ersatz sulfureux d’une improbable réplique telle "n... ta m... !".

En tout état de cause, la présence physique des deux héros sur scène transformera avec évidence leur dilemme insurmontable en degré indicible du tourment amoureux !...

Par ailleurs, comme étayée par une posture décalée, l’infante emporte tous les suffrages critiques, tant par son attitude pragmatique que par l’interprétation de Léonie Simaga faisant figure de révélation en tant que nouvelle pensionnaire du Français.

Il est incontestable que les réminiscences de la prestation de Gérard Philipe dans les années cinquante à Avignon, voire celle de Francis Huster plus récemment, encombrent quelque peu la perception du rôle mythique qu’il est donc judicieux aujourd’hui de ne pas aborder de front ; aussi, pourvu que le récit fût pédagogique, les enjeux clairement exposés et surtout que la langue versifiée y soit le vecteur incontournable, faire exister Rodrigue et Chimène sur la scène de la Comédie- Française peut effectivement se concevoir par une approche néo-romantique contemporaine avec cependant pertes et profits inévitables des repères de panache s’étalonnant sur les vertus traditionnelles.

Du désenchantement nostalgique pourrait naître alors le cheminement d’une réelle métamorphose dans la gamme du ressentiment et de l’orgueil vers une prise de conscience de la notion de relativité évoluant quelque part à distance entre sentiments privés et devoir moral.

Au demeurant, il semblerait que cette nouvelle production puisse s’adresser de manière privilégiée aux scolaires, et ce ne serait pas la moindre des réussites de La Comédie-Française que ceux-ci en ressortent heureux d’y avoir ri, fût-ce aux dépends du modèle emblématique, mais cependant fort émus d’y avoir trouvé réelle matière à identification.

Photo : Cosimo Mirco Magliocca

LE CID *** de Pierre Corneille - mise en scène : Brigitte Jacques Wajeman - avec Audrey Bonnet & Léonnie Simaga... - Comédie Française -


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Brisefer (---.---.54.137) 11 décembre 2005 00:30

    Votre article a la vertu d’embellir ce qui est moche, de tourner en réussite ce qui est raté, vous êtes un véritable intellectuel. Allez voir ce Cid, ennuyez-vous, riez car les décalages sont grotesques. L’art de l’acteur est moqué, ou perdu pour certains jeunes acteurs (à qui la faute ?) en mal d’avoir reçu l’enseignement d’un minimum de technique traditionnelle. Le Conservatoire transmet-il toujours, à de jeunes acteurs impatients de courir le premier casting au lieu d’aller aux cours de chant. Certains en aurait bien besoin pourtant... deux ans après on les retrouve au Français en train de bêler. On est loin, bien loin du phrasé d’un Michel Etcheverry ou d’une Gence, mais tout le monde s’en fout, et c’est là le drame qui se joue sur scène. Celui qu’a imaginé Corneille lui, passe inaperçu...


    • Amelie (---.---.224.41) 24 décembre 2005 12:21

      tres bien dit..je suis en hypokhagne et mes camarades de classe et moi mm sommes allés voir Le Cid, ma piece culte, la semaine derniere..Chimene/audrey bonnet nous a etonnés au debut, et de mal en pis, nous a affligés a la fin..sentiment general car de tte la salle fusaient les commentaires.. de meme pour Rodrigue, qu on a trouvé bcp trop nerveux, voire faux..le couple semblait bien trop artificiel, et nous sommes tous ressortis sans une once d emotion et plutot decu.. en revanche je trouve que tous les roles secondaires sont magnifiquement interpretés, principalement l infante et Elvire, ainsi que don diegue..


    • jaime longhi (---.---.59.199) 4 janvier 2006 19:46

      Merci. Je le trouve difficile a croire que dans nos jours, on laisse les acteurs declamer a haute voix (quand pas hysteriques), et a ne jamais se regarder dans les yoeux ?? Pauvre Corneille, pauvre Comedie Francaise, et Paris ? Ou sont vos tomates ???


    • Theothea.com Theothea.com 25 février 2006 03:55

      Note du 24/02/06 en provenance du service de presse de la Comédie Française :

      A compter du 25 mars 2006, la distribution du Cid mis en scène par Brigitte Jaques-Wajeman, programmé à la Salle Richelieu jusqu’au 24 juin 2006, est modifiée :

      Léonie Simaga, qui interprétait le rôle de l’Infante jouera Chimène Elsa Lepoivre incarnera l’Infante.


      • Theothea.com Theothea.com 25 février 2006 04:03

        Note du 24/02/06 en provenance du service de presse de la Comédie Française :

        A compter du 25 mars 2006, la distribution du Cid mis en scène par Brigitte Jaques-Wajeman, programmé à la Salle Richelieu jusqu’au 24 juin 2006, est modifiée :

        Léonie Simaga, qui interprétait le rôle de l’Infante jouera Chimène Elsa Lepoivre incarnera l’Infante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès